le 11/11/2013 à 16h14

Baromètre : Pogbadaboum, Saint-Etienne n'aura pas encore la peau du Lyon...

Paul Pogba brille de mille feux actuellement avec la Juve.
Au sommaire du baromètre Maxifoot de la semaine, Pogbadaboum, Ibra déplume les Aiglons et les Canaris volent dans le bonheur sont les valeurs en hausse. Pour les valeurs en baisse, Saint-Etienne n'aura pas encore la peau du Lyon, Monaco encore mis en bouteille et Renard peut avoir la rage. Découvrez les faits marquants de l'actualité.

Les valeurs en hausse

Pogbadaboum

Belle semaine pour la Juventus. Après avoir conservé ses chances de qualification pour les 8es de finale de la Ligue des Champions en tenant en échec le Real Madrid (2-2), la Vieille Dame a largement dominé Naples (3-0), lors du choc de la 12e journée de Serie A. Déjà auteur d'une grande performance contre les Merengue, le Français Paul Pogba a remis ça face au Napoli, inscrivant au passage un but extraordinaire. L'ancien joueur de Manchester United est en train de prendre une nouvelle dimension chez les Bianconeri. L'international tricolore est dans une forme olympique avant d'affronter l'Ukraine lors des barrages de qualification pour le Mondial avec l'équipe de France.

Ibra déplume les Aiglons

A 32 ans, Zlatan Ibrahimovic tient la forme de sa vie. Après avoir permis au Paris Saint-Germain d'arracher le nul contre Anderlecht en Ligue des Champions (1-1), l'attaquant suédois a terminé la semaine en déplumant à lui seul les Aiglons en championnat. Encore très inspiré, l'ancien Milanais a tout simplement inscrit les trois buts de son équipe (3-1). Trois buts qui permettent à Ibra de revenir à une longueur de son coéquipier Edinson Cavani et du Monégasque Radamel Falcao en tête du classement des buteurs. En plus d'être nommé pour le prix Puskas, qui récompense le joueur ayant inscrit le plus beau but de l'année, l'attaquant parisien s'est aussi sérieusement replacé dans la course au Ballon d'Or. Ibrahimovic ne sera assurément pas très loin des Messi, Ronaldo et Ribéry s'il continue sur ce rythme.

Les Canaris volent dans le bonheur

Mais où s'arrêteront-ils ? Depuis la fin septembre et leur défaite 3-1 à Lyon, les Nantais réalisent un parcours remarquable en championnat : sept matchs, cinq victoires et un nul pour une seule défaite. Soit une moyenne de 2,3 points par match. Un ratio de champions. Dimanche, c'est à Bordeaux que les Canaris ont plané, s'imposant 3-0 non sans une certaine réussite. Un poteau, un sauvetage sur sa ligne d'un défenseur, plusieurs occasions franches vendangées, les Bordelais étaient aussi maladroits que maudits. Les hommes de Michel Der Zakarian en ont bien profité. Monaco, prochain adversaire de Nantes, devra être sur ses gardes à la Beaujoire.

A part ça ? Libre depuis la fin de son contrat à Lyon en juin dernier, Anthony Réveillère reprend du service. Le latéral droit français s'est engagé en faveur de Naples, qui joue les premiers rôles en Serie A et bien parti pour se qualifier pour les 8es de finale de la Ligue des Champions. L'ancien Rennais pouvait difficilement espérer trouver mieux...

Les valeurs en baisse

Saint-Etienne n'aura pas encore la peau du Lyon

La joie de Rémi Garde après le but de Jimmy Briand dans les dernière secondes dimanche était aussi forte que la déception de Christophe Galtier était intense. A croire que les Lyonnais ne sont jamais aussi motivés que pour ce derby. C'était peut-être l'année ou jamais disait-on avant ce nouveau duel entre les deux plus grands rivaux du championnat. Mais Saint-Etienne n'aura pas encore eu la peau du Lyon cette saison à Geoffroy-Guichard. En ramenant une nouvelle victoire de son déplacement dans le Forez (2-1), l'OL, invaincu dans le Chaudron depuis 1994, a privé les Verts et leurs fantastiques supporters d'un immense bonheur.

Monaco encore mis en bouteille

La trêve internationale arrive à point nommé pour Monaco. Car depuis sa difficile victoire 2-1 contre Lyon, le club de la Principauté marque sérieusement le pas. Après une défaite à Reims en Coupe de la Ligue (0-1), l'ASM est de nouveau tombée à Lille en championnat cette fois (0-2), et, peut-être plus inquiétant encore, a été sérieusement bousculée à Louis II par Evian Thonon Gaillard (1-1), qui aurait même dû l'emporter sur le Rocher si Modou Sougou s'était montré un peu moins maladroit. Conséquence de cette mauvaise passe au classement, les Monégasques comptent maintenant cinq points de retard sur le PSG.

Renard peut avoir la rage

«On va s'en sortir», promet Hervé Renard. Difficile à croire comme ça quand on occupe la dernière place du classement après 13 journées, et qu'on compte 4 points de retard sur le premier non-relégable, Lorient. Mais au Vélodrome dimanche, les Sochaliens, battus 2-1, ont posé de sérieux soucis à l'OM et prouvé qu'il ne fallait pas encore les enterrer. D'autant plus que si M. Buquet s'était montré plus inspiré, c'est le FCSM qui l'aurait, peut-être, emporté 2-1. De quoi mettre Renard en rage. Mais aussi lui donner des raisons logiques d'espérer.

A part ça ? Pour avoir grièvement blessé le Sochalien Thomas Guerbert, victime d'une fracture du tibia-péroné et d'une luxation de la cheville droite, le Stéphanois Kurt Zouma a écopé de dix matchs de suspension. Un coup d'arrêt dans la progression du champion du monde des moins de 20 ans, appelé chez les grands en octobre dernier par Didier Deschamps.

A la semaine prochaine pour le nouveau baromètre !

Par Pierre-Damien Lacourte, le 11/11/2013 à 16h14