le 20/01/2018 à 21h24

Bordeaux : Preud'homme explique sa non-venue

Longtemps présenté comme le grand favori pour succèder à Jocelyn Gourvennec à la tête de Bordeaux, Michel Preud'homme ne sera finalement pas le nouveau coach des Girondins, qui ont nommé Gustavo Poyet. Pour France Football, le technicien belge a livré ses vérités sur l'échec des négociations avec les dirigeants bordelais.

"Ma situation est particulière. On a dit que j'avais demandé un salaire super élevé. Ce qui n'est pas vrai, c'est un salaire normal. Au début, il y a des négociations, on demande toujours quelque chose avant de discuter. D'ailleurs, à la fin, il y avait un accord sur le salaire. Mais, mon problème, c'est que je ne suis pas un entraîneur libre. Il faut payer une indemnité à mon club de Bruges. (...) Le montant à payer ? 750 000 euros. Bordeaux doit faire ses calculs : il faut payer un entraîneur qui part, un autre qui arrive... Ils ont donc fait un choix. Il y a d'autres bons entraîneurs, peut-être du même calibre que le mien, qui leur coûteront moins cher au total", a reconnu Preud'homme.

Poyet devait donc être une solution moins onéreuse pour Bordeaux.
(Par Damien Da Silva)