le 15/10/2017 à 13h17

Equipe de France : le niveau de jeu, Deschamps répond à ses détracteurs

Didier Deschamps veut aussi améliorer la manière.
Critiqué pour le niveau de jeu décevant des Bleus malgré la qualification pour la Coupe du monde 2018, le sélectionneur de l'équipe de France Didier Deschamps s'est défendu d'être un technicien frileux.

La qualif' et puis c'est tout ! Mardi, en s'imposant face à la Biélorussie (2-1), l'équipe de France a validé son billet pour la Coupe du monde 2018. Concernant la manière en revanche, les supporters des Bleus sont restés sur leur faim.

Comme face au Luxembourg (0-0) et la Bulgarie (1-0), les Tricolores ont manqué de maîtrise et péché dans l'animation offensive. Forcément, au vu de l'arsenal à sa disposition, le sélectionneur Didier Deschamps n'échappe pas aux critiques sur le manque de fond de jeu de son équipe. Le Basque a répondu à ses détracteurs ce dimanche au micro de Téléfoot.

D. Deschamps – «je ne négligerai jamais la manière»

«On dit qu'on est les meilleurs en se référant aux transferts réalisés, mais ça ne se fait pas en claquant des doigts», a rétorqué le technicien de 49 ans, qui a demandé du temps en mettant en avant la nécessité «d'accumuler de matchs pour trouver des automatismes, des affinités. Novembre et mars (les amicaux, ndlr) doivent servir à ça». Parfois qualifié de «frileux», le coach tricolore en a profité pour effectuer une mise au point.

«Est-ce qu'un projet de jeu, c'est pour les romantiques ? Pas du tout, je n'ai pas dit ça. (…) On parle d'idéologie de jeu, moi je ne dis pas à mes joueurs "restez là et on va contrer." Non, je fais en sorte d'être le plus performant possible et d'aller vers l'avant. Mais le football, c'est aussi savoir défendre», a expliqué DD. «Qui aujourd'hui a véritablement une identité à part l'Espagne parce qu'elle joue un certain football ? (…) Le haut niveau c'est des résultats. Ok, on a fait le résultat qu'il fallait en Bulgarie, mais je dis ce que je pense aux joueurs et de toute façon, on peut toujours faire mieux. Je ne négligerai jamais la manière.»

D. Deschamps – «Griezmann-Mbappé, le jour et la nuit»

Avant d'offrir plus de spectacle aux supporters des Bleus, Deschamps réclame donc de la patience, comme pour le duo Antoine Griezmann-Kylian Mbappé, qui a laissé sur sa faim en EdF, notamment contre la Bulgarie. «Sur ce que je les ai vus faire à l'entraînement, c'était le jour et la nuit. Mais entre faire ce que l'on fait à l'entraînement et le reproduire en match, ce n'est pas la même adversité, pas la même difficulté», a souligné l'ancien coach de l'Olympique de Marseille. «Il faudra répéter, il faudra des matchs.»

Face à l'Angleterre (3-2) en juin puis contre les Pays-Bas (4-0) en septembre, la jeune génération a démontré qu'elle est capable de faire le spectacle. Reste maintenant à être capable de réitérer ce genre de performances plus fréquemment et face à des adverses moins prestigieux. Deschamps a encore 8 mois pour trouver la bonne formule.

D'après vous, l'équipe de France va-t-elle parvenir à hausser son niveau de jeu d'ici au Mondial ? N'hésitez pas à réagir dans la rubrique «commentaires» ci-dessous…

Par Romain Lantheaume, le 15/10/2017 à 13h17