le 07/07/2016 à 09h08

Euro : face à l'Allemagne, les Bleus ont rendez-vous avec l'Histoire

Griezmann et les siens tenteront d'enrayer la machine allemande.
Ce jeudi soir (21h), la France retrouve l'Allemagne lors de la seconde demi-finale de l'Euro 2016. Un choc immense entre le pays organisateur et le grand favori de la compétition, habitué à barrer la route de son rival lors des grands tournois. Afin de poursuivre leur rêve, les Bleus devront faire mentir l'Histoire.

Roumanie, Albanie, Suisse, Irlande et Islande. Voilà le parcours de l'équipe de France dans cet Euro 2016 avant sa demi-finale prévue ce jeudi soir (21h) à Marseille. Après cinq matchs largement à sa portée, la sélection tricolore va croiser le fer avec un titan du football mondial, la meilleure équipe de la planète depuis la chute de la grande Espagne en 2014 : l'Allemagne.

Plus qu'une demi-finale, ce «classique» entre ces deux pays est l'occasion pour la France de jouer un mauvais tour à son plus grand rival.

1982, 1986, 2014…

Championne du monde en titre, l'équipe d'Allemagne aborde cette partie avec confiance après avoir enfin battu l'Italie, sa bête noire, lors des quarts de finale (1-1, 6-5 tab). Si la Squadra Azzurra a longtemps hanté les mémoires allemandes, le voisin français est lui un adversaire très apprécié. En effet, la Nationalmannschaft a très souvent été le bourreau des Bleus lors des grandes compétitions internationales.

La mythique demi-finale de la Coupe du monde 1982 à Séville, remportée par les Germaniques (3-3, 4-5 tab) et marqué par le choc entre Patrick Battiston et Harald Schumacher, reste bien évidemment une cicatrice profonde pour tous les supporters français, tout comme la demi-finale du Mondial 1986, au cours de laquelle la bande à Michel Platini avait une nouvelle fois été sortie par les coéquipiers de Rudi Völler (0-2). Plus récemment, en 2014, la génération menée par Didier Deschamps a également pris la porte face au futur champion du monde (0-1) aux portes du dernier carré.

Une première depuis 2006 ?

A Marseille, Antoine Griezmann et les siens tenteront donc de mettre fin à cette terrible série. Une mission loin d'être impossible mais qui sera néanmoins compliquée à réaliser. En effet, la France attend toujours son match référence dans une grande épreuve, face à un géant du football. Si les préférés de Joachim Löw ont effectué des rencontres mémorables à la pelle depuis près d'une décennie, parmi lesquelles le 8e de finale de la Coupe du monde 2010 contre l'Angleterre (4-1), le quart de finale face à l'Argentine (4-0) ou encore la légendaire demi-finale du Mondial 2014 contre le Brésil (7-1), il n'en est rien pour l'actuelle génération française.

Pour retrouver la trace d'une campagne internationale solide, il faut remonter à la Coupe du monde 2006 et les trois parties remportées face à l'Espagne (3-1), le Brésil (1-0) puis le Portugal (1-0). Depuis, le néant total avec le fiasco du premier tour en Afrique du Sud au Mondial 2010, un quart de finale médiocre face à l'Espagne lors de l'Euro 2012 (2-0) et l'élimination sans gloire face à l'Allemagne il y a deux ans. Dans un Vélodrome bouillant, la France a rendez-vous avec son histoire et devra sortir une performance XXL afin de rêver d'un troisième titre continental face au Portugal, ce dimanche (21h).

3-1 lors de la prolongation puis 3-3 et une défaite cruelle lors des tirs au but (4-5),  ce France-RFA à Séville le 8 juillet 1982 restera un des plus grands drames du football français

Après un magnifique quart de finale face au Brésil, les Bleus ont une nouvelle fois subi la loi de la RFA en demi-finale de la Coupe du monde 1986 (0-2). Une désillusion de plus pour Platini et sa bande...

Avec des regrets, les Bleus ont pris la porte dès les quarts de finale face à l'Allemagne au Brésil (0-1). Les larmes de Griezmann ont beaucoup ému les fans français qui attendent leur revanche ce jeudi soir

Selon vous, les Bleus parviendront-ils à briser la série noire face à l'Allemagne ? N'hésitez pas à réagir et à débattre dans l'espace «Ajouter un commentaire» ...

Par Youcef Touaitia, le 07/07/2016 à 09h08