le 24/03/2014 à 23h00

Baromètre : Saint-Etienne a un Turc en plus, l'OM droit dans le mur...

Mevlut Erding et Saint-Etienne restent dans la course au podium.
Au sommaire du baromètre Maxifoot de la semaine, Saint-Etienne a un Turc en plus, les Canaris sortent de cage et le théâtre des miracles sont les valeurs en hausse. Pour les valeurs en baisse, l'OM droit dans le mur, Arsène vaine guerre et VA piégé en beauté. Découvrez les faits marquants de l'actualité.

Les valeurs en hausse

Saint-Etienne a un Turc en plus

L'AS Saint-Etienne a plus que jamais des étoiles dans les yeux, les étoiles de la Ligue des Champions. Vainqueur de Sochaux 3-1 dimanche, le club du Forez a profité du nul de Lille à Monaco (1-1) un peu plus tard pour revenir à 3 points du podium. A 8 journées de la fin, les Verts continuent de s'accrocher pour décrocher cette 3e place tant convoitée. Mevlut Erding le premier. Même s'il vit une saison compliquée dans le Forez, l'attaquant turc, auteur d'un doublé face aux Lionceaux alors qu'il n'était pas titulaire, a prouvé qu'il était bien concerné par la fin de saison de l'ASSE. Dimanche, le derby entre Lyon, 5e, et Saint-Etienne, 4e, s'annonce passionnant. Erding, lui, essaiera encore de jouer les fortes têtes à Gerland.

Les Canaris sortent de cage

Que ce succès fait du bien aux Nantais. Après une terrible série de 9 matchs sans victoire, dont 5 défaites, en championnat, le FC Nantes a enfin renoué avec le succès en dominant un concurrent direct dans la course au maintien, Montpellier, ce week-end (2-1). Un succès qui permet aux Canaris de se donner de l'air en bas de tableau. A 8 journées de la fin, les hommes de Michel Der Zakarian, absent à la Beaujoire en raison d'une hospitalisation, comptent désormais 8 points d'avance sur le premier relégable, Valenciennes. Déjà auteur d'un bon nul à Lille une semaine auparavant (0-0), le FCN a su semble-t-il se ressaisir à temps.

Le théâtre des miracles

Old Trafford, surnommé le théâtre des rêves, s'est transformé en théâtre des miracles la semaine dernière. Alors que les statistiques ne lui donnaient que 19% de chances de se qualifier après sa défaite 2-0 à l'aller, Manchester United a fait mentir les chiffres en dominant l'Olympiakos 3-0 mercredi dernier à l'occasion des 8es de finale retour de la Ligue des Champions. Ce sont donc les Red Devils qui disputeront les quarts de finale de la prestigieuse compétition européenne. Héros de la soirée avec ses 3 buts marqués, Robin Van Persie, blessé au genou lors de ce match, manquera malheureusement pour son équipe ce prochain rendez-vous face au Bayern Munich.

A part ça ? Le FC Barcelone s'est totalement relancé en Liga en s'imposant 4-3 à Bernabeu dimanche soir au terme d'un nouveau clasico de folie. Lionel Messi, auteur d'un triplé, permet notamment aux Catalans de revenir à un petit point du Real Madrid, qui reste malgré tout leader du classement. A 9 journées de la fin, le suspense reste entier pour le titre entre le Real (70 points), l'Atletico Madrid (70 points) et donc le Barça (69 points).

Les valeurs en baisse

L'OM droit dans le mur

Vincent Labrune a bien fait de se séparer d'Elie Baup en fin d'année 2013. Car sous les ordres de José Anigo, l'Olympique de Marseille va bien mieux... Plus sérieusement, le club phocéen va droit dans le mur en cette fin de saison. Les Marseillais, qui n'ont plus gagné depuis un mois, ont touché le fond ce week-end en s'inclinant 1-0 au Vélodrome face à une équipe de Rennes qui restait pourtant sur 3 défaites consécutives... Ce nouveau revers a probablement scellé la fin des ambitions européennes de l'OM. Relégués à 10 points du podium, à 7 de la 4e place qualificative pour la Ligue Europa, le Olympiens auront toute la semaine pour se préparer la saison prochaine...

Arsène vaine guerre

Pour son 1000e match sur le banc d'Arsenal, Arsène Wenger a vécu un cauchemar samedi à Stamford Bridge. Non seulement son équipe a été corrigée par un concurrent direct pour le titre (0-6), mais ce concurrent direct, Chelsea, vous l'aurez compris, est aussi dirigé par un homme, José Mourinho, qui a tancé à plusieurs reprises le manager des Gunners ces dernières semaines... Le technicien français a vécu une véritable humiliation ce week-end. Même Gary Lineker y est allé de son petit commentaire sur Twitter : «Ne jugeons pas trop vite Arsène Wenger. Ce n'est seulement que son 1000e match avec Arsenal.» Un 1000e match à oublier très vite pour l'entraîneur d'Arsenal...

VA piégé en beauté

Les matchs se suivent et ne se ressemblent pas pour Valenciennes. Une semaine après avoir repris espoir en s'imposant sur le terrain d'Evian Thonon Gaillard (1-0), revoilà le club nordiste en plein doute après une défaite à domicile ce week-end face à la lanterne rouge du championnat, Ajaccio (2-3). Pourtant, après deux nouveaux buts de Majeed Waris, les Nordistes pensaient bien s'imposer, eux qui menaient encore 2-1 à la 86e minute. Un succès qui aurait permis aux hommes d'Ariel Jacobs de sortir enfin de la zone de relégation. Mais l'inconnu Issa Baradji est sorti de sa boîte en fin de rencontre et a crucifié une équipe nordiste qui reste à 3 points du premier non-relégable à 8 journées de la fin. Cette défaite pourrait faire très mal aux Valenciennois à l'heure du bilan...

A part ça ? La situation d'Eric Abidal ne s'arrange pas à Monaco. 19e homme pour la réception de Lille dimanche soir, le capitaine de l'ASM devait donc s'asseoir en tribunes au coup d'envoi de la rencontre. Mais vexé par cette nouvelle décision de son entraîneur Claudio Ranieri, l'ancien Barcelonais a préféré rentrer chez lui. La fin de saison pourrait être très longue pour le défenseur monégasque...

A la semaine prochaine pour le nouveau baromètre !

Par Pierre-Damien Lacourte, le 24/03/2014 à 23h00