le 25/08/2017 à 14h46

Europa League : l'OL va devoir sortir le grand jeu pour s'extirper des poules !

Aulas est confiant pour l'OL en Europa League.
Demi-finaliste la saison passée, l'Olympique Lyonnais a hérité d'un groupe compliqué en Europa League avec Everton, l'Atalanta Bergame et l'Apollon Limassol. Pour rêver d'une finale à domicile en mai prochain, les Gones vont devoir sortir le grand jeu dès le premier tour !

Jean-Michel Aulas s'est fixé un objectif ambitieux pour cette saison : atteindre la finale de l'Europa League, qui se disputera le 16 mai prochain au Parc OL. Demi-finaliste la saison passée, le club rhodanien a bien évidemment les moyens de faire aussi bien au cours de cet exercice.

Mais avant cela, il faudra s'extirper d'une poule E très relevée. Car ce vendredi, à Monaco, les Gones ont connu l'identité de leurs trois prochains adversaires en C3 : Everton, l'Atalanta Bergame et l'Apollon Limassol.

Un groupe loin d'être évident

Tout sauf une partie de plaisir. Face aux Toffees, les protégés de Bruno Génésio vont devoir se montrer très sérieux. Avec 147,4 millions d'euros investis sur le marché des transferts et les arrivées de Gylfi Sigurdsson, Michael Keane, Jordan Pickford, Jordy Klaassen, Sandro Ramiez et de Wayne Rooney, la formation anglaise, candidate aux première places en Premier League, fait figure d'épouvantail dans cette épreuve très ouverte.

Le club italien, lui, sera également à surveiller. Quatrième de Serie A la saison passée, l'équipe de Bergame, qui a certes perdu Franck Kessié, parti au Milan AC, pourra compter sur l'excellent Alejandro Gomez pour donner du fil à retordre à l'OL. Enfin, l'Apollon Limassol, ne devra pas être pris à la légère. Il faut rappeler que l'une des plus grandes humiliations de l'histoire récente de Lyon date de 2012 et une élimination lors des 8es de finale de la Ligue des Champions face à un autre club chypriote, l'APOEL Nicosie.

Satisfait, Aulas attend du renfort

Le président lyonnais le sait, il faudra un bon OL pour aller loin. «C'est un tirage difficile mais je pense qu'en Europa League, surtout quand on vient de nombreuses années de Ligue des Champions, pour les supporters, pour le mental de l'équipe, la psychologie, je crois que c'est mieux de tomber sur des nations de football. Everton et l'Atalanta, ce sont deux bonnes équipes, venant de bons championnats, mais il faudra également aller à Limassol. Cela ne nous a pas réussis par le passé. Pour un tirage de Ligue Europa, c'est bien de commencer contre de vraies nations de football. Le tirage au sort, on le sait après, n'est pas obligatoirement un signe déterminant», a analysé Aulas au micro de beIN SPORTS.

Pour préparer au mieux ces rendez-vous, le dirigeant rhodanien assure que le mercato n'est pas encore fini à Lyon. «On redoutait des déplacements exotiques, en particulier le jeudi. On va tenir compte de ce tirage au sort pour terminer les quelques opérations qui sont en cours. L'idée pour aller loin en Ligue Europa, c'est d'avoir deux équipes car pour rejouer le dimanche en championnat, c'est compliqué», a commenté JMA. A priori, la prochaine recrue de l'OL pourrait se nommer Pape Cheikh Diop (Celta Vigo), qui devrait renforcer l'entrejeu. En attendant d'autres arrivées possibles...

Selon vous, l'OL se qualifiera-t-il pour le prochain tour de la Ligue Europa ? N'hésitez pas à réagir et débattre sur le tirage au sort dans l'espace «Publiez un commentaire» ...

Par Youcef Touaitia, le 25/08/2017 à 14h46