le 31/03/2017 à 11h07

PSG : Draxler se livre sur le fiasco du Camp Nou et annonce la couleur pour Monaco

Julian Draxler pense encore à l'échec face au FC Barcelone.
Trois semaines après le naufrage en Ligue des Champions face au FC Barcelone (4-0, 1-6), l'ailier du Paris Saint-Germain Julian Draxler est revenu sur cette désillusion qui lui trotte encore dans la tête. L'Allemand a cependant profité de l'occasion pour envoyer un message à Monaco avant la finale de la Coupe de la Ligue samedi.

Peu à peu, les langues se délient. Plus de trois semaines après le fiasco en 8es de finale de la Ligue des Champions face au FC Barcelone (4-0, 1-6), les joueurs du Paris Saint-Germain commencent à évoquer plus longuement le naufrage du Camp Nou.

Avant d'affronter l'AS Monaco samedi (21h) en finale de la Coupe de la Ligue, un match capital pour sauver ce qui peut encore l'être de la saison francilienne, l'ailier du PSG Julian Draxler est revenu sur cette terrible déconvenue ce vendredi dans les colonnes du quotidien Le Parisien.

J. Draxler – «je ne pense pas que cela puisse s'effacer»

«Les premiers temps ont été difficiles, je ne voulais pas en parler. Mais oui, on y pense encore beaucoup. Nous avions une grande chance et nous l'avons manquée. (…) Je ne pense pas que cela puisse s'effacer», a concédé l'Allemand de 23 ans. «A 3-0, on était tous très nerveux, surtout avec 90 000 personnes derrière. L'ambiance était incroyable, mais à 3-1, j'étais certain qu'on allait s'en sortir. Je savais qu'on n'était pas dans notre meilleur jour mais je ne pouvais pas imaginer un tel scénario. Seuls des joueurs comme Neymar et Messi, avec l'aide de toute cette équipe, étaient capables de marquer trois buts en huit minutes.»

«Nous avons joué un très mauvais match, tout simplement. (…) Et le principal problème est qu'on a joué de façon beaucoup trop défensive sans afficher vraiment la volonté d'aller inscrire des buts. (…) On était vraiment dans un mauvais jour, alors que tout a réussi à Barcelone», a ajouté le champion du monde 2014 pour tenter d'expliquer cette désillusion. «Certaines décisions de l'arbitre ne nous ont pas favorisés mais quand on perd de cette manière, cela ne peut pas être seulement de la faute de l'arbitre».

Draxler veut tout rafler en France

Et cet épisode douloureux a même refait surface durant la trêve internationale puisque les coéquipiers en sélection de Draxler n'ont pas manqué de l'interroger sur cet incroyable fiasco… Mais désormais la recrue hivernale souhaite tourner la page pour continuer à remonter la pente. Surtout samedi contre l'ASM. «Nous étions très déçus mais on doit se concentrer sur les autres objectifs. (…) J'espère que nous allons pouvoir gagner les trois titres qu'il reste. Avec l'appui de nos supporteurs, on va donner le maximum du maximum pour y arriver.»

Voilà le club princier averti. Et si cela ne suffit pas, l'ancien élément de Wolfsbourg s'est montré encore plus explicite. «Monaco réalise une saison fantastique, avec des jeunes joueurs vraiment très bons, mais nous sommes encore la meilleure équipe de France», a lancé le natif de Gladbeck. «Maintenant, nous devons le démontrer sur le terrain, et dès samedi lors de cette finale.» Un discours ambitieux mais prudent. En effet, le PSG le sait mieux que personne, un match n'est jamais joué à l'avance…

Pensez-vous le Paris Saint-Germain capable de décrocher les trois titres nationaux d'ici la fin de la saison ? N'hésitez pas à réagir et à débattre dans l'espace «Ajouter un commentaire» ...

Par Romain Lantheaume, le 31/03/2017 à 11h07