le 31/01/2017 à 23h39

L'OM rugit de plaisir ! - Débrief et NOTES des joueurs (OM 2-1 OL)

La joie des Phocéens sur l'ouverture du score.
Dans une magnifique ambiance au Stade Vélodrome, l'Olympique de Marseille a arraché la victoire face à l'Olympique Lyonnais (2-1, ap) après la prolongation ce mardi pour le compte des 16es de finale de la Coupe de France. Le club phocéen a obtenu sa qualification sur un but de Doria.

La fête a été totale à Marseille ce mardi ! Dans un Stade Vélodrome avec une superbe ambiance, l'Olympique de Marseille a pris le meilleur sur l'Olympique Lyonnais (2-1, ap) après la prolongation grâce à une réalisation de Doria.

En plus de célébrer le retour de Dimitri Payet, entré en jeu à la 92e minute, les supporters phocéens ont communié avec leurs joueurs au terme d'une rencontre particulièrement disputée.

Fanni fait exploser le Stade !

Le début de match était plutôt haché avec plusieurs imprécisions des deux côtés. Plus agressifs, les Phocéens dominaient les débats et Cabella, d'un tir qui frôlait le poteau de Lopes, puis Rolando, d'une reprise sur la barre, étaient à deux doigts d'ouvrir le score ! Quelques minutes plus tard, l'OM trouvait logiquement la faille avec une tête de Fanni bien placée sur un coup-franc de Lopez (1-0, 24e). Le Vélodrome explosait !

Tolisso relance l'OL pour obtenir la prolongation

Dans la foulée, les Gones se réveillaient enfin avec une frappe enroulée juste à côté de Ghezzal. Après un moment de flottement, Marseille reprenait le contrôle du jeu avant la pause avec une ultime double situation dangereuse pour Lopez puis Thauvin. Au retour des vestiaires, l'OM subissait un coup dur avec la sortie sur blessure d'Evra, touché à la cuisse.

De quoi déstabiliser les Phocéens ? Pas dans l'immédiat ! Gomis était tout proche de doubler la mise mais sa reprise passait juste à côté ! Trop en gestion, Marseille se montrait ensuite attentiste et Lyon en profitait pour pousser... et Tolisso, sur un excellent centre de Fekir, égalisait d'un tir placé (1-1, 62e). Une égalisation méritée. Après une première réaction une frappe lointaine de Lopez, l'OM repartait de l'avant et il fallait une belle parade de Lopes sur un tir en pleine lucarne d'Anguissa.

Payet de retour, Doria arrache la qualification !

En fin de match, Rybus stoppait de la main une frappe de Thauvin dans la surface... mais l'arbitre ne bronchait pas pour la plus grande colère des Olympiens ! Lors de la prolongation, les débats étaient ouverts entre deux formations émoussées. Puis le Vélodrome chavirait ! Pour un but ? Non, pour l'entrée en jeu de Payet (voir ici) ! Dominateurs, les Phocéens poussaient mais Cabella ratait une énorme occasion en dévissant son tir devant Lopes...

Puis dans son couloir, Cabella se rattrapait en réalisant un excellent centre au second poteau pour Doria, qui devançait Rafael pour fusiller Lopes à bout portant (2-1, 108e) ! Malmené, Lyon jetait toutes ses forces pour revenir et Depay obligeait Pelé à réaliser un énorme arrêt sur un tir puissant. Finalement, l'OM conservait cet avantage et validait son billet pour la suite de la compétition dans une ambiance magnifique !

La note du match : 7,5/10

Quel plaisir de voir une telle ambiance au Stade Vélodrome ! Si le spectacle était donc superbe dans les tribunes, ce match a été également d'un bon niveau. Avec des moments forts pour les deux équipes, le rythme de la partie a été souvent soutenu avec notamment une belle intensité dans les duels. Le scénario a été aussi plaisant avec des occasions, des rebondissements et du suspense.

Les buts :

- Sur un coup-franc sur le côté gauche à l'entrée de la surface, Lopez dépose le ballon sur la tête de Fanni, oublié par Tousart au point de penalty. Le défenseur croise parfaitement sa tête pour tromper Lopes (1-0, 24e).

- Dans le couloir gauche, Fekir réalise un petit festival face à Doria et Rolando avant de centrer. Seul au second poteau, Tolisso pousse tranquillement le ballon au fond des filets (1-1, 62e).

- Après un excellent échange entre Cabella et Sakai, l'ailier réalise un excellent centre au second poteau pour Doria, qui devance Rafael pour fusilier Lopes à bout portant (2-1, 108e).

Les NOTES des joueurs

Maxifoot a décerné une note (sur 10) commentée à chaque joueur.

L'homme du match : William Vainqueur (8/10)

Les matchs passent et les excellentes performances du milieu de terrain s'enchaînent ! Avec un volume de jeu tout simplement incroyable dans l'entrejeu, le joueur prêté par l'AS Roma a ratissé de très nombreux ballons et s'est imposé avec autorité face aux Lyonnais, à l'image de son superbe tacle juste avant la pause. Véritable guerrier, il s'est aussi distingué avec des transmissions précises et une première relance de grande qualité.

MARSEILLE :

Yohann Pelé (7) : un bon match pour le gardien de l'Olympique de Marseille. A l'exception d'une frappe dangereuse de Ghezzal juste à côté de son poteau droit, le portier n'a absolument pas été inquiété par les Lyonnais en première période. Ensuite, il n'a rien pu faire sur le but de Tolisso, mais a répondu présent sur un lob de Darder et surtout une belle frappe de Depay au bout de la prolongation. Un ultime arrêt décisif.

Hiroki Sakai (6,5) : dominé par Valbuena lors du récent match face aux Lyonnais, le latéral droit a pris une belle revanche ce mardi. Irréprochable défensivement, le Japonais a rendu une belle copie offensive en enchaînant les belles montées sur son côté, donnant notamment un excellent ballon à Lopez sur une énorme occasion. En fin de match, il a été à l'origine du but victorieux en combinant avec Cabella.

Rod Fanni (7,5) : le défenseur central a été décisif ! Tout d'abord avec son but sur une magnifique tête croisée à la suite d'un coup-franc de Lopez. Puis ensuite défensivement, où il a enchaîné les belles interventions devant Cornet et Ghezzal. Solide.

Rolando (5,5) : le défenseur central a effectué une performance moyenne. Parfaitement placé, le Portugais a régulièrement pris le meilleur sur Cornet et a récupéré de nombreux ballons et a même été proche de marquer avec une reprise sur la barre à la suite d'un corner en première période. Mais lors du second acte, il a été clairement coupable sur l'égalisation en étant trop facilement éliminé par Fekir et en commettant ensuite plusieurs fautes dangereuses.

Patrice Evra (4,5) : un match mitigé pour le latéral gauche. Si offensivement, l'international tricolore a réalisé plusieurs montées intéressantes pour combiner avec Cabella, il n'a pas été toujours à son avantage défensivement. Déstabilisé par Ghezzal, il a perdu deux ballons dangereux qui ont heureusement eu aucune conséquence pour son équipe. Blessé à la cuisse juste avant la mi-temps, il a été remplacé à la 47e minute par Doria (5,5), qui a mal débuté son match en laissant de nombreux espaces, notamment sur l'égalisation de l'OL. Mais ensuite, le Brésilien a beaucoup pesé offensivement et a finalement marqué le but de la qualification ! Une réalisation qui a sauvé sa performance défensive très moyenne. Et sa célébration "Salt Bae" risque de rester dans les mémoires...

William Vainqueur (8) : lire le commentaire ci-dessus.

Maxime Lopez (7,5) : très déçu par sa performance ratée à Lyon récemment, le jeune talent a répondu de la meilleure des manières ce mardi ! Actif et précis, il a été précieux dans la maîtrise du jeu des Marseillais et a été décisif avec ce magnifique coup-franc déposé sur la tête de Fanni sur l'ouverture du score. Une belle prestation avec un superbe jeu long, qui n'aura sûrement pas échappé aux émissaires de Chelsea présents dans les tribunes.

Morgan Sanson (6,5) : lui aussi avait connu un moment délicat à Lyon... et lui aussi a pris sa revanche ce mardi. Très présent dans le jeu, il a apporté dans le couloir gauche en combinant bien avec Evra et Cabella. Impliqué sur l'ouverture du score en obtenant le coup-franc, il a été à son avantage malgré une seconde période moins intéressante. Remplacé à la 73e minute par André-Franck Zambo Anguissa (non noté).

Florian Thauvin (6) : toujours aussi percutant, l'ailier a posé des problèmes à Rybus, notamment grâce à ses échanges avec Sakai. S'il a été très présent dans le jeu, il a aussi eu logiquement un certain déchet dans ses tentatives. Il pourra regretter une belle occasion ratée juste avant la pause avec un tir dévié par Morel. Remplacé à la 92e minute par Dimitri Payet (non noté), qui a été acclamé par les supporters pour son retour. Lors de la prolongation, il ne s'est pas distingué.

Bafetimbi Gomis (5) : après son triplé face à Montpellier vendredi dernier, l'attaquant a surtout pesé dans le jeu en étant surtout trouvé dans un rôle de pivot par ses partenaires en début de partie. Dans la zone de vérité, il a été relativement discret et a raté sa seule occasion en ne cadrant pas sa frappe. Ensuite, il a été émoussé et n'a pas vraiment apporté aux siens.

Rémy Cabella (8) : si l'arrivée de Payet a eu un impact sur un joueur de l'OM, c'est bien lui ! Alors que sa place de titulaire est bien évidemment en danger, l'ailier a encore rendu une belle copie sur cette rencontre. Auteur de plusieurs retours défensifs, il s'est battu sur tous les ballons et a été intéressant dans ses combinaisons offensives. Un peu plus fatigué au retour des vestiaires, il a continué de se dépenser et a été récompensé de ses efforts avec cette passe décisive pour Doria.

LYON :

Anthony Lopes (6,5) : une belle prestation pour le gardien des Gones. Abandonné par sa défense sur l'ouverture du score de Fanni, le portier portugais a ensuite répondu présent avec de belles interventions sur des frappes de Lopez et Anguissa. Fusillé à bout portant par Doria, il ne peut rien faire.

Rafael (3,5) : une rencontre décevante pour le latéral droit. Incapable de prendre le meilleur sur un Cabella inspiré, le Brésilien a été peu à son avantage défensivement, avec notamment une mésentente dangereuse avec Lopes. Malgré quelques montées intéressantes, il s'est surtout distingué en fin de partie en étant devancé par Doria sur le but de l'OM.

Emanuel Mammana (6) : comme souvent depuis son retour, l'Argentin a été intéressant. Grâce à son placement, il a annihilé plusieurs situations dangereuses de l'OM et a surtout brillé dans ses relances en étant particulièrement propre.

Jérémy Morel (6) : repositionné dans l'axe pour cette partie en l'absence de Yanga-Mbiwa, l'ancien Marseillais a fait le boulot. A l'image de son sauvetage devant Thauvin avant la pause, il s'est arraché sur plusieurs occasions des Phocéens et a été totalement correct dans son duel avec Gomis.

Maciej Rybus (3,5) : une déception sur cette partie. En raison des combinaisons entre Sakai et Thauvin, il a été en difficulté dans son couloir et a laissé des espaces dangereux à ses adversaires. Offensivement, malgré un bon centre au retour des vestiaires, le latéral gauche n'a pas été assez tranchant pour réaliser des différences.

Corentin Tolisso (5,5) : soirée en deux temps pour le capitaine de l'OL. Habitué à combiner avec Lacazette, le milieu de terrain a semblé totalement déstabilisé par l'absence de son partenaire et n'a pas été brillant dans le jeu. Pire encore, il a été bien trop tendre dans l'entrejeu en étant totalement dominé par Vainqueur... Puis, bien mieux au retour des vestiaires, il a été récompensé avec ce but opportuniste sur l'égalisation.

Lucas Tousart (4,5) : une double erreur catastrophique pour le milieu de terrain ! Dans le jeu, il n'a pas démérité et a été globalement intéressant en répondant à l'agressivité des Marseillais. Cependant, le jeune français a concédé le coup-franc sur l'ouverture du score de Fanni et a été fautif avec un marquage trop laxiste sur le défenseur de l'OM. Dur.

Sergi Darder (6) : le meilleur joueur de l'OL dans l'entrejeu ce mardi. De par sa qualité technique, l'Espagnol a été particulièrement précieux et a souvent réalisé de bons décalages pour ses partenaires. Avec ce niveau, il est difficile de comprendre son faible temps de jeu. Remplacé à la 103e minute par Maxime Gonalons (non noté).

Mathieu Valbuena (5) : conspué par les supporters olympiens sur l'intégralité de la partie, l'ailier ne s'est tout de même pas démonté en tentant de nombreuses fois sa chance... Malheureusement pour lui, il a été le plus souvent en échec sur ses tentatives. Remplacé sous les sifflets du Vélodrome à la 60e minute par Nabil Fekir (6,5), qui a réalisé un formidable travail avec une passe décisive sur l'ouverture du score. Par la suite, il a posé de nombreux problèmes aux défenseurs phocéens sans réaliser une autre différence.

Maxwell Cornet (4) : titularisé en l'absence de Lacazette, le jeune joueur de l'OL a déçu. Trop peu trouvé par ses coéquipiers, le buteur a été parfaitement muselé par les défenseurs centraux phocéens sur l'ensemble de la partie. Beaucoup de courses et de mauvais choix...

Rachid Ghezzal (5,5) : sur la première période, l'Algérien a été incontestablement l'élément le plus dangereux de son équipe. Percutant, il a posé des problèmes à Evra et a été proche de marquer avec une frappe enroulée juste à côté de la cage de Pelé. Moins brillant par la suite, il a été remplacé à la 60e minute par Memphis Depay (5), qui a été à deux doigts d'arracher le nul mais sa frappe a été repoussée par Pelé. Sinon, pas grand-chose.

+ Retrouvez les résultats et le classement de Coupe de France sur Maxifoot

Et pour vous, quels ont été les meilleurs et les moins bons joueurs du match ? Réagissez dans la zone de "commentaires" ci-dessous !

FICHE TECHNIQUE
MARSEILLE 2-1 (ap) LYON (mi-tps: 1-0)
Coupe de France / 16es de finale
Stade : Stade Vélodrome
Arbitre : A. Delerue
Buts : R. Fanni (24e) Doria (109e) pour l'OM - C. Tolisso (64e) pour l'OL.
Avertissements : H. Sakai (36e), R. Fanni (60e), Rolando (73e), R. Cabella (89e) pour l'OM - L. Tousart (22e), Rafael (51e), Sergi Darder (81e), M. Rybus (96e) pour l'OL.

MARSEILLE : Y. Pelé, H. Sakai, P. Evra (Doria, 48e), R. Fanni, Rolando, F. Thauvin (D. Payet, 94e), M. Lopez, M. Sanson (A. Zambo Anguissa, 74e), R. Cabella, W. Vainqueur, B. Gomis.

LYON : Anthony Lopes, E. Mammana, J. Morel, M. Rybus, Rafael, C. Tolisso, L. Tousart, M. Valbuena (N. Fekir, 61e), Sergi Darder (M. Gonalons, 104e), M. Cornet, R. Ghezzal (M. Depay, 61e).

Les premiers pas de Payet pour son retour dans un Vélodrome bien garni

La joie de Fanni sur son ouverture du score (1-0, 24e)

Evra a été touché à la cuisse juste après la pause

La célébration des Lyonnais après l'égalisation de Tolisso (1-1, 62e)

Payet a fait son entrée en jeu à la 92e minute

Doria fête le but de la qualification avec le fameux «Salt Bae» (2-1, 108e)

Acclamé, Payet a communié avec le public au terme de la partie

Par Damien Da Silva, le 31/01/2017 à 23h39