le 03/11/2017 à 10h36

Coefficients UEFA : solide 5e, la France peut-elle espérer mieux ?

Le PSG de Neymar et Verratti rapporte encore de gros points
La France a creusé l'écart au classement des coefficients UEFA après cette nouvelle semaine européenne. Où en sont ses poursuivants ? La 4e place est-elle à la portée des clubs français ? Maxifoot fait le point.

De retour à la 5e place au classement des coefficients UEFA au terme de l'exercice 2016-2017, la France conforte sa position depuis le début de la saison. Après quatre journées de phase de poules en Ligue des Champions et en Ligue Europa, les club français conservent un bon avantage sur leurs poursuivants.

La France garde la Russie et le Portugal à distance

La semaine des clubs français sur la scène européenne est pourtant mitigée avec les victoires du PSG (5-0 contre Anderlecht) et de Lyon (3-0 contre Everton), le nul de Monaco (1-1 contre Besiktas), ainsi que les défaites de Marseille (0-1 contre le Vitoria Guimaraes) et de Nice (0-1 contre la Lazio Rome). Mais avec 51,915 points sur la période 2013-2018, période de référence pour l'attribution des places européennes, la 5e place est bien consolidée puisque la Russie, 6e, totalise 47,982 points. L'écart entre les deux nations a même augmenté de 2,866 à 3,933 points.

Il faut dire que les clubs russes n'ont pas particulièrement brillé avec une victoire (CSKA Moscou), un nul (Zenith Saint-Petersbourg) et deux défaites (Spartak Moscou, Lokomotiv Moscou). De plus, le PSG a remporté son bonus de qualification pour les 8es de finale de la C1. Quant au Portugal, à la 7e place, il ne paraît plus être une menace cette saison avec 8,667 points de retard. La chute est rude pour les clubs portugais, qui étaient encore au 5e rang en 2016.

La 4e place est très loin...

Est-ce que la France peut viser plus haut cette saison ? Le constat reste le même : le quatuor de tête est encore très loin. La 4e place de l'Allemagne semble toujours hors d'atteinte pour la France avec un écart de 14,75 points. Même si les Allemands traversent un début d'exercice compliqué, puisqu'ils occupaient la 2e place en début de saison, l'écart est trop important. L'Allemagne est devancée par l'Espagne (95,426 pts), l'Angleterre (70,605 pts) et l'Italie (67,416 pts).

Rendez-vous dans deux ans ? Ou pas...

En observant la période 2013-2018, on constate que l'Italie perdra un gros avantage de points sur la France dans deux ans, pour la période 2015-2020. Au départ de la saison 2019-2020, c'est un écart de 13,75 points (2013-2014 et 2014-2015) qui sera effacé entre les deux nations. Actuellement, 15,501 points les séparent. On serait donc tenté de penser que si la France maintient au moins son écart jusque-là, un rapproché s'effectuera. Un scénario emballant mais peu probable.

La raison ? L'UEFA a décidé qu'à partir de 2018, les quatre premières nations auront quatre clubs automatiquement qualifiés pour la Ligue des Champions. Une manière de figer les positions entre le quatuor de tête et ses poursuivants. Il sera alors difficile pour la France de réduire l'écart sur des adversaires qui disposeront de plus de clubs en lice pour marquer des points en C1. Autant dire que, pour le moment, la France risque de se battre encore longtemps pour sa 5e place...

Que pensez-vous du classement de la France ? N'hésitez pas à réagir et à débattre dans l'espace «Ajouter un commentaire» ...

Par Romain Rigaux, le 03/11/2017 à 10h36