le 19/10/2017 à 21h00

Marseille se rassure avant le choc contre Paris - Débrief et NOTES des joueurs (OM 2-1 Guimaraes)

Ocampos a réalisé un gros match pour l'OM.
Séduisant, l'Olympique de Marseille a pris le dessus sur le Vitoria Guimaraes (2-1), ce jeudi soir, à l'occasion de la 3e journée de la Ligue Europa. Un succès précieux pour le club phocéen, qui s'empare seul de la deuxième place du groupe I, à un point du Red Bull Salzbourg. De bon augure avant le choc contre le PSG, ce dimanche.

Trois jours avant l'énorme choc face au Paris Saint-Germain, l'Olympique de Marseille a fait le plein de confiance. Opposé au Vitoria Guimaraes, le club phocéen s'est imposé 2-1, ce jeudi soir, à l'occasion de la 3e journée de la Ligue Europa. Un résultat qui ne reflète pas forcément la physionomie du match tant les hommes de Rudi Garcia ont dominé les débats.

Au classement, l'OM pointe à la 2e place du groupe I avec 6 points, à seulement une unité du leader, le Red Bull Salzbourg, qui s'est imposé à Konyaspor (2-0).

Surpris, l'OM s'en remet à Ocampos

Dans un Vélodrome aux tribunes parsemées, les Phocéens étaient bousculés par une étonnante équipe de Guimaraes. Alerté une première fois par le défenseur Jubral, qui touchait le poteau, Mandanda s'inclinait logiquement sur une tête décroisée parfaite de l'attaquant Martins (0-1, 17e). La douche froide pour les hommes de Rudi Garcia, incapables de contourner une défense adverse bien en place.

Mais au fil des minutes, les Marseillais finissaient par prendre le dessus. Sur une percée de Sarr, très en jambes ce soir, Sanson servait parfaitement Ocampos qui égalisait d'un geste acrobatique somptueux (1-1, 28e). Un bijou qui enflammait le Vélodrome ! Dès lors, les locaux dominaient outrageusement les débats, Lopez et Abdennour manquant de peu le cadre sur deux énormes occasions.

Ocampos était partout

Après la pause, l'OM maintenait la pression mais butait sur une arrière-garde lusitanienne bien plus resserrée. Celle-ci n'était tout de même pas loin de craquer une nouvelle fois à l'heure de jeu mais Ocampos touchait la barre à bout portant ! Et le public, dans tout ça ? Eh bien, il poussait les Marseillais, qui mettaient toutes les chances de leur côté pour arracher la victoire.

A force de pousser, la délivrance finissait par arriver : sur un nouveau très bon travail d'Ocampos, Lopez avait tout le temps pour crucifier Silva d'une frappe à bout portant (2-1, 75e). Une victoire logique de l'OM, sauvé par Mandanda à deux reprises en fin de partie, qui prépare de la meilleure des manières l'énorme choc face au PSG ce dimanche en Ligue 1.

La note du match : 6,5/10

On regrettera la petite affluence au Vélodrome, estimée autour de 10 000 spectateurs. Mais sur le terrain, nous avons eu le droit à un match plaisant. Deux équipes qui attaquent, des occasions, un joli but d'Ocampos, une belle soirée à Marseille.

Les buts :

- Sur une contre-attaque éclair, Heldon déboule dans le couloir droit, déserté par Evra. Le centre de l'ailier pour Martins est parfait, l'attaquant croisant magnifiquement sa tête devant Rami (0-1, 17e).

- Sarr part à l'abordage et tente une percée intéressante dans l'axe. Le latéral droit s'arrache pour servir Sanson, parti à droite. L'ancien Montpelliérain distille un centre parfait pour Ocampos, qui au niveau du point de penalty, exécute un ciseau acrobatique parfait (1-1, 28e).

- A gauche, Ocampos réalise un gros travail et fixe la défense. Sa passe en retrait pour Lopez est parfaite, le jeune milieu n'ayant plus qu'à ajuster Silva à bout portant pour délivrer le Vélodrome (2-1, 75e).

Les NOTES des joueurs

Maxifoot a attribué une note (sur 10) commentée à chaque joueur.

L'homme du match : Lucas Ocampos (8/10)

L'Argentin n'est pas le footballeur le plus esthétique mais les supporters marseillais doivent être contents de l'avoir aujourd'hui ! Du coeur, de l'abnégation, des courses incessantes et même un magnifique but pour égaliser puis une passe décisive pour Lopez, le joueur passé par Monaco a été très bon ce soir. Il y a toujours autant de déchet dans son jeu, mais son activité gomme beaucoup de ses défauts.

MARSEILLE :

Steve Mandanda (6) : pas grand-chose à faire pour le gardien marseillais pendant 80 minutes. Une première fois sauvé par son poteau en début de match, il ne peut rien faire sur la tête croisée de Martins. En fin de rencontre, il est décisif en sortant deux grosses occasions de Guimaraes pour préserver la victoire.

Bouna Sarr (7) : la doublure de Sakai a montré un visage intéressant. Très impliqué, il est à l'origine de l'égalisation grâce à sa percée gagnante dans le coeur du milieu portugais. Une action qui lui a donné des ailes puisque l'ancien Messin n'a cessé de provoquer ses adversaires tout au long de la partie. Du bon Sarr.

Adil Rami (5,5) : le taulier de la défense marseillaise est très mal entré dans la rencontre puisqu'il est totalement inoffensif dans son duel avec Martins sur le premier but. Fort heureusement, il se reprend et passe finalement une partie assez tranquille. Mais son absence sur le but encaissé fait tâche.

Aymen Abdennour (6,5) : de retour de blessure après sa prestation catastrophique contre Rennes (1-3), le Tunisien a affiché un visage intéressant. Agressif, dominateur, il a fait le job.

Patrice Evra (3) : titulaire, le capitaine marseillais n'a pas arrangé son cas. Coupable d'un marquage trop laxiste sur Heldon, qui a eu tout le temps d'ajuster son centre pour Martins sur l'ouverture du score, le latéral gauche a une fois de plus été en dessous. Un tout petit mieux après la demi-heure de jeu, il a tout de même été le moins bon de son équipe. Remplacé à la 57e minute par Jordan Amavi (non noté).

Maxime Lopez (7) : dans le creux de la vague, le Minot a brillamment relevé la tête ce soir. Dans le rythme en première période, il est impliqué sur deux occasions nettes avant d'inscrire le but de la victoire dans le dernier quart d'heure. Une prestation qui va lui remonter le moral.

Boubacar Kamara (6,5) : de nouveau utilisé au milieu, le jeune Marseillais a encore une fois fait bonne impression. Solide sur ses appuis, il a bien épaulé Luiz Gustavo et a marqué des points ce soir.

Luiz Gustavo (6,5) : suspendu à Strasbourg, le Brésilien a lui aussi fait le travail. Pas de carton, peu de fautes, le milieu sud-américain peut se satisfaire de sa prestation.

Morgan Sanson (6,5) : placé au poste de milieu offensif droit, l'ancien Montpelliérain a fait son match. Il est passeur décisif sur l'égalisation d'Ocampos et s'est montré précieux dans la production offensive. Remplacé à la 81e minute par André-Frank Zambo Anguissa (non noté).

Valère Germain (6) : l'attaquant phocéen n'est clairement pas en confiance devant le but, cela s'est confirmé une fois de plus ce soir. Même s'il n'a pas eu d'occasions franches, l'ancien Monégasque s'est distingué en réalisant deux déviations intéressantes qui auraient pu déboucher sur deux buts. Il pourra se targuer d'être à l'origine du second but grâce à son bon ballon pour Ocampos. Précieux. Remplacé à la 87e minute par Clinton N'Jie (non noté).

Lucas Ocampos (8) : lire commentaire ci-dessus.

+ Retrouvez les résultats et le classement de Ligue Europa sur Maxifoot

Et pour vous, quels ont été les meilleurs et les moins bons joueurs du match ? Réagissez dans la zone de "commentaires" ci-dessous !

MARSEILLE 2-1 VITORIA GUIMARAES (mi-tps: 1-1) - LIGUE EUROPA - Groupe I / 3e journée
Stade : Stade Vélodrome - Arbitre : S. Johannesson

Buts : L. Ocampos (28e) M. Lopez (76e) pour MARSEILLE - Rafael Martins (17e) pour VITORIA GUIMARAES
Avertissements : A. Abdennour (63e), L. Ocampos (82e), pour MARSEILLE - Jubal (59e), Rafael Miranda (63e), Raphinha (90+4e), pour VITORIA GUIMARAES

MARSEILLE : S. Mandanda - B. Sarr, A. Rami, A. Abdennour, P. Evra (J. Amavi, 58e) - M. Lopez, B. Kamara, Luiz Gustavo, M. Sanson (A. Zambo Anguissa, 82e) - V. Germain (C. N'Jie, 88e), L. Ocampos

VITORIA GUIMARAES : João Miguel - João Aurélio, Jubal, Valente, G. Konan - A. Wakaso, Rafael Miranda (G. Celis, 79e) - Raphinha, Francisco Ramos (Hélder Ferreira, 63e), Héldon - Rafael Martins (D. Texeira, 72e)

Malgré un Vélodrome aux tribunes parsemées...

... les supporters marseillais ont fait du bruit

Ocampos a une nouvelle fois été l'homme providentiel

La joie de Lopez, auteur du but victorieux

 Ocampos a égalisé d'une superbe reprise de volée (1-1, 28e)

 Le but salvateur de Lopez (2-1, 75e)

 

Par Youcef Touaitia, le 19/10/2017 à 21h00