le 28/09/2017 à 21h20

Nice éteint le Vitesse - Débrief et NOTES des joueurs (Nice 3-0 Arnhem)

Pléa et le Gym cartonnent encore !
L'OGC Nice a enchaîné une deuxième victoire consécutive en phase de poule de la Ligue Europa en disposant 3-0 du Vitesse Arnhem ce jeudi dans le cadre de la 2e journée. Le match a été interrompu une quinzaine de minutes pour une panne d'éclairage !

L'OGC Nice enchaîne. Après leur balade face à Zulte Waregem (5-1) il y a 15 jours, les Azuréens ont confirmé à domicile en dominant le Vitesse Arnhem (3-0) ce jeudi à l'occasion de la 2e journée de la Ligue Europa. Avec ce résultat, Nice et la Lazio prennent 6 points d'avance en tête du groupe avant de s'affronter lors de la prochaine journée.

Nice pas malheureux

La partie ne démarrait pas dans les meilleures dispositions pour les Aiglons, gênés par l'intensité physique imposée par des Néerlandais bien en place. Et pourtant, peu dangereux jusqu'alors, les Niçois prenaient rapidement les devants par l'inévitable Pléa après une déviation de Dante sur corner (1-0, 16e) ! En confiance après l'ouverture du score, les hommes de Lucien Favre testaient Pasveer par Saint-Maximin mais le gardien s'envolait pour détourner sa frappe déviée. Après une petite chevauchée, Lees Melou butait encore sur le portier.

Saint-Maximin, quel rush !

Avec son jeu de possession, Nice continuait à dominer la rencontre mais sans se procurer de véritables opportunités face à un adversaire clairement assommé depuis le but azuréen. Mais juste avant la pause, Saint-Maximin enclenchait un contre à partir de son propre camp et arpentait tout le terrain pour aller battre Pasveer d'une belle frappe croisée au terme de son rush (2-0, 45e).

Pléa rallume la lumière

Le break était fait et a priori, tout semblait réuni pour que le Gym passe une seconde période tranquille. Mais c'était sans compter sur une péripétie vraiment pas attendue ! Tout à coup, à la 51e minute, l'Allianz Riviera se trouvait subitement plongé dans le noir à la suite d'une panne d'éclairage (voir ici).

Au terme de près d'un quart d'heure d'interruption, la partie reprenait ensuite sur un faux rythme pas favorable aux locaux qui passaient à deux doigts de se faire surprendre sur un coup-franc de Bruns qui trouvait l'équerre de Cardinale, battu ! Derrière, les Azuréens répliquaient par Saint-Maximin qui butait sur Pasveer puis par Seri dont la tentative frôlait le cadre. Excellent, Pléa avait plus de réussite et offrait une nouvelle large victoire au Gym en signant un doublé (3-0, 81e).

La note du match : 6/10

Même si l'Allianz Riviera était loin d'afficher complet, les supporters niçois ont donné de la voix. Sur le terrain, leurs protégés leur ont fait honneur en leur offrant 3 buts et une partie intéressante malgré des difficultés dans le premier quart d'heure et après la reprise consécutive à la panne d'éclairage. Une interruption d'une quinzaine de minutes qui restera le gros point noir de la soirée.

Les buts :

- Sur un corner de Lees Melou côté droit, Dante dévie de la tête au second poteau où Pléa, esseulé, reprend victorieusement du pied gauche sous la barre (1-0, 16e).

- Dans son camp, Saint-Maximin intercepte une passe adverse et s'infiltre dans la moitié de terrain adverse. L'ailier résiste au retour de Büttner et fixe Miazga avant de battre Pasveer d'une frappe croisée à ras de terre (2-0, 45e).

- Après un une-deux avec Srarfi, Pléa est servi sur le côté droit de la surface néerlandaise et il bat Pasveer d'une frappe croisée qui passe sous le ventre du portier (3-0, 81e).

Les NOTES de NICE

Maxifoot a attribué une note (sur 10) commentée à chaque joueur.

L'homme du match : Alassane Pléa (8/10)

Déjà auteur d'un doublé face à Zulte Waregem (5-1), l'attaquant niçois a remis ça ce jeudi ! Auteur de l'ouverture du score alors que son équipe rencontrait quelques difficultés, l'ancien Lyonnais s'est retrouvé dans tous les bons coups, combinant et décalant parfaitement ses coéquipiers tout au long du match. Danger constant avec ses déplacements sur les ballons en profondeur, il est récompensé par son doublé sur la fin.

NICE :

Yoan Cardinale (5,5) : soirée tranquille pour le gardien niçois qui n'a pas eu beaucoup de boulot. Solide sur les tentatives hors de la surface qu'il a eues à bloquer, le portier est tout de même sauvé par son équerre sur le coup-franc de Bruns.

Arnaud Souquet (6,5) : encore une belle partie pour le latéral droit du Gym qui a assuré avec ses bonnes couvertures. Profitant de la domination de son équipe, il a arpenté son couloir et proposé des centres et incursions qui ont amené le danger.

Maxime Le Marchand (5) : le plus discret des défenseurs azuréens ce soir, même s'il n'a pas tremblé dans les duels. C'est tout de même lui qui provoque une faute évitable sur le coup-franc de Bruns.

Dante (6,5) : le Brésilien avait enfilé son costume de patron de la défense azuréenne ce soir. Impérial dans les duels, le capitaine niçois a en plus apporté offensivement avec ses relances ou encore sa déviation pour Pléa sur l'ouverture du score.

Christophe Jallet (6) : les rares incursions néerlandaises sont souvent venues de son couloir et il signe une perte de balle dangereuse en première période. Mais le Tricolore est monté en puissance au fil du match et il a apporté des solutions à gauche en combinant bien avec Lees Melou.

Allan Saint-Maximin (7,5) : les supporters niçois ne s'y sont pas trompés en scandant son nom, l'ancien Bastiais a signé une belle partie. Auteur d'un magnifique rush pour inscrire le but du break juste avant la pause, l'ailier droit a posé de gros soucis à la défense adverse avec sa vivacité et ses qualités de percussion. Remplacé à la 80e par Bassem Srarfi (non noté), qui offre le dernier but à Pléa.

Vincent Koziello (5) : un match plutôt timide du milieu de terrain. Il a joué propre mais on attendait plus dans l'apport offensif.

Jean Michaël Seri (6) : fidèle à lui-même, le milieu de terrain a livré quelques superbes passes et trouvé ses coéquipiers à proximité de la surface adverse. Mais il a joué un peu bas en début de match et a un peu tardé à rentrer dans la partie avant de retrouver son rayonnement habituel. Remplacé à la 73e par Adrien Tameze (non noté).

Pierre Lees Melou (7) : grosse activité de l'ancien Dijonnais qui a multiplié les courses et les combinaisons sur son aile gauche. Son numéro de la première période, lorsqu'il met 3 adversaires dans le vent, aurait mérité un meilleur sort mais il bute sur le gardien adverse. Précieux par sa qualité sur coups de pied arrêtés et c'est son corner qui amène le premier but.

Mario Balotelli (4,5) : très clairement ce soir, ce n'était pas le grand Balotelli. En position de frappe à deux reprises, il ne parvient pas à trouver le cadre. Son tempérament sanguin resurgit en première période lorsqu'il est averti pour une main volontaire dans la surface adverse. Le stade a retenu son souffle lorsqu'il est resté au sol après une semelle de Serero mais l'Italien a pu reprendre sa place. Remplacé à la 73e par Ignatius Ganago (non noté).

Alassane Pléa (8) : lire le commentaire ci-dessus.

+ Retrouvez les résultats et le classement de Ligue Europa sur Maxifoot

Et pour vous, quels ont été les meilleurs et les moins bons joueurs du match ? Réagissez dans la zone de "commentaires" ci-dessous !

NICE 3-0 VITESSE ARNHEM (mi-tps: 2-0) - LIGUE EUROPA - Groupe K / 2e journée
Stade : Allianz Riviera - 15.006 spectateurs - Arbitre : A. Eskov

Buts : A. Pléa (16e) A. Saint-Maximin (45e) A. Pléa (82e) pour NICE
Avertissements : M. Balotelli (25e), pour NICE - T. Serero (31e), pour VITESSE ARNHEM

NICE : Y. Cardinale - A. Souquet, M. Le Marchand, Dante, C. Jallet - V. Koziello, J. Seri (A. Tameze, 72e), P. Lees Melou - A. Saint-Maximin (B. Srarfi, 79e), M. Balotelli (I. Ganago, 73e), A. Pléa

VITESSE ARNHEM : R. Pasveer - F. Dabo, G. Kashia, M. Miazga, A. Büttner (L. Faye, 46e) - T. Bruns, T. Serero (M. Ali, 78e), N. Foor - M. Rashica, T. Matavz, B. Linssen (M. Mount, 85e)

Panne d'éclairage à l'Allianz Riviera

 

Les supporters ont pris le relais avec la lumière de leur téléphone

Pléa félicité après l'ouverture du score (1-0, 16e)

Saint-Maximin savoure son joli but (2-0, 45e)

Balotelli n'a pas trouvé la faille ce soir

Vidéo : le superbe déboulé de Saint-Maximin

 

Par Romain Lantheaume, le 28/09/2017 à 21h20