le 28/09/2017 à 09h04

PSG : Emery avait tout prévu

Emery peut être satisfait de ses joueurs
Large vainqueur du Bayern Munich (3-0) en Ligue des Champions mercredi soir, le Paris Saint-Germain a été dominé dans le jeu comme rarement. Mais c'était exactement le scénario préparé par Unai Emery et ses hommes.

Mercredi soir, le Paris Saint-Germain a envoyé un message clair à l'Europe : il faudra compter sur lui dans la course à la victoire finale en Ligue des Champions. En dominant le Bayern Munich 3-0 au Parc des Princes, le club de la capitale s'est offert une victoire de prestige. Mais il a aussi prouvé qu'il était parfaitement capable de s'adapter à son adversaire.

Plus faible possession du PSG depuis avril 2015

62,4% de possession de balle contre 37,6%, c'est habituellement le genre de statistique qu'affiche le Paris SG contre ses adversaires. Et pourtant, celle-ci est en faveur du Bayern ! Car, oui, le club bavarois a dominé dans le jeu une équipe parisienne qui a affiché sa plus faible moyenne toutes compétitions confondues depuis le 15 avril 2015 et sa défaite 1-3 contre le FC Barcelone en C1 (34,4%).

Paris a donc brillé en jouant en contre-attaques. Et c'était exactement le scénario prévu par Unai Emery. «On aime avoir la possession. Mais là, on a dû évoluer avec une défense plus basse car l'adversaire a évolué plus haut. Mais on s'y attendait» , a expliqué l'entraîneur parisien après la rencontre. Conséquences, moins de passes (368 contre 568), moins de tirs (12 contre 16), moins de corners (1 contre 18), moins de centres (4 contre 36)... Mais trois buts parisiens !

Jouer sur les côtés

L'Espagnol avait parfaitement préparé ce choc en voulant profiter des espaces laissés par les latéraux adverses. «Le Bayern a l'habitude d'avoir la maîtrise et ses latéraux jouent plus haut. On avait donc besoin de maîtriser cela. C'est pour ça que l'on avait une ligne de quatre, puis trois milieux. Après les attaquants ont su profiter des espaces et les ont pris» , a-t-il poursuivi.

Face à la vitesse de Kylian Mbappé et les dribbles de Neymar, les latéraux bavarois David Alaba et Joshua Kimmich ont passé une mauvaise soirée. L'ouverture du score dès l'entame de la rencontre a bien aidé aussi une équipe parisienne qui était préparée à jouer en contres et profitant des espaces encore plus importants face à un adversaire dans l'obligation de marquer. Bien joué Emery !

Que pensez-vous du résultat de ce match ? Et de la manière ? N'hésitez pas à réagir et à débattre dans l'espace «Ajouter un commentaire» ...

Par Romain Rigaux, le 28/09/2017 à 09h04