le 25/10/2017 à 23h21

Au bout du suspense, Strasbourg s'offre Sainté - Débrief et NOTES des joueurs (RCSA 1-1, 5-3 tab ASSE)

Bahoken a marqué le but de Strasbourg.
Lors de la séance de tirs au but, l'AS Saint-Etienne s'est inclinée sur la pelouse de Strasbourg (1-1, 3-5 tab) ce mercredi lors des 16es de finale de la Coupe de la Ligue. Grâce notamment à Bahoken, les Alsaciens ont réussi à valider leur billet pour la suite de la compétition.

Strasbourg confirme sa bonne forme ! Après un nul face à Marseille (3-3) puis une victoire à Nice (2-1) en Ligue 1, les Alsaciens ont réussi à éliminer l'AS Saint-Etienne (1-1, 5-3 tab) ce mercredi lors des 16es de finale de la Coupe de la Ligue.

Porté par un public exceptionnel à la Meinau, le RCSA n'a pas été incroyable, mais a réussi une belle séance de penalties, avec notamment un arrêt déterminant d'Alexandre Oukidja sur Romain Hamouma.

Bahoken lance Strasbourg

Dans un début de match équilibré, les Stéphanois se procuraient une première opportunité par Bamba, bien repris dans la surface par Lala. Plus tranchants, les Verts monopolisaient le ballon pendant de longues minutes sans pour autant se montrer dangereux à l'exception d'un tir trop écrasé de Soderlund. Contre le cours du jeu, l'attaquant alsacien Sacko était tout proche d'ouvrir le score, mais sa tentative devant Ruffier n'était pas cadrée !

Par la suite, après une remontée de balle incroyable, Lala lançait Bahoken en profondeur qui remportait son duel face à Ruffier (1-0, 36e). Au retour des vestiaires, les Verts tentaient de sonner la révolte mais manquaient cruellement d'inspiration pour inquiéter Oukidja. Après de longues minutes insipides, Strasbourg était à deux doigts de faire le break mais Ruffier gagnait son duel contre Bahoken.

Hernani redonne vie à l'ASSE, Oukidja décisif !

Plus impliqués que des Stéphanois parfois nonchalants, les Alsaciens étaient plus agressifs et malmenaient leurs adversaires sous les chants bruyants de leurs supporters. Et pourtant, sur une frappe assez moyenne de Bamba, Oukidja se ratait mais se rattrapait juste devant Soderlund pour éviter l'égalisation ! En fin de match, l'ASSE n'enflammait pas la partie et c'était au contraire Terrier qui manquait la balle de break en butant sur Ruffier... Et la sanction était immédiate ! Sur un coup-franc à 30 mètres du but, Hernani parvenait à égaliser d'un tir puissant (1-1, 83e).

Dans la foulée, les Verts avaient la balle de la victoire mais Soderlund butait sur Oukidja ! Mais finalement, les deux équipes ne neutralisaient et allaient se départager lors d'une séance de penalties. Dans cet exercice, Oukidja se distinguait en détournant les tentatives d'Hamouma pour qualifier son équipe ! Strasbourg valide son billet pour les 8es !

La note du match : 5,5/10

Si l'ambiance a été belle à la Meinau, ce n'était pas un grand match entre les deux équipes de Ligue 1. Avec un rythme très irrégulier et un déchet technique omniprésent, cette rencontre a eu du mal à s'animer, même après l'ouverture du score de Strasbourg. Finalement, la fin de la partie a été plus intéressante à suivre avec ce scénario animé.

Les buts :

- Parti de sa propre surface, Lala réalise une remontée de balle fantastique. D'une passe en profondeur, le latéral droit trouve Bahoken. Plus rapide que Lacroix, l'attaquant ajuste d'un tir croisé Ruffier (1-0, 36e).

- Sur un coup-franc placé à 30 mètres du but adverse, Hernani décoche une frappe puissante qui transperce le mur adverse. Avec l'aide du poteau, le ballon termine sa course dans la cage (1-1, 84e).

Les NOTES des joueurs

Maxifoot a décerné une note (sur 10) commentée à chaque joueur.

L'homme du match : Alexandre Oukidja (7,5/10)

Pour la première fois depuis le début de la saison, le portier a pris la place de Kamara. Avec la quasi-totalité des tentatives des Verts non cadrées, il a simplement dû s'imposer sur un tir trop écrasé de Soderlund. En fin de match, il s'est raté sur une frappe moyenne de Bamba mais s'est bien rattrapé en empêchant Soderlund d'égaliser. Loin d'être fautif sur l'égalisation d'Hernani, il s'est surtout distingué par un arrêt déterminant face à Soderlund dans la foulée... avant de repousser le penalty d'Hamouma pour qualifier les siens !

STRASBOURG :

Alexandre Oukidja (7,5) : lire le commentaire ci-dessus.

Dimitri Foulquier (5,5) : à l'occasion de sa première titularisation avec Strasbourg, le latéral droit a affiché une envie débordante. Très actif, il a été impliqué sur de nombreuses offensives de son équipe, en profitant des largesses de M'Bengue. Défensivement, il a été plutôt solide.

Bakary Koné (6,5) : une copie propre pour le défenseur central. Prêté par Malaga, l'ancien Lyonnais a été plutôt dominateur dans son duel avec Soderlund. Précieux dans le domaine aérien, il a bien aidé les siens à contrôler les velléités offensives des Verts. A noter qu'il a été le dernier tireur victorieux lors de la séance des tirs au but.

Yoann Salmier (5,5) : son duo avec Koné a été solide. Malgré quelques ballons perdus sur des relances assez moyennes, il a été combattif et agressif dans les duels pour s'imposer physiquement. Dans l'ensemble, il a été plutôt en place.

Kenny Lala (7,5) : bon match ! Comme depuis le début de la saison, le latéral droit a été le meilleur joueur de son équipe. Auteur d'un magnifique sauvetage dans sa surface en début de match sur Bamba, il a été ensuite intraitable défensivement. Offensivement, il n'a pas hésité à se projeter avec notamment un centre parfait sur l'occasion de Sacko et surtout une énorme remontée de balle pour offrir l'ouverture du score à Bahoken.

Vincent Nogueira (5) : habituel remplaçant, le milieu de terrain a eu du mal à se distinguer. Plutôt discret dans l'ensemble, il s'est surtout signalé par une grande imprécision technique avec un déchet important. Généreux dans ses efforts.

Jérémy Grimm (6) : chouchou des supporters alsaciens, le milieu de terrain était capitaine à l'occasion de cette partie. Dans un rôle de sentinelle, il a récupéré de bons ballons grâce à son sens de l'anticipation. Même s'il peut mieux faire dans la construction du jeu, l'Alsacien a été à la hauteur de ce rendez-vous.

Dimitri Liénard (6,5) : sur les coups de pied arrêtés, le milieu de terrain a offert de nombreux bons ballons à ses partenaires et a confirmé sa forme du moment. Dans le jeu, il a été tout aussi inspiré avec notamment une superbe transversale en première période. Actif et disponible comme à son habitude. Remplacé à la 63e minute par Anthony Gonçalves (non noté).

Ihsan Sacko (6) : tranchant dans ses appels, il a été le plus dangereux de son équipe. Sur une passe lumineuse de Lala, il a été tout proche d'ouvrir le score, mais son tir n'était pas cadré. Par la suite, il s'est procuré une nouvelle occasion, mais sa frappe a été trop croisée. Malgré ses échecs devant le but, il a continué de tout donner, à l'image de bons retours défensifs.

Stéphane Bahoken (7) : peu utilisé en Ligue 1, l'attaquant a profité de cette rencontre pour briller. Et pourtant, pendant de longues minutes, il a été totalement invisible en étant muselé par les défenseurs adverses. Mais avant la pause, le buteur a été parfaitement servi en profondeur par Lala pour ouvrir le score d'un tir croisé. Malgré un autre duel perdu après la mi-temps, il a été décisif et c'est bien l'essentiel. Remplacé à la 77e minute par Martin Terrier (non noté).

Jérémy Blayac (4) : une partie difficile pour l'attaquant. Peu trouvé par ses coéquipiers, il n'a pas pesé sur cette rencontre avec aucune occasion franche à se mettre sous la dent. Même dans le jeu, il a été peu impliqué et n'a pas beaucoup combiné avec ses partenaires. Remplacé à la 84e minute par Jean-Eudes Aholou (non noté).

SAINT-ETIENNE :

Stéphane Ruffier (6) : même pour la Coupe de la Ligue, l'entraîneur stéphanois a décidé de l'aligner. Capitaine pour cette partie, le portier n'a pas eu grand-chose à faire en première période, avec sa plus grosse frayeur sur une tentative non cadrée de Sacko. Sur l'ouverture du score de Bahoken, il n'a rien pu faire. Après la pause, il a bien répondu présent sur des frappes signées Bahoken, Gonçalves puis Terrier. Sur la séance de tirs au but, il a été battu par des Strasbourgeois très précis.

Saidy Janko (5) : sur son côté droit, le latéral a rendu une copie correcte. Défensivement, il n'a pas été en grande difficulté dans l'ensemble avec des interventions bien senties. Impliqué dans le jeu offensif de son équipe, il a multiplié les montées mais n'a pas réussi à être décisif. Remplacé à la 80e minute par Gabriel Silva (non noté).

Léo Lacroix (3) : une partie décevante pour le défenseur central. Trop souvent en retard, il a été pris dans son dos sur l'ouverture du score de Bahoken en affichant également ses lacunes physiques. Dans les duels, il n'a pas été à la hauteur.

Kevin Théophile-Catherine (5) : un match correct pour lui. Sans être incroyable, il a été plutôt sérieux dans son duel face aux attaquants adverses. Dans ses relances, il doit tout de même mieux faire pour permettre à son équipe de repartir plus vite vers l'avant.

Cheikh M'Bengue (3,5) : titularisé pour cette rencontre, le latéral gauche a déçu. Dans son couloir, il a bien tenté d'apporter offensivement, mais a multiplié les centres ratés. Pire encore, il a été parfois nonchalant en oubliant de revenir défendre, notamment sur la seconde occasion de Sacko. Un retour raté.

Vincent Pajot (4) : quelle passivité ! Sur l'ensemble de la partie, l'ancien Rennais a été décevant, avec de nombreux ballons perdus. Mais défensivement, il a été vraiment catastrophique avec une implication très réduite et surtout un boulevard laissé à Lala sur l'ouverture du score.

Ole Selnaes (6) : le Norvégien a véritablement surnagé dans ce secteur de jeu. Trop souvent abandonné défensivement par Pajot, il a réalisé un travail remarquable pour enchaîner les interceptions. Dans la distribution du jeu, il a été également intéressant en étant l'homme à la base de la maîtrise du ballon des Verts.

Hernani (6,5) : tout n'a pas été parfait dans le match du Brésilien, loin de là... Trop imprécis, il a eu un déchet technique important avec des passes ratées, mais aussi des tirs dévissés. Mais au moins, il avait envie ! Omniprésent, il s'est démené dans le coeur du jeu et a eu le mérite d'apporter le danger dans le camp adverse. Finalement, le milieu a été récompensé de ses efforts avec cette égalisation sur un coup-franc puissant.

Jonathan Bamba (5,5) : envoyé en réserve en raison de son refus de prolonger aux conditions proposées par ses dirigeants, l'ailier effectuait son retour dans le groupe d'Oscar Garcia. Très présent durant cette partie et actif, il n'a pas été en réussite dans la zone de vérité, avec un retour de Lala in extremis ou encore des frappes non cadrées.

Alexander Soderlund (3) : le Norvégien manque cruellement de confiance... Aligné en pointe, il a réalisé quelques déviations intéressantes, mais n'a pas été globalement en réussite. Peu trouvé, il s'est surtout signalé par de nombreux ballons perdus. Son raté dans les derniers instants sur un caviar d'Hamouma est le résumé de son match...

Kévin Monnet-Paquet (3,5) : un match raté pour l'ailier. Dans son couloir, il n'a pas réussi à faire la moindre différence et a multiplié les ballons perdus. Jamais dans le bon tempo, il n'a pas marqué des points sur cette partie. Remplacé à la 66e minute par Romain Hamouma (non noté), qui a loupé son penalty.

+ Retrouvez sur Maxifoot tous les résultats de la Coupe de la Ligue en cliquant ici.

Et pour vous, quels ont été les meilleurs et les moins bons joueurs ? Réagissez dans la rubrique "commentaires" ci-dessous !

FICHE TECHNIQUE
STRASBOURG 1-1 (5-3, tab) SAINT-ETIENNE (mi-tps : 1-0)
Coupe de la Ligue – 16es de finale
Stade : La Meinau
Arbitre : Mikael Lesage
Buts : Bahoken (36e) pour Strasbourg ; Hernani (84e) pour Saint-Etienne.
Avertissements : Lala (80e) pour Strasbourg ; Hernani (21e), Lacroix (32e) pour Saint-Etienne.

Strasbourg : Oukidja - Foulquier, Koné, Salmier, Lala - Nogueira, Grimm, Liénard (Gonçalves, 63e) - Sacko - Bahoken (Terrier, 77e), Blayac (Aholou, 84e). Entraîneur : Thierry Laurey.

Saint-Etienne : Ruffier (c) - Janko (Silva, 80e), Lacroix, Théophile-Catherine, M'Bengue - Pajot, Selnaes, Hernani - Bamba, Soderlund, Monnet-Paquet (Hamouma, 66e). Entraîneur : Oscar Garcia.

Lala a été parfait face à Bamba

Bahoken a ouvert le score face à Ruffier (1-0, 36e)

Mais Hernani a égalisé d'un coup-franc puissant (1-1, 84e)

En fin de partie, Soderlund a gâché la balle de la victoire...

Par Damien Da Silva, le 25/10/2017 à 23h21