le 18/04/2014 à 11h23

36 de Maxifoot - Anthony Weber (Reims) : "Le duo Niang-Pagis, c'était vraiment quelque chose !"

Anthony Weber est un des piliers du Stade de Reims.
Anthony Weber a accepté de se prêter au jeu des 36 de Maxifoot. Au cours de la première partie de l'entretien, le défenseur de Reims parle ballon rond, évoquant notamment Arsenal, l'AJ Auxerre, le duo Pagis-Niang, ou encore les «pieds carrés» de son coéquipier De Préville.

Retrouvez sur Maxifoot des interviews surprenantes et décapantes des principaux acteurs du foot où vous apprendrez tout sur leur vie hors des pelouses du championnat. Les interviews que l'on appelle les «36 de Maxifoot» sont découpées en deux parties : côté terrain (aujourd'hui), et côté vie privée (demain).

8e du classement à 5 journées de la fin, Anthony Weber (26 ans) réussit une belle saison avec le Stade de Reims. Formé à Strasbourg, passé ensuite par le Paris FC, le solide défenseur central rejoint le club champenois en 2010, avec lequel il accède à la Ligue 1 deux ans plus tard, après une superbe saison 2011-12 à l'issue de laquelle il termine notamment dans l'équipe type UNFP de la Ligue 2.

Quelle est ton équipe française préférée ?

Quand j'étais plus jeune, j'étais fan de l'AJ Auxerre. En fait, j'adorais Philippe Mexès et Djibril Cissé.

Et étrangère ?

Arsenal. Cette équipe m'a toujours fait rêver. Rien que le nom, être un Gunner, c'est pas mal quand même. Et puis, j'aime le maillot aussi. Et l'entraîneur également, Arsène Wenger. Un petit clin d'oeil alsacien.

Quelle était ton idole de jeunesse ?

Zinedine Zidane. J'adorais le voir jouer. Même si on n'évolue pas au même poste, c'était mon modèle. Il me faisait rêver. Je l'avais placardé sur tous les murs de ma chambre.

Quel est l'entraîneur qui a le plus compté pour toi ?

François Keller, que j'ai eu à Strasbourg durant toute ma formation, des 15 ans régionaux à la CFA.

Quel est ton meilleur souvenir sur un terrain de foot ?

C'était en Ligue 2, en mai 2012, quand on bat Monaco 2-0. Je marque le 2e but, qui nous assure la victoire et pratiquement la montée en Ligue 1. En plus, il y avait ma famille au stade, ça reste un grand moment. Et puis il y a aussi la Gambardella remportée en 2006 avec Strasbourg.

Et le pire ?

Les buts marqués contre mon camp cette saison. Ce n'est jamais facile, et en plus, ça m'a valu quelques critiques…

Quel est le joueur le plus chiant que tu aies croisé sur un terrain ?

Jouer Zlatan, forcément, ce n'est jamais évident… (rires) Mais sinon, Gignac nous a posé pas mal de problèmes aussi. Il est très remuant, pèse sur les défenses et a marqué à chaque fois contre nous cette saison.

Quel est le meilleur joueur avec qui tu aies joué jusqu'à présent ?

A Reims, je dirais Floyd Ayité, il a une capacité à éliminer assez déconcertante… Sinon, à Strasbourg, j'ai connu Mickaël Pagis et Mamadou Niang. Eux deux, c'était quelque chose. Niang est devenu un phénomène ensuite, mais les deux étaient exceptionnels.

Quel joueur t'impressionne le plus en Ligue 1 ?

Zlatan est impressionnant, évidemment. Il y a Thiago Silva aussi. Mais sinon, un joueur auquel on pense peut-être un peu moins, mais que je trouve très fort aussi, c'est Simon Kjaer. Il est très calme, très serein, très solide. Bref, ces trois-là, c'est la classe.

Quel est le stade qui te fait vibrer ?

Jusqu'à présent, c'est le Vélodrome. Je l'ai connu avant sa rénovation, c'était formidable.

Quel club possède les meilleurs supporters ?

Je dirais Saint-Etienne. Après à Marseille, c'est pas mal non plus. Sinon, il y avait le Parc des Princes avant. Maintenant, c'est plus familial. Mais avant, avec Boulogne et Auteuil, c'était électrique.

Qui est le joueur le plus technique à Reims ?

Antoine Devaux possède une belle technique. Après pour les dribbles, comme je te le disais, Floyd Ayité, c'est très fort aussi. Et puis on a un petit jeune qui est pas mal, Quentin Pereira.

Et qui a les "pieds carrés" ?

Nicolas De Préville, parce qu'il rate beaucoup d'occasions ! (rires) Je le chambre mais plus sérieusement, s'il pouvait être plus adroit face au but adverse, son compteur afficherait le double de buts aujourd'hui (5 toutes compétitions confondues cette saison).

Qui va remporter la Coupe du monde ?

Je ne vais pas être très original, je vais dire le Brésil, chez lui. Mais je mettrais aussi une petite pièce sur l'Allemagne.

A la place de Didier Deschamps, tu prendrais Eric Abidal pour la Coupe du monde ?

C'est compliqué… Ce n'est pas facile pour lui cette saison à Monaco, mais ça reste un grand joueur. Moi je le prendrais quand même, pas pour être titulaire, mais pour apporter son expérience au groupe.

Qui va gagner la Ligue des Champions cette saison ?

Le Real a les moyens de remporter la Ligue des Champions cette saison, mais je pense que le Bayern Munich reste encore au-dessus quand même.

Plutôt Cristiano Ronaldo ou Lionel Messi ?

(rires) C'est toujours le grand débat dans le vestiaire ! Je suis peut-être un peu plus Ronaldo, mais sans grande conviction. Je n'ai pas de réelle préférence à vrai dire.

Si tu étais le président de ton club, quelle recrue ferais-tu venir à Reims ?

Un joueur qui me fait rêver, je pense que ça va être un peu trop cher pour notre président Jean-Pierre Caillot… (rires) Alors, je prendrais un ami, Romain Gasmi, que j'ai connu à Strasbourg, et qui joue aujourd'hui en Thaïlande où il est très heureux.

A demain pour la seconde partie du 36 de Maxifoot côté «vie privée» !

Par Pierre-Damien Lacourte, le 18/04/2014 à 11h23