le 19/04/2014 à 15h00

36 de Maxifoot - Anthony Weber (Reims) : "Signorino en prend plein la gueule avec les jeunes !"

Anthony Weber réalise une très belle saison avec Reims.
Après nous avoir fait partager sa passion pour le ballon rond, Anthony Weber a accepté de nous ouvrir les portes de sa vie privée. Avec beaucoup d'humour et de franchise, le défenseur de Reims n'a pas hésité à nous faire partager son intimité au cours de la seconde partie de l'entretien.

Régulièrement, retrouvez sur Maxifoot des interviews surprenantes et décapantes des principaux acteurs du foot où vous apprendrez tout sur leur vie hors des pelouses du championnat. Les interviews que l'on appelle les «36 de Maxifoot» sont découpées en deux parties : côté terrain (diffusée hier), et côté vie privée (aujourd'hui).

8e du classement à 5 journées de la fin, Anthony Weber (26 ans) réussit une belle saison avec le Stade de Reims. Formé à Strasbourg, passé ensuite par le Paris FC, le solide défenseur central rejoint le club champenois en 2010, avec lequel il accède à la Ligue 1 deux ans plus tard, après une superbe saison 2011-12 à l'issue de laquelle il termine notamment dans l'équipe type UNFP de la Ligue 2.

Qu'est-ce que tu fais en général après un match ?

Le plus souvent, je rentre à la maison. Je bois une bière avec mon papa et on refait le match.

Hormis le football, tu as une passion dans la vie ?

Je suis un grand fan de NBA. C'est l'autre sport qui me passionne.

FIFA, poker ou golf ?

J'aimerais bien qu'on m'initie au golf. J'attends qu'Antoine Devaux m'y emmène. Sinon, on se fait des parties de poker entre joueurs, et on joue aussi à la belote dans le bus. Après, on joue aussi à la PlayStation, comme tout le monde je pense.

Tu regardes quoi à la télé ?

Je regarde un peu de tout. Mais comme ma copine est fan des émissions culinaires, c'est souvent des émissions comme Top Chef, des choses comme ça.

Quel est ton film culte ?

Il y en a un que j'ai à la maison et que je regarde souvent, c'est le plus beau des combats, avec Denzel Washington. Après il y a aussi Gladiator.

Twitter ou Facebook ?

J'ai les deux, mais je n'y passe pas trop de temps. En fait, c'est surtout pour voir ce que font les autres. (rires)

Quel est ton petit pêché mignon en nourriture ?

(rires) La tarde au flan !

Tu es superstitieux ?

Oui, j'ai quelques petits trucs avant les matchs. Par exemple, ça fait trois ans que je porte le même caleçon en match. Oui ça va, il tient le choc.

Quelle est la plus grosse bêtise que tu aies faite étant gamin ?

J'ai arraché la tapisserie chez mes parents. En fait, il y avait un petit bout décollé en bas, et j'avais tiré dessus. J'avais 5-6 ans. On m'avait bien puni derrière… (rires)

Si tu n'avais pas été footballeur, quel métier aurais-tu exercé ?

Je pense que j'aurais continué mes études, en fac d'éco. Donc j'aurais sans doute travaillé dans l'économie.

Quelle est l'insulte qui t'échappe le plus souvent ?

«Enculé» sort assez facilement chez moi malheureusement…

Avec ton premier gros chèque, tu t'es acheté quoi ?

Je m'étais fait plaisir en achetant 2-3 jeans et une belle paire de baskets dans un magasin de Strasbourg.

Si tu pouvais changer un détail de ton physique, ce serait quoi ?

Franchement, rien… En fait, je me trouve bien comme je suis. Il n'y a rien qui me fait horreur, alors ça va.

La plus belle femme du monde ?

Je ne vais pas fayoter en te répondant ma copine, alors je vais dire Jessica Alba.

Quel est le joueur qui attire le plus les filles à Reims ?

Il y en a deux : Aïssa Mandi et Gaëtan Courtet. Eux ont la cote quand même.

Qui s'habille le plus mal chez vous ?

Franck Signorino ! (rires) En fait, il porte des trucs un peu dépassés et les plus jeunes le chambrent pas mal avec ça. Il s'en prend plein la gueule du coup. (rires)

Qui a la plus grosse voiture à Reims ?

C'est Antoine Devaux. Il roule en Maserati.

Tu te vois comment dans une dizaine d'années ?

Je continuerai sûrement dans le foot, j'aimerais bien entraîner des jeunes, des 17 ans par exemple, dans un centre de formation. J'y pense déjà un peu.

Si vous avez raté la première partie du 36 de Maxifoot «côté terrain», cliquez ici.

Par Pierre-Damien Lacourte, le 19/04/2014 à 15h00