le 04/04/2014 à 22h42

36 de Maxifoot - Pantxi Sirieix (Toulouse) : "Au TFC, il n'y a plus une Porsche, rien..."

Pantxi Sirieix a marqué face à Sochaux cette saison.
Après nous avoir fait partager sa passion pour le ballon rond, Pantxi Sirieix a accepté de nous ouvrir les portes de sa vie privée. Avec beaucoup d'humour et de franchise, le milieu de terrain toulousain n'a pas hésité à nous faire partager son intimité au cours de la seconde partie de l'entretien.

Régulièrement, retrouvez sur Maxifoot des interviews surprenantes et décapantes des principaux acteurs du foot où vous apprendrez tout sur leur vie hors des pelouses du championnat. Les interviews que l'on appelle les «36 de Maxifoot» sont découpées en deux parties : côté terrain (diffusée hier), et côté vie privée (aujourd'hui).

Pantxi Sirieix est un des cadres du Toulouse FC. Après avoir effectué ses débuts professionnels à l'AJ Auxerre lors de la saison 2001-2002, le milieu de terrain rejoint la ville rose et ses Violets en 2004. Le natif de Bordeaux aura goûté à la Ligue des Champions avec l'AJA (2002) mais aussi le TFC (2007). Présent parmi l'élite depuis ses débuts, Pantxi Sirieix compte 226 rencontres de Ligue 1 à son actif, et 9 buts marqués.

Qu'est-ce que tu fais en général après un match ?

Je reste tranquille, soit je mange avec des copains, soit je rentre à la maison.

Hormis le football, tu as une passion dans la vie ?

Oui, on a ouvert un centre de thalasso pour chevaux avec ma copine, qui fait de l'équitation. On a beaucoup de chevaux de courses qui viennent se soigner mais aussi des chevaux qui font du saut d'obstacles.

FIFA, poker ou golf ?

J'ai joué un peu au golf par le passé. Mais comme je suis un peu nerveux et pas très patient, j'ai vite arrêté… (rires)

Tu regardes quoi à la télévision ?

Pas mal de sport évidemment, du foot, mais aussi du rugby, surtout le XV de France et aussi du handball, de plus en plus. Et puis après les Jeux Olympiques ou d'autres grands événements. Sinon, je peux regarder aussi Top Chef, les émissions de cuisine, j'aime bien.

Quel est ton film culte ?

On ne peut pas dire que ce soit mon film culte, mais j'avais bien aimé Intouchables. Un film français, en plus.

Twitter ou Facebook ?

Aucun des deux ! Les réseaux sociaux, ce n'est pas pour moi. Moi, c'est à l'ancienne. (rires)

Quel est ton petit pêché mignon en nourriture ?

Comme je suis originaire du sud-ouest, c'est tout ce qui touche au canard, comme le magret.

Tu es superstitieux ?

Je l'étais un peu au début de ma carrière. On trouve quelques petits trucs qui marchent et qu'on essaie de conserver. Et puis on s'aperçoit un jour que ça ne marche plus alors on laisse tomber. Donc avec l'âge, je ne le suis plus du tout.

Quelle est la plus grosse bêtise que tu aies faite étant gamin ?

Je me souviens qu'à 10 ans, j'avais cassé le pare-brise de la voiture de mes parents avec mon ballon. Mais bon ça va, mes parents avaient été cools avec moi.

Si tu n'avais pas été footballeur, quel métier aurais-tu exercé ?

Kiné, ça m'aurait bien plu. Plus petit, c'était vétérinaire qui me plaisait. Mais aujourd'hui, j'aurais plutôt envie de répondre kiné.

Quelle est la personnalité la plus connue de ton répertoire téléphonique ?

Peut-être Nicolas Douchez, parce qu'il est au Paris Saint-Germain aujourd'hui. On est toujours en contact, on s'appelle de temps en temps.

Quelle est l'insulte qui t'échappe le plus souvent ?

«Putain» , comme beaucoup de monde, non ?

Avec ton premier gros chèque, tu t'es acheté quoi ?

Quand je suis passé professionnel à Auxerre, en 1999, je me suis acheté ma première voiture. C'était une Polo.

La plus belle femme du monde ?

Sophie Marceau. C'est un tout, un ensemble. Et la quarantaine, tout ça… (rires)

Quel est le joueur qui attire le plus les filles à Toulouse ?

Steeve Yago. Il va être content que je réponde ça. Il est un petit peu coquin. (rires)

Qui s'habille le plus mal chez vous ?

Peut-être «Blond» (Olivier Blondel) et moi. Contrairement à la jeune génération, on n'accorde pas trop d'importance à notre style. Peut-être qu'on se fait pas mal chambrer à ce sujet, mais ils n'osent pas le faire devant nous. Par contre derrière, peut-être que si… (rires)

Qui a la plus grosse voiture à Toulouse ?

Franchement, il n'y a plus de grosse voiture à Toulouse. Il n'y a même plus une Porsche, rien… C'est standard maintenant. Avant, il y a avait quelques grosses voitures. Achille Emana avait par exemple une Mercedes SLR.

Tu te vois comment dans une dizaine d'années ?

Franchement, je n'ai pas encore réfléchi à cette question. Je vais profiter de mes dernières années de footballeur et après on verra. J'espère être heureux, et comme je suis assez famille, j'espère être heureux avec ma copine et ma fille.

Si vous avez raté la première partie du 36 de Maxifoot «côté terrain», cliquez ici.

Par Pierre-Damien Lacourte, le 04/04/2014 à 22h42