le 19/10/2017 à 21h02

Le Gym sans défense... - Débrief et NOTES des joueurs (Nice 1-3 Lazio)

Pierre-Lees Melou n'a pas été décisif.
A l'occasion de la 3e journée de l'Europa League, l'OGC Nice s'est incliné à domicile face à la Lazio Rome (1-3) ce jeudi. Inoffensif dans le jeu, et surtout fébrile derrière, le Gym confirme ses difficultés du moment et laisse la première place du groupe aux Italiens.

Après deux défaites consécutives en Ligue 1, l'OGC Nice devait réagir en Europa League face à la Lazio Rome, le troisième de Serie A en forme depuis le début de la saison. Malheureusement pour la formation azuréenne, alignée en 3-5-1-1, les choses ont mal tourné.

La partie avait pourtant bien commencé pour les Aiglons, auteurs d'une superbe action collective qui débouchait sur un coup de tête vainqueur de Balotelli (1-0, 4e) ! A noter la belle passe décisive de Sneijder, de retour dans le 11 niçois. Mais le Gym se déconcentrait suite à son but.

Nice surpris sur l'engagement

Sur l'engagement, l'attaquant Caicedo profitait d'une énorme mésentente entre Dante et le gardien Cardinale pour pousser le ballon au fond des filets (1-1, 5e). Le début de match était fou, mais ça se calmait très vite. Pendant que les Niçois laissaient le ballon à leur adversaire, la Lazio se contentait d'une possession stérile.

Cardinale peu inspiré

Il fallait une nouvelle erreur de Cardinale sur une frappe vicieuse de Nani pour réveiller tout le monde. Et l'on imagine que Favre a dû donner de la voix dans le vestiaire. Car en seconde période, les Aiglons revenaient avec de meilleures intentions. Très entreprenant, Balotelli passait tout près du doublé ! Mais plus le temps passait et plus on sentait la Lazio capable de faire la différence.

Résultat, après une nouvelle mésentente dans la charnière centrale, Milinkovic-Savic (1-2, 65e) permettait aux siens de prendre l'avantage. Et le Serbe faisait même le break de la tête en fin de match (1-3, 89e). Décevant et fébrile, Nice enchaîne une troisième défaite consécutive toutes compétitions confondues. Le Gym laisse ainsi la tête du groupe à l'équipe entraînée par Simone Inzaghi.

La note du match : 5,5/10

Au vu des premières minutes, on s'attendait à un match très animé. Mais le rythme a rapidement baissé et les deux équipes ont multiplié les phases de possession stériles. Heureusement qu'on a vu des buts.

Les buts :

- Superbe action du Gym ! Après une combinaison Walter-Jallet côté gauche, Sneijder centre du gauche en une touche de balle pour Balotelli. Au milieu des défenseurs romains, l'Italien trompe le gardien Strakosha de la tête (1-0, 4e).

- Sur l'engagement, les Niçois, déconcentrés, se font surprendre après une énorme mésentente entre Dante et le gardien Cardinale. A l'affût, l'attaquant Caicedo en profite pour glisser le ballon au fond des filets (1-1, 5e).

- Pensant mettre Caicedo hors-jeu, Dante laisse l'attaquant romain partir en profondeur. L'Equatorien, couvert par Le Marchand, centre en retrait pour Milinkovic-Savic qui ajuste tranquillement Cardinale (1-2, 65e).

- Sur un corner de Luis Alberto, Milinkovic-Savic place sa tête au premier poteau pour battre Cardinale (1-3, 89e).

Les NOTES des Niçois

Maxifoot a attribué une note (sur 10) commentée à chaque joueur.

L'homme du match : Felipe Caicedo (7,5/10)

Un but, une passe décisive, l'attaquant de la Lazio a fait le boulot. Peu utilisé en Serie A, l'Equatorien avait faim de ballon, à l'image de son but inscrit grâce à une mésentente côté niçois. Dans son style habituel, il a beaucoup pesé sur la charnière azuréenne qui ne l'a pas suivi sur l'action du deuxième but.

NICE :

Yoan Cardinale (2) : match catastrophique pour le gardien niçois ! Mésentente avec Dante, manque de communication, mauvaise sortie… Peu importe la raison, il se troue complètement sur le premier but de la Lazio. Et le portier ne s'est pas rassuré par la suite avec un jeu au pied imprécis et dangereux pour son équipe.

Marlon (4,5) : également impliqué sur le but de Caicedo, le défenseur central prêté par le FC Barcelone ne s'était pas remis dans son match après l'ouverture du score de Balotelli. Mais ses qualités techniques ont été utiles à la relance, sous le pressing adverse.

Dante (2) : en plus de sa mésentente avec Cardinale, le capitaine du Gym en remet une couche sur le deuxième but italien. Cette fois, il joue le hors-jeu et laisse Caicedo partir dans son dos. Et pour couronner le tout, il perd son duel contre Milinkovic-Savic sur la troisième réalisation italienne. Sans parler de ces trois actions, l'attaquant équatorien l'a mis en difficulté tout au long de la partie.

Maxime Le Marchand (4) : pendant que Dante joue le hors-jeu sur le deuxième but adverse, le défenseur central couvre tout le monde et arrive en retard sur le buteur Milinkovic-Savic. De quoi gâcher une solide prestation si l'on excepte cette erreur.

Patrick Burner (4) : souvent esseulé sur son côté droit, il a tenté de faire la différence grâce à sa vitesse, parfois avec réussite. Mais la plupart du temps, ses tentatives n'ont rien donné. Egalement en difficulté dans son marquage défensif.

Pierre Lees Melou (4,5) : généreux dans l'effort, l'ancien Dijonnais a été impressionnant dans le travail défensif. Mais le milieu offensif n'a jamais créé de différences, hormis sur une ouverture en profondeur pour Balotelli. Insuffisant. Remplacé à la 71e par Alassane Pléa (non noté), qui a obligé le gardien Strakosha à se détendre sur une frappe croisée.

Nampalys Mendy (6) : en l'absence de Seri mis au repos, le milieu défensif a bien tenu son rôle. Son impact physique et sa lecture du jeu ont fait de lui le patron dans l'entrejeu.

Rémi Walter (5,5) : impliqué sur le but de Balotelli, le milieu relayeur a joué juste et n'a perdu que très peu de ballons. Mais ses projections vers l'avant sont devenues rares en seconde période.

Christophe Jallet (5,5) : toujours aligné côté gauche, le droitier a essentiellement joué dans la moitié de terrain adverse. Il a énormément combiné avec Walter, Balotelli et Sneijder grâce à sa capacité à jouer en une touche de balle. Mais ses centres ont manqué de précision. Remplacé à la 88e par Bassem Srarfi (non noté)

Wesley Sneijder (6) : écarté depuis des semaines, le Néerlandais a montré de belles choses pour son retour. Disponible entre les lignes, il est impliqué dans plusieurs situations chaudes, à l'image de sa belle passe décisive pour Balotelli. On l'a même vu prendre de vitesse un adversaire sur un contrôle orienté de la poitrine. Un match prometteur pour la suite de la saison.

Mario Balotelli (6,5) : incontestablement le meilleur Niçois ! Buteur, l'attaquant italien a été un danger permanent pour ses compatriotes. C'est vrai, il défend moins que ses coéquipiers. Mais on remarque facilement ses appels et ses décrochages. Et surtout ses nombreuses frappes puissantes. Il ne reste plus qu'à les cadrer...

+ Retrouvez les résultats et le classement de Ligue Europa sur Maxifoot

Et pour vous, quels ont été les meilleurs et les moins bons joueurs du match ? Réagissez dans la zone de "commentaires" ci-dessous !

NICE 1-3 LAZIO ROME (mi-tps: 1-1) - LIGUE EUROPA - Groupe K / 3e journée
Stade : Allianz Riviera - Arbitre : C. Thomson

Buts : M. Balotelli (4e) pour NICE - F. Caicedo (5e) S. Milinkovic-Savic (65e) S. Milinkovic-Savic (89e) pour LAZIO ROME
Avertissements : N. Mendy (78e), pour NICE - Luiz Felipe (86e), pour LAZIO ROME

NICE : Y. Cardinale - Marlon, Dante, M. Le Marchand - P. Burner, P. Lees Melou (A. Pléa, 71e), N. Mendy, R. Walter, C. Jallet (B. Srarfi, 88e) - W. Sneijder - M. Balotelli

LAZIO ROME : T. Strakosha - Bastos, Luiz Felipe, S. Radu - Patricio Gabarrón, A. Murgia, D. Di Gennaro (Luis Alberto, 60e), S. Milinkovic-Savic, S. Lulic - F. Caicedo (Lucas Leiva, 75e), Nani (C. Immobile, 60e)

Le résumé du match

Le jeune Burner sans solution

Sneijder a réalisé une prestation encourageante

Milinkovic-Savic, le double buteur (65e et 89e)

Balotelli est désolé pour le public de l'Allianz Riviera

Par Eric Bethsy, le 19/10/2017 à 21h02