le 12/08/2011 à 20h32

Alexandra Rosenfeld (Miss France 2006) : "Un réel intérêt pour le football amateur !"

Alexandra Rosenfeld (Miss 2006)
À l'occasion de l'entrée dans le paysage footballistique de la chaîne CFoot, Maxifoot vous propose une interview d'Alexandra Rosenfeld, ancienne Miss qui partira régulièrement à la rencontre des clubs amateurs. Enthousiaste à l'idée de faire découvrir cette partie de l'univers du ballon rond, la jeune femme se dit confiante quant à la capacité de la chaîne à s'imposer.

Miss France et Miss Europe 2006, Alexandra Rosenfeld ne quitte pas le monde du sport depuis toute petite. Footballeuse en herbe dans son enfance, la native de Béziers a ensuite écumé les pistes d'athlétisme et s'est essayée au rallye automobile.

La jeune femme a renoué avec le football en intégrant l'équipe de CFoot et présentera une chronique sur un club amateur chaque mercredi. Elle essaiera d'aider la nouvelle chaîne – qui diffuse notamment cette saison les matchs de Ligue 2 (avant de se positionner sur les lots non attribués de la Ligue 1 ?) – initiée par la Ligue de Football Professionnel (LFP) à faire son trou...

C'est plutôt original une Miss France sur une chaîne de foot… Mais vous avez été championne d'athlétisme en cadette, et vous avez fait un rallye avec une autre Miss ! En fait, vous êtes passionnée par le sport ?

Oui ! En général les Miss sont mises dans des cases et moi j'étais la Miss sportive... J'ai fait du football jusqu'à 8 ans. Après je me suis dirigée vers l'athlétisme et en plus, du fait de ma région, je suis entourée par le rugby. Et c'est vrai qu'avec mon côté un peu garçon manqué j'ai même fait le rallye des gazelles avec Valérie Bègue. Donc oui, je suis assez sportive et intéressée par le sport en général.

Vous avez un intérêt pour le football en particulier ?

Oui, j'en ai fait quand j'étais petite donc. Mon père est entraîneur dans un petit club, à côté de son boulot.

Vous supportez un club en particulier ?

Non, pas d'équipe en particulier. J'apprécie le beau jeu, j'ai un intérêt pour le football, et surtout pour le foot amateur. C'est pour ça que quand j'ai rencontré CFoot et qu'ils m'ont proposé un poste, j'ai évoqué l'idée d'une chronique sur le football amateur et on a pu en discuter…

Ça doit vous changer entre le monde des Miss et le monde du foot ?

Bah pas tellement en fait. Le monde des Miss c'est très populaire, on rencontre le public, on se déplace. Et avec CFoot je vais voir des clubs amateurs, je rencontre des gens… Donc en fait il y a des similitudes !

Pourquoi avoir décidé de rejoindre CFoot ?

C'est surtout par rapport au challenge de la naissance de la chaîne c'est très intéressant et hyper rare ! On a une équipe géniale, très jeune, avec des très bons journalistes. On apprend tous en même temps et il y a beaucoup d'envie.

De l'intérieur, vous ressentez une chaîne un peu fragile, qui tâtonne ou pas du tout ?

C'est plutôt une chaîne prête à s'imposer sur le long terme, très compétente. Ça travaille dur, les journalistes prennent beaucoup de temps pour avoir les meilleurs sujets.

C'est une chaîne qui à terme pourrait diffuser de la L1 et concurrencer Canal + ?

Pourquoi pas ? Faut être optimiste (rires) !

Comment avez-vous été accueillie par les autres membres de CFoot?

Hyper bien, ça s'est très bien passé. On a une équipe soudée.

Vous travaillez avec des gens qui ont un peu plus d'expérience (Jean-Michel Larqué, Roland Courbis, Thierry Roland, David Astorga)…

Il y a un peu de pression mais ça permet d'apprendre. Ce sont des gens calés mais ils prennent le temps pour expliquer les choses. Je les côtoie, je suis dans le bureau de David Astorga. J'ai croisé Thierry Roland et Jean-Michel Larqué, ils vont très bien.

Vous êtes en charge d'un créneau sur une rencontre avec un club amateur. Cette semaine, c'était avec les joueurs de Quevilly…

J'adore partir en reportage. Je suis très bien accueillie, les clubs amateurs sont contents que les médias s'intéressent à eux. Là je reviens de Calais, c'est incroyable, le public est encore marqué (ndlr : par l'aventure en Coupe de France en 2000, défaite en finale face au FC Nantes). Donc c'est du foot mais c'est aussi de l'humain, je rencontre les joueurs mais aussi les dirigeants, les autres bénévoles, je vais dans leurs familles… Ça n'a rien à voir avec le monde professionnel ! Là, certains ont des contrats fédéraux mais beaucoup travaillent toute la journée pour ensuite enchaîner par les entraînements…

Il y a un certain nombre de femmes sur CFoot, et de plus en plus dans les émissions de football. Pourquoi à votre avis ? Est-ce que les chaînes ne se sentent pas obligées d'introduire de la mixité ?

Je pense que homme ou femme il faut surtout donner les bonnes infos et être agréable à l'antenne. Et puis sur CFoot on parle de l'actualité, de la Ligue 2, du foot féminin… C'est une chaîne généraliste donc c'est pas plus mal !

Merci Alexandra ! A suivre sur la chaine CFOOT.

Propos recueillis par Fabien Letennier pour Maxifoot.

Quelques photos d'Alexandra Rosenfeld :

 

Par Fabien Letennier, le 12/08/2011 à 20h32