le 21/10/2017 Ă  09h00

Top Déclarations : Ruello défonce l'arbitrage, Lineker et le surcoté Benzema, les Gunners manquent de cojones...

Ruello et les arbitres, une longue histoire d'amour.
Ruello craque et allume l'arbitrage, Lineker trouve Benzema "surcoté" , Deeney rabaisse Arsenal, Di Meco remet Lopez à sa place, Mourinho n'aime pas les pleureuses... Découvrez les phrases choc de la semaine.

Chaque samedi, Maxifoot vous propose de faire le tour des dix déclarations de la semaine qu'il ne fallait pas manquer. Du sérieux et du moins sérieux pour connaître le meilleur des petites phrases des acteurs du ballon rond. Découvrez le classement de toutes les déclarations qui ont fait les choux gras de la presse cette semaine.

1. René Ruello – «Après avoir échangé avec lui, je peux assurer que c'est un entêté prétentieux et sûr de lui. Comme tous les prétentieux, c'est un imbécile. Il est regrettable de confier le sifflet à des profils psychologiques aussi caricaturaux. Nous les payons royalement, mais sommes pourtant encore victimes d'une escroquerie arbitrale» (Médias, le 15/10/2017)

Lors de la défaite de Rennes face à Guingamp (0-2) samedi dernier en Ligue 1, l'ouverture du score guingampaise de Moustapha Diallo a été entachée d'une main. De quoi rendre complètement fou le président des Rouge et Noir, qui s'est lâché à l'issue de la partie.

2. Gary Lineker – «C'est moi ou Benzema est un peu surcoté ? Un but de temps en temps dans une équipe aussi forte que le Real Madrid, ça n'a rien de spécial. C'est décent, mais pas génial» (Twitter, le 18/10/2017)

Ce n'est pas la première fois que l'Anglais titille l'attaquant français. L'histoire ne dit pas que le consultant encense à contrario Harry Kane, qu'on dit dans le viseur… du Real Madrid. Coïncidence ?

3. Troy Deeney – «J'ai entendu Wenger se plaindre que le penalty est la raison de leur défaite. Je ne suis pas du genre à dire à Mr Wenger ce qu'il doit faire, mais il y a une raison pour laquelle ils ont perdu et ce n'est pas à cause du penalty. Je dois faire attention à ce que je dis, mais c'est d'avoir des 'cojones', je dirais. A chaque fois que je joue contre Arsenal - et c'est juste une chose personnelle - je me dis : 'Laisse-moi tirer en premier et on va voir qui veut de ce match» (BT Sport, le 15/10/2017)

Le discours musclé du capitaine de Watford contraste sérieusement avec l'état d'esprit peu conquérant des Gunners ces dernières années…

4. Eric Di Meco – «Le petit Lopez, faudrait qu'il se recentre un peu sur le football, il ne fait pas de la télé-réalité là, mais du football. Je pense qu'il n'a plus la tête au football. C'est le problème, ça fait 6 mois qu'il joue au plus haut niveau, il a une carrière à faire, ce n'est pas un hasard s'il est sur le banc» (RMC, le 18/10/2017)

Pour faire mentir le consultant, le Marseillais a marqué le but de la victoire contre le Vitoria Guimaraes (2-1) en Ligue Europa, jeudi.

5. José Mourinho – «Je ne parle jamais des blessures. D'autres managers, pleurent, pleurent, quand un joueur est blessé. Si je voulais me plaindre, je pourrais pleurer pendant cinq minutes comme d'autres» (Conférence de presse, le 18/10/2017)

Antonio Conte, qui s'est senti visé, n'a pas tardé à répondre au Portugais, lui demandant de s'occuper de ses affaires. Ça promet avant le Chelsea-MU du 5 novembre !

6. Aymeric Laporte – «Je suis à Bilbao, un club qui n'est peut-être pas assez valorisé en France. Ici, ça n'empêche pas certains joueurs espagnols d'aller en sélection... On dirait que Marseille, c'est supérieur à l'Athletic Bilbao. Chacun son avis. Si c'est inférieur, ça n'est pas inférieur de beaucoup» (L'Equipe, le 19/10/2017)

Oublié par Didier Deschamps, le défenseur central basque pourrait, par dépit, opter pour l'équipe d'Espagne…

7. Filipe Luis – «J'ai joué plus de 30 matchs contre lui et j'ai le rôle du boucher. Mais pour être honnête, c'est impossible d'arrêter Messi en un contre un sans faire de faute. Même en étant le méchant de l'histoire, après avoir commis de grosses fautes et m'être disputé avec lui, il ne m'a jamais rien reproché» (Mundo Deportivo, le 14/10/2017)

L'Argentin a dû apprécier cet hommage du Colchonero, beau joueur.

8. Lucas Tousart – «On s'attendait à un vrai match à l'anglaise, à un vrai combat. Ça a bien failli tourner à la boxe» (OLTV, le 20/10/2017)

Il faut dire que le match en l'OL et Everton a été sacrément disputé avec notamment une échauffourée entre joueurs des deux équipes, mais également avec certains supporters des Toffees.

9. Louis van Gaal – «Si Mourinho a essayé de signer à Manchester United quand j'étais là-bas ? Bien sûr, comme je le soupçonnais. La manière dont s'est déroulée son arrivée n'a pas été très élégante et cela a provoqué mon départ. En principe, Mourinho n'est pas une méchante personne. Il peut être gentil, comme quand il était mon assistant dans le passé, mais il perd le contrôle trop souvent» (Daily Mirror, le 17/10/2017)

Le Néerlandais a toujours en travers de la gorge son départ de Manchester United. Et le Portugais n'est pas innocent dans cette histoire…

10. Thomas Meunier – «Les 6 millions d'euros ont battu les 400. Normalement, c'est à eux de mettre les buts alors ils peuvent craindre pour leur place» (Zone mixte, le 14/10/2017)

Auteur d'un doublé salvateur à Dijon (2-1), le Belge a taquiné ses coéquipiers au PSG, Neymar et Kylian Mbappé.

C'est sur cette déclaration que se termine le Top Déclarations de la semaine. Rendez-vous dès samedi prochain pour un nouveau numéro !

Par Youcef Touaitia, le 21/10/2017 Ă  09h00