le 03/06/2017 à 09h00

Top Déclarations : les adieux émouvants de Totti, Gignac s'agace avec un journaliste, Assou-Ekotto n'enlèvera pas son short....

Francesco Totti a fait ses adieux à la Roma.
Au menu du Top Déclarations cette semaine, les adieux émouvants de la légende Totti, Gignac s'embrouille avec un journaliste, Assou-Ekotto n'enlèvera pas son short, Maxwell tire sa révérence, Lukaku dézingue Wilmots, Ronaldo complimente Messi… Découvrez les phrases choc de la semaine.

Chaque samedi, Maxifoot vous propose de faire le tour des dix déclarations de la semaine qu'il ne fallait pas manquer. Du sérieux et du moins sérieux pour connaître le meilleur des petites phrases des acteurs du ballon rond. Découvrez le classement de toutes les déclarations qui ont fait les choux gras de la presse cette semaine.

1. Francesco Totti - «Merci Rome, merci maman et papa, merci à mon frère, à ma famille, à mes amis. Merci à ma femme et à mes trois enfants. J'ai voulu commencer par la fin, par les remerciements, car je ne sais pas si je réussirai à lire cette lettre jusqu'au bout. (...) Etre né à Rome et être supporter de la Roma est un privilège, être le capitaine de cette équipe a été un honneur. Vous êtes et serez toujours ma vie : je cesse de vous donner des émotions avec mes pieds, mais mon coeur sera toujours là avec vous» (Stade, le 28/05/2017)

Après 28 ans à l'AS Roma, l'attaquant a disputé son dernier match sous les couleurs de la Louve dimanche. L'Italien a lu une lettre particulièrement émouvante devant ses supporters. Vous pouvez retrouver l'intégralité de ce texte sur Maxifoot.

2. André-Pierre Gignac - «Tu es un p... de menteur, si je t'avais frappé, tu serais encore au sol dans le stade, crois-moi ! Qu'est-ce que tu veux ? Tromper les gens ? Avoir plus de followers ? Tu ne peux pas comprendre la tristesse et l'énervement d'un joueur après une finale perdue ? Tu étais derrière moi, en train de me suivre, de me crier dessus comme un animal, pourquoi ?» (Twitter, le 30/05/2017)

Accusé d'avoir frappé un journaliste après la finale perdue par les Tigres de Monterrey contre les Chivas de Guadalaraja (2-2, 1-2) lors du tournoi de clôture du championnat mexicain, l'ancien Marseillais a réglé ses comptes avec la personne en question sur les réseaux sociaux.

3. Benoît Assou-Ekotto - «C'était juste une blague, ce n'est pas méchant. Ce qui est aberrant, c'est qu'on puisse prendre ça au sérieux. Comme si je voulais devenir acteur porno ! Un footeux qui dit qu'il arrête le foot pour se lancer dans le porno, c'est comme un footeux qui avoue son homosexualité, ce n'est pas demain la veille ! C'est beaucoup trop tabou» (France Football, le 28/05/2017)

Malgré la rumeur lancée par l'entraîneur de Birmingham Harry Redknapp, le latéral gauche va garder son short et ne se lancera pas dans le porno !

4. Maxwell - «C'est très émouvant, mais j'ai aussi la joie de finir à Paris avec un autre titre. Je suis vraiment béni d'avoir joué ici et d'avoir vu combien le club a grandi, a changé. Donc c'est une fin de cycle importante pour moi mais je suis heureux de la fin qu'on a réalisée» (Eurosport, le 27/05/2017)

A 35 ans et après 5 années au Paris Saint-Germain, le latéral gauche brésilien a terminé son aventure au sein du club de la capitale avec un titre en Coupe de France.

5. Jordan Lukaku - «Le Pays de Galles, et avec tout le respect que j'ai pour eux, on doit toujours passer. Mais quand tu vas à l'Euro mal préparé, ça devient difficile de le gagner, ce n'est pas une partie de FIFA. A aucun moment, j'ai vu quelque chose qui ressemblait à une préparation de match. (...) Si tu mets deux jeunes l'un à côté de l'autre sans aucune préparation tactique, zéro consigne... Ah si, la seule consigne que j'avais, c'était de donner la balle à Eden (Hazard). Mais tu crois que c'est Olive et Tom !? Il est fort, mais il avait trois hommes sur lui à chaque fois. Mais dès que j'avais le ballon, j'entendais : 'Donne à Eden'. Ce n'est pas ça le foot de haut niveau» (Sport/Foot Magazine, le 31/05/2017)

Le petit frère de Romelu Lukaku a décidé de dézinguer l'ancien sélectionneur de la Belgique Marc Wilmots pour son travail déplorable à l'Euro 2016.

6. Didier Deschamps, à propos de Kylian Mbappé - «La maturité, il l'a sur le terrain, il le prouve. Et en dehors, c'est aussi le cas. Il a cette aisance, cette facilité à s'exprimer avec vous avec toujours ce sourire. Ça va l'ensemble, je prends le tout comme il est» (Conférence de presse, le 29/05/2017)

Avec une telle pépite, le sélectionneur de l'équipe de France se frotte les mains !

7. Noël Le Graët, à propos de Théo Hernandez - «Je le ferai venir à la Fédération dès que possible pour qu'il m'explique exactement ce qu'il s'est passé. Est-ce qu'il l'a fait exprès ? La convocation lui est-elle bien parvenue ? Sur le coup, c'est désagréable, mais je préfère qu'il s'explique directement auprès de moi avant de décider de quoi que ce soit» (L'Equipe, le 31/05/2017)

Absent lors du rassemblement de l'équipe de France espoirs, le défenseur de l'Atletico Madrid a été aperçu à la plage avec des amis... Pourquoi un tel comportement ? Le latéral gauche aurait décidé de porter les couleurs de l'Espagne.

8. Waldemar Kita - «J'en veux essentiellement au président de Porto, qui est entré en contact avec un entraîneur sous contrat sans nous prévenir. Comment peut-il se comporter ainsi ? On parle beaucoup du manque de moralité des hommes politiques. Ce serait bien qu'on regarde aussi celle des dirigeants des clubs de football. Porto aurait dû entrer en contact avec nous. C'est une question de respect» (L'Equipe, le 31/05/2017)

Furieux, le président du FC Nantes n'apprécie pas la tentative du FC Porto de débaucher son entraîneur Sergio Conceiçao.

9. Cédric Carrasso - «Ce qui était difficile à accepter, c'est l'incertitude. Le choix de prendre un autre gardien ne me dérange pas, le choix stratégique du club ne me dérange pas. Ce qui me dérange, c'est que tous les jours, on me répétait : 'On n'a pas fait le choix, on attend la fin de la saison'. Quand on voit l'arrivée (de Benoît Costil, ndlr), de la façon dont ça s'est passé... La dernière personne qui est au courant c'est toujours la personne qui est cocue» (SFR Sport, le 28/05/2017)

Non conservé au terme de son contrat, le gardien n'a pas digéré l'attitude des dirigeants de Bordeaux, qui n'ont pas été honnêtes avec lui alors qu'un accord avec son successeur, Benoît Costil, avait été trouvé.

10. Cristiano Ronaldo, à propos de Lionel Messi - «Nous ne sommes pas amis mais c'est un confrère. Avec tous les trophées que nous avons gagnés depuis dix ans, nous avons partagé beaucoup de moments ensemble. J'ai une bonne relation avec lui. On ne dîne pas ensemble mais je le respecte. C'est un collègue, pas un rival. Ma relation avec lui est cordiale. Nous nous respectons. Bien sûr que je l'apprécie en tant que joueur. J'aime voir jouer tous les grands joueurs et il en fait partie. C'est un crack» (Fox Sports Argentina, le 27/05/2017)

Malgré la forte rivalité entre les deux hommes depuis de nombreuses années, le Portugais a affiché un beau respect envers l'Argentin. Classe.

C'est sur cette déclaration que se termine le Top Déclarations de la semaine. Rendez-vous dès samedi prochain pour un nouveau numéro !

Par Damien Da Silva, le 03/06/2017 à 09h00