le 05/02/2015 à 22h45

CAN : Le Ghana rejoint la Côte d'Ivoire en finale, malgré les incidents...

André Ayew a inscrit le troisième but du Ghana
Au terme d'un match marqué par une longue interruption liée à la violence du public équato-guinéen, le Ghana s'est facilement imposé face à la Guinée Equatoriale ce jeudi en demi-finale de la Coupe d'Afrique des Nations (3-0). Les Black Stars retrouveront la Côte d'Ivoire pour une finale alléchante dimanche, mais ce n'est malheureusement pas ce que l'on retiendra de cette soirée…

Si le Ghana partait largement favori avant cette demi-finale face à la Guinée Equatoriale, le contexte de cette rencontre pouvait tout de même inquiéter les coéquipiers d'André Ayew, qui avaient de quoi craindre un arbitrage «maison» subi par la Tunisie au tour précédent. Mais le danger est plutôt venu des tribunes…

Le Ghana supérieur

Avant cela, les Black Stars avaient montré leur supériorité face à leur adversaire du soir qui, dès les premières minutes de jeu, laissait tout de suite la possession du ballon au Ghana afin de lancer quelques contres. C'est d'ailleurs sur cette phase de jeu que le pays hôte se créait la première situation même si Balboa manquait sa reprise (7e).

Un avertissement suffisant pour réveiller le Ghana qui aurait pu ouvrir le score deux minutes plus tard grâce à André Ayew, dont la frappe était contrée in extremis après un joli échange avec Atsu. Et c'est un bondissant Ovono, ancien gardien du Mans, qui empêchait encore le Marseillais de trouver le chemin des filets dans la foulée.

Jordan Ayew n'a pas tremblé

Mais ce qui devait arriver arriva… Sur un bon ballon en profondeur, Appiah arrivait avant Ovono qui provoquait un penalty indiscutable. Offrande transformée par le Lorientais Jordan Ayew à contre-pied (1-0, 42e), lui qui profitait de la douleur à la hanche de Gyan Asamoah pour être titulaire ce jeudi soir.

Avantage amplement mérité, tout comme le deuxième but ghanéen dans le temps additionnel de la première période. Cette fois, c'est en contre que les Black Stars punissaient la Guinée Equatoriale grâce à une accélération d'Atsu qui donnait à Wakaso, lequel éliminait un défenseur sur son contrôle avant d'ajuster Ovono (2-0, 46e). De quoi provoquer des tensions sur le terrain mais surtout dans les tribunes !

Premières tensions à la pause

D'ailleurs les Ghanéens avaient bien du mal à revenir sur le terrain après la pause tant les bouteilles s'abattaient sur leur tête. Cela n'empêchait pas les hommes d'Avraham Grant d'assommer la partie avec une grosse domination et un troisième but après plusieurs situations chaudes sur le but d'Ovono.

De nouveau auteur d'un match convaincant, le capitaine André Ayew était récompensé par un but après un bon travail d'Appiah qui lui offrait cette troisième réalisation sur un plateau (3-0, 75e). C'en était trop pour le public équato-guinéen, qui commençait à manifester sa colère.

Des scénes surréalistes !

Les supporters ghanéens étaient obligés de se réfugier derrière les cages, et donc trop près du terrain pour que la partie puisse reprendre. Le match a donc été interrompu à la 83e minute pendant une bonne demi-heure tandis que la sécurité tentait de calmer les spectateurs. Un hélicoptère survolait même la pelouse, une scène surréaliste pour un match de football !

De quoi gâcher la soirée, c'est pourquoi l'arbitre de la partie s'est permis de reprendre le match dans le temps additionnel histoire d'en terminer avec ce triste scénario. Le Ghana se qualifie donc (3-0) et rejoint la Côte d'Ivoire pour une belle finale dimanche à 20h.

Que pensez-vous de ces événements ? N'hésitez pas à réagir dans la rubrique «commentaires» ci-dessous.

Les supporters ghanéens bloqués

Par Eric Bethsy, le 05/02/2015 à 22h45