le 28/05/2017 à 23h12

Les 5 infos à savoir sur Lorient-Troyes (0-0) : Troyes en Ligue 1, Lorient en Ligue 2, le Moustoir dérape...

Nivet et les Troyens ont validé leur billet pour la Ligue 1.
Après 11 années consécutives de présence en Ligue 1, Lorient évoluera en Ligue 2 la saison prochaine. Vainqueur 2-1 à l'aller, Troyes a tenu bon au retour (0-0) et accède donc à l'élite à l'issue de ces barrages.

Sans le retour des barrages, Lorient, 18e de Ligue 1, aurait été relégué directement en Ligue 2 à l'issue de la saison. Le FCL avait une chance supplémentaire. Mais il ne l'a pas saisie. Battue 2-1 à l'aller à Troyes, l'équipe de Bernard Casoni, dominatrice mais impuissante, n'a pu faire mieux que 0-0 ce dimanche lors du barrage retour. C'est donc Troyes, 3e de Ligue 2, qui évoluera parmi l'élite la saison prochaine.

1. Le poteau de Moukandjo. Les Lorientais ont dominé ce barrage retour de bout en bout. Mais jamais ils n'auront trouvé la faille. Ils étaient pourtant à deux doigts de faire trembler les filets en tout début de rencontre. Mais c'est le poteau de Samassa qui a repoussé la tête de Moukandjo. On ne le savait pas encore mais le FCL laissait là passer sa chance de conserver sa place parmi l'élite.

2. 11 années de Ligue 1 puis la Ligue 2 pour Lorient. Cela faisait 11 ans que les Merlus évoluaient parmi l'élite. 11 années que les Bretons développaient un football séduisant. Enfin 10 plutôt. Car cet exercice 2016-17 s'est révélé être très compliqué dès son coup d'envoi et s'est terminé logiquement par cette relégation à l'étage inférieur.

3. Troyes revient un an après. Un an seulement après l'avoir quittée, l'ESTAC retrouve donc l'élite. Les Troyens, bousculés, ont plié mais n'ont pas rompu. Solidaires, les hommes de Jean-Louis Garcia ont démontré de grosses vertus collectives pour aller valider leur billet au Moustoir après leur victoire 2-1 à l'aller.

4. Le "rêve ultime" pour Jean-Louis Garcia. Entraîneur de Troyes, Jean-Louis Garcia dirigera pour la première fois une équipe de Ligue 1 la saison prochaine. Un rêve qui se réalise pour le coach de l'ESTAC. «On est très, très heureux. Il y a longtemps que j'espérais pouvoir entraîner en Ligue 1. C'est le rêve ultime. j'ai eu un groupe incroyable. On a été capable sur deux matchs de résister et d'accéder à la Ligue 1. Maintenant, l'objectif c'est de montrer qu'on peut exister au niveau au-dessus» , a réagi Garcia après la rencontre.

5. Le Moustoir dérape. Déçu, frustré, en colère, le Moustoir s'en est pris à ses joueurs au coup de sifflet final. Certains d'entre eux, abattus et allongés sur le terrain, ont ainsi vu des fumigènes être lancés dans leur direction. Le capitaine Michaël Ciani était notamment particulièrement ciblé. Une triste image.

L'homme du match : Romain Philippoteaux (7/10)

S'il n'a pas été décisif, le milieu offensif lorientais a eu le mérite de beaucoup tenter sur son côté gauche. Des accélérations, des dribbles, des centres, il n'a jamais renoncé avant sa sortie à un quart d'heure du coup de sifflet final.

La note du match : 4/10

Une seule équipe a proposé du jeu dans ce match, Lorient. Fort de leur avantage acquis à l'aller et peut-être pas en mesure de faire mieux ce soir, les Troyens n'ont fait que subir. A l'arrivée, on ne peut pas dire qu'on ait assisté à un grand match.

Qu'avez-vous pensé de ce barrage retour ? N'hésitez pas à réagir dans la rubrique «commentaires» ci-dessous.

Avant le coup d'envoi, le Moustoir y croyait encore...

La joie des Troyens au coup de sifflet final de M. Turpin

La détresse sur le banc lorientais...

... et sur la pelouse

Le Moustoir a réagi en lançant des fumigènes sur ses propres joueurs

Par Pierre-Damien Lacourte, le 28/05/2017 à 23h12