le 02/10/2017 à 14h29

Bayern : entre Ancelotti et son vestiaire, ça ne pouvait vraiment plus coller...

Ancelotti en avait-il marre des tensions avec les joueurs ?
La presse allemande révèle de nouvelles indiscrétions concernant les tensions entre plusieurs joueurs du Bayern Munich et Carlo Ancelotti, viré la semaine dernière. Les entraînements du technicien italien étaient notamment jugés pas au niveau.

«Est-ce que tous les joueurs soutiennent Ancelotti ? Je ne vais pas répondre à cette question.» A la veille du licenciement de Carlo Ancelotti par le Bayern Munich, après la défaite contre le PSG (3-0) en Ligue des Champions, Arjen Robben laissait déjà transparaitre une rupture entre le technicien italien et le vestiaire bavarois. Et plus les jours passent, plus de nouvelles indiscrétions prouvent que la situation devenait intenable.

Robben se serait mieux entraîné chez les jeunes...

Il y a quelques jours, le président bavarois Uli Hoeness a expliqué que cinq cadres ont réclamé le départ d'Ancelotti. La presse allemande évoquait les noms de Mats Hummels, Jérôme Boateng, Franck Ribéry, Thomas Müller et, sans grande surprise, Robben. Le magazine allemand Kicker nous apprend ce lundi que les séances d'entraînement étaient notamment sources de tension au sein du club.

«Il y avait de meilleurs entraînements en D-Jugend (équipes de jeunes) avec l'équipe de mon fils» , aurait lâché Robben d'après le média allemand. Ce dernier rapporte aussi que Xabi Alonso et Philipp Lahm, qui ont pris leur retraite depuis, avaient déjà émis des critiques sur un travail insuffisant aux entraînements la saison passée. Au point que plusieurs joueurs avaient pris l'initiative d'organiser des séances supplémentaires, interdites par Ancelotti.

Le départ d'Ancelotti était-il déjà programmé ?

La situation ne s'est pas arrangée depuis le début de la saison et la presse locale croit savoir que plusieurs cadres savaient qu'Ancelotti ne serait pas conservé à l'issue de l'exercice 2017-2018. D'après le Südeutsche Zeitung, les dirigeants bavarois comptaient remercier l'Italien à un an du terme de son contrat et profiter des prochains mois pour préparer sa succession. Finalement, ils devront travailler plus vite que prévu.

Ancelotti avait-il eu vent de ce projet ? Il se murmure que l'ancien coach du Real Madrid a forcé son licenciement mercredi soir au Parc des Princes en alignant une équipe inattendue et en ne titularisant pas quatre des cinq cadres annoncés contre lui. Une manière pour le Transalpin de toucher des indemnités de licenciement plutôt que de jeter l'éponge pour mettre fin à une aventure compliquée. Son successeur, le très probable Thomas Tuchel, est prévenu concernant les exigences du vestiaire bavarois.

Que vous inspirent ces tensions entre Ancelotti et son vestiaire ? N'hésitez pas à réagir et à débattre dans l'espace «Ajouter un commentaire» ...

Par Romain Rigaux, le 02/10/2017 à 14h29