le 23/07/2014 à 09h43

Brésil : Dunga ne promet pas de miracle, Neymar lui donne déjà quelques idées...

Neymar déjà tourné vers 2018
Le Brésil a donc nommé Dunga pour reprendre en mains une sélection très marquée après une Coupe du monde compliquée à la maison. Très critiqué au pays, le nouveau sélectionneur pourra déjà compter sur Neymar et ses idées pour réconcilier l'équipe avec son public.

Comme nous vous l'évoquions hier mardi, Dunga est le nouveau sélectionneur du Brésil en remplacement de Luiz Felipe Scolari. Avec le retour aux affaires de l'ex-milieu de terrain champion du monde en 1994, les adeptes du joga bonito de la Seleçao ne devront visiblement pas s'attendre à des miracles…

«Je ne vais pas vendre un rêve. Mais la réalité. Et la réalité nécessite beaucoup de travail (...) On ne peut pas aussi croire que nous sommes les meilleurs, non. Nous avons déjà été les meilleurs et nous devons retrouver cette capacité, nous avons le talent pour cela», a-t-il déclaré en conférence de presse.

Neymar – «nous pouvons y arriver»

Lors de sa Coupe du monde, le «talent» brésilien s'est trop souvent limité aux exploits de Neymar. Dix jours après la fin du Mondial marqué notamment par la défaite historique face à l'Allemagne (7-1) en demi-finale, la star a de son côté fait part de ses espoirs (de sacre !) pour l'édition 2018 en Russie. Pour y parvenir, l'Auriverde a notamment imaginé les joueurs qui pourraient constituer l'ossature offensive de l'équipe dans quatre ans.

«Nous allons tout faire pour gagner cette Coupe du Monde dans quatre ans. Nous avons des joueurs comme Lucas, Philippe Coutinho, Bernard, Oscar. Nous sommes encore jeunes et nous pouvons y arriver», a affirmé l'attaquant du Barça à TV Globo. En attendant, il y a encore beaucoup de boulot à accomplir. Lucas et Coutinho devront déjà revenir en sélection, Bernard et Oscar se montrer plus performants que cette année…

Et vous, que pensez-vous du choix de Dunga et des joueurs listés par Neymar ? N'hésitez pas à réagir dans la rubrique Commentaires ci-dessous.

Par Ludovic Petrognani, le 23/07/2014 à 09h43