le 09/10/2017 à 13h44

Equipe de France : n'enterrez surtout pas Giroud !

Olivier Giroud a l'habitude de répondre sur le terrain.
Remplaçant en Bulgarie (1-0) samedi, l'attaquant de l'équipe de France Olivier Giroud n'a pas dit son dernier mot. Alors que ses concurrents n'ont pas brillé à Sofia, le joueur d'Arsenal pourrait en profiter pour mettre tout le monde d'accord.

Et si le grand gagnant en Bulgarie s'appelait Olivier Giroud ? Relégué sur le banc des remplaçants, l'attaquant de l'équipe de France, auteur d'une entrée peu convaincante, n'a pas vraiment contribué au succès des Bleus (1-0) dans ce match des éliminatoires du Mondial 2018.

Mais jusqu'à la 85e minute, l'avant-centre d'Arsenal a assisté à une prestation décevante de ses concurrents. Prometteur sur le papier, le trio composé de Kylian Mbappé, Alexandre Lacazette et d'Antoine Griezmann a manqué d'automatisme.

Giroud, un profil indispensable ?

Même s'ils ne comptent qu'un seul match ensemble, les trois titulaires ont montré que leurs profils respectifs n'étaient peut-être pas complémentaires. C'est effectivement l'avis de Bixente Lizarazu qui réclame le retour de Giroud. «Il demeure chez les Bleus un pion très utile compte tenu de son profil unique, a analysé le consultant dans L'Equipe. Aucun des trois attaquants titularisés par Deschamps samedi n'est capable d'effectuer son travail de sape sur la défense adverse, ni d'offrir une présence imposante dans la surface de réparation.»

«Au-delà de son efficacité avérée, malgré ses quatre matchs de suite sans but en bleu, son profil atypique favorise l'expression de ceux qui l'entourent et une meilleure répartition des rôles et des espaces, a ajouté l'ancien international tricolore. Elle met aussi en valeur l'activité offensive des latéraux. Samedi, il y a eu quelques bons centres mais jamais personne à la réception. Malgré l'émergence de nouveaux talents devant, Giroud ne doit pas être écarté de la course.»

R. Pirès - «Giroud devant Lacazette»

Même discours chez Robert Pirès, qui croit savoir que l'expérience de l'ex-Montpelliérain (31 ans, 67 sélections et 27 buts) fera la différence dans les mois à venir. «Pour la Coupe du monde, Deschamps ne va pas changer grand-chose et respectera la hiérarchie avec Giroud devant Lacazette, a-t-il annoncé au quotidien Le Parisien. Avec Olivier, il peut compter sur un grand pro qui ne posera jamais de problème et avec lequel il a des certitudes.» Sur le point d'effectuer quelques rotations face à la Biélorussie mardi (20h45), le sélectionneur tricolore pourrait être tenté de titulariser Giroud. Peut-être l'occasion pour lui de rappeler qui est le meilleur buteur de l'équipe de France…

Selon vous, Didier Deschamps doit-t-il titulariser Olivier Giroud contre la Biélorussie ? N'hésitez pas à réagir dans la rubrique «commentaires» ci-dessous.

Par Eric Bethsy, le 09/10/2017 à 13h44