le 02/11/2017 à 23h14

Cruel pour le Gym... - Débrief et NOTES des joueurs (Lazio 1-0 Nice)

Nice et Mendy espéraient se rassurer. C'est raté...
Alors qu'il était sur le point de se rassurer après 5 défaites de rang, l'OGC Nice a chuté 1-0 dans le temps additionnel ce jeudi face à la Lazio Rome en Ligue Europa. 2es du groupe K, les Aiglons voient Zulte Waregem revenir à deux points.

L'OGC Nice est vraiment maudit. Alors qu'ils se dirigeaient vers un match nul plutôt mérité au Stadio Olimpico, les Aiglons se sont inclinés dans le temps additionnel face à la Lazio Rome (1-0) ce jeudi dans le cadre de la 4e journée du groupe K de la Ligue Europa. Les Azuréens enregistrent une 6e défaite consécutive toutes compétitions confondues.

A l'inverse, sans avoir cadré le moindre tir ce soir, la Lazio valide son billet pour les 16es de finale en même temps que la première place de la poule. Malgré l'équipe très remaniée alignée, les Italiens enregistrent un 9e succès de rang ! D'entrée, Les hommes de Lucien Favre affichaient pourtant de bonnes intentions en prenant l'initiative en début de partie. Mais les Azuréens se heurtaient à un bloc transalpin compact avec pour seuls semblants d'occasions deux frappes de Lees Melou passées hors-cadre.

La Lazio temporise, Nice fait le jeu

Peu à peu, les Biancocelesti reprenaient le contrôle des débats et il fallait deux interventions de Le Marchand pour écarter le danger, notamment en déviant involontairement un missile de Marusic. Le Gym conservait la possession du cuir mais toujours de façon stérile. En face, la Lazio se montrait de plus en plus menaçante sous l'impulsion des contres menés à toute vitesse par Jordan Lukaku.

Les Italiens poussent

Les Niçois conservaient encore la maîtrise du ballon au retour des vestiaires, sans plus de succès. Walter et Sneijder s'en remettaient à des frappes lointaines mais sans trouver le cadre. Les hommes de Simone Inzaghi commençaient à se montrer plus dangereux et Jallet était tout heureux d'échapper au penalty alors qu'il avait contré un centre adverse dans sa surface avec le coude nettement décollé du corps.

La douche froide pour le Gym...

Après avoir semblé proche de plier, Nice terminait mieux la partie. Pléa avait enfin une occasion mais il manquait le cadre sur sa reprise. C'est ensuite Balotelli, entré en jeu, qui se montrait trop court pour couper un bon service de Walter. Pourtant, au moment où on s'y attendait le moins, le Gym pliait dans le temps additionnel sur un but contre son camp de Le Marchand sur corner (1-0, 90e+2). Dur pour des Aiglons, 2es, qui voient Zulte Waregem revenir à deux points... Rendez-vous le 23 novembre à l'Allianz Riviera pour la «finale» pour la 2e place face aux Belges.

La note du match : 4/10

L'ambiance était plaisante au Stadio Olimpico, mais l'enceinte était loin d'afficher complet à tel point qu'on a souvent plus entendu les 1 500 supporters niçois que les locaux. Sur le terrain, le match s'est révélé très fermé et pauvre en occasions entre des Italiens qui avaient laissé le ballon à leur adversaire et des Aiglons sans solution face au bloc transalpin. La Lazio s'impose finalement, sans avoir cadré le moindre tir…

Les buts :

- Sur un corner de Luis Alberto, Parolo dévie de la tête en plein coeur de la surface. Le ballon rebondit sur la tête de Le Marchand qui prend Benitez à contre-pied au second poteau (1-0, 90e+2).

Les NOTES des joueurs

Maxifoot a attribué une note (sur 10) commentée à chaque joueur.

L'homme du match : Jordan Lukaku (7/10)

Le Belge aura été au four et au moulin ce soir. Très serein défensivement face à Souquet, avec notamment une roulette osée dans sa surface, le piston gauche a énormément percuté offensivement. Très en jambes, le petit frère de Romelu Lukaku a mené les contres italiens à toute allure et pris le meilleur sur Souquet. Auteur de nombreux centres qui ont débouché sur les rares occasions du match. Remplacé à la 74e par Marco Parolo (non noté), décisif sur le but.

NICE :

Walter Daniel Benítez (5) : la Lazio n'ayant pas cadré le moindre tir, le portier aura vécu une soirée aussi calme que frustrante. Il ne prend pas de risque en repoussant un ballon qui semblait filer sur le poteau en première période. L'Argentin ne peut rien sur le but encaissé, Le Marchand déviant la trajectoire.

Arnaud Souquet (5) : défensivement, le remuant Jordan Lukaku lui a posé beaucoup de soucis, surtout que le latéral droit a enchaîné les montées pour prêter main forte à ses partenaires. Mais en dépit de quelques mésententes en début de partie et des centres pas toujours ajustés, l'ancien Lillois a bien combiné et livré une belle débauche d'énergie.

Dante (6) : dans le dur en ce moment, le capitaine azuréen a redressé la barre. Impeccable dans son placement, le défenseur central est régulièrement venu épauler ses coéquipiers, notamment dans les couloirs, et il a régné en maître dans les duels.

Maxime Le Marchand (5,5) : un match terriblement frustrant pour le défenseur central. Impeccable pendant 90 minutes avec notamment deux interventions salvatrices en première période, l'Azuréen est malheureux en déviant le corner italien dans son propre but au cours du temps additionnel.

Christophe Jallet (4) : une soirée difficile pour le latéral gauche azuréen qui aurait dû se voir sanctionner d'un penalty pour une main à l'heure de jeu. Plus globalement, l'ancien Lyonnais a eu beaucoup de mal à fermer son couloir face à Marusic. Offensivement, il s'est montré brouillon en début de partie avant d'apporter davantage dans la construction.

Vincent Koziello (5,5) : un match généreux à la récupération pour le milieu de terrain qui s'est bien battu. Lorsque le Gym avait le ballon, on aurait toutefois aimé le voir davantage porter le danger dans le camp adverse. Remplacé à la 86e par Adrien Tameze (non noté).

Nampalys Mendy (5) : une partie mitigée pour le milieu de terrain, qui a fait son match à la récupération tout en faisant transiter beaucoup de ballons. Mais il a peu apporté offensivement et a été dépassé à plusieurs reprises défensivement, notamment sur l'action qui amène le corner fatal.

Rémi Walter (6,5) : aligné à un poste inhabituel d'ailier droit, le milieu de terrain a livré un match intéressant. Généreux dans le pressing, il a régulièrement proposé des solutions à ses coéquipiers et il sert parfaitement Pléa puis Balotelli dans la surface en fin de partie. On a parfois senti son manque de tranchant et de percussion dans cette position, même s'il a mieux terminé.

Wesley Sneijder (5) : à nouveau titulaire pour son retour de l'autre côté des Alpes, le Batave s'est trouvé à l'origine de plusieurs bons décalages, comme sur la première frappe de Lees Melou. De bonnes intentions de la part de l'ancien Intériste dans le pressing ou lorsqu'il est descendu assez bas pour tenter d'aiguiller le jeu de son équipe. Mais on était quand même en droit d'attendre davantage de sa part pour déstabiliser le bloc adverse. Remplacé à la 66e par Arnaud Lusamba (non noté).

Pierre Lees Melou (4,5) : entre ses deux frappes non cadrées et un déchet technique significatif, l'ancien Dijonnais, légèrement malade, n'a pas été en réussite ce soir même s'il a montré une bonne faculté à se démarquer par ses mouvements. Remplacé à la 81e par Mario Balotelli (non noté), trop court pour reprendre un centre de Walter.

Alassane Pléa (5) : face au bloc compact des Italiens, l'attaquant n'a pas eu grand-chose à se mettre sous la dent et il ne cadre pas sa seule occasion en fin de partie. Comme à son habitude, l'ancien Lyonnais a beaucoup décroché pour initier quelques combinaisons. Des efforts importants à signaler dans le pressing.

+ Retrouvez les résultats et le classement de Ligue Europa sur Maxifoot

Et pour vous, quels ont été les meilleurs et les moins bons joueurs du match ? Réagissez dans la zone de "commentaires" ci-dessous !

LAZIO ROME 1-0 NICE (mi-tps: 0-0) - LIGUE EUROPA - Groupe K / 4e journée
Stade : Stadio Olimpico - Arbitre : Jesús Gil

Buts : M. Le Marchand (90+2e, csc) pour LAZIO ROME
Avertissements : Lucas Leiva (76e), pour LAZIO ROME

LAZIO ROME : T. Strakosha - Patricio Gabarrón, S. de Vrij, Luiz Felipe - A. Marusic, A. Murgia (S. Lulic, 59e), Lucas Leiva, Luis Alberto, J. Lukaku (M. Parolo, 74e) - Nani (S. Milinkovic-Savic, 59e), F. Caicedo

NICE : W. Benítez - A. Souquet, Dante, M. Le Marchand, C. Jallet - V. Koziello (A. Tameze, 86e), N. Mendy - R. Walter, W. Sneijder (A. Lusamba, 66e), P. Lees Melou (M. Balotelli, 81e) - A. Pléa

Dante et le Gym ont longtemps tenu bon

La joie des Italiens sur le CSC de Le Marchand (1-0, 90e+2)

Entré en jeu, Balotelli n'est pas parvenu à faire la différence pour son retour au pays

Vidéo : le CSC de Le Marchand

 

Par Romain Lantheaume, le 02/11/2017 à 23h14