le 06/11/2017 à 21h07

36 de Maxifoot - Issa Diop (Toulouse) : "Le plus chiant ? Cavani !"

Le roc du TFC Issa Diop s'est confié.
Issa Diop a accepté de se prêter au jeu des 36 de Maxifoot. Au cours de la première partie de l'entretien, le défenseur central de Toulouse parle ballon rond, évoquant notamment ses souvenirs à Toulouse, Edinson Cavani ou encore son rôle de capitaine.

Retrouvez sur Maxifoot des interviews surprenantes et décapantes des principaux acteurs du foot où vous apprendrez tout sur leur vie hors des pelouses du championnat. Les interviews que l'on appelle les «36 de Maxifoot» sont découpées en deux parties : côté terrain, et côté vie privée.

Actuellement 12e au classement, Toulouse peut compter sur les performances de son défenseur central Issa Diop, très prometteur à seulement 20 ans. Solidement installé dans le onze de Pascal Dupraz et même capitaine du TFC, le jeune français s'impose comme l'un des meilleurs défenseurs de sa génération en Ligue 1.

Quelle est ton équipe française préférée ?

Toulouse ! (rires)

Et étrangère ?

Non, je n'ai pas d'équipe préférée à l'étranger, moi c'est juste Toulouse.

Quelle est ton idole de jeunesse ?

Mon idole de jeunesse ? (il réfléchit) Je vais dire Federer. Car après dans le football, je n'avais pas une idole en particulier. Pour Federer, il dominait, j'adorais la façon dont il jouait avec son élégance. Puis c'est un grand champion.

Quel est l'entraîneur qui a le plus compté pour toi ?

Pascal Dupraz. Il est venu ici, il a réussi à maintenir le club en Ligue 1, il m'a aussi beaucoup fait progresser. Après, j'aurais pu dire Dominique Arribagé, parce que c'est lui qui m'a lancé. Et il y a aussi Ludovic Batelli, j'ai été champion d'Europe U19 avec lui. Mais Pascal Dupraz quand même.

Quel est ton meilleur souvenir sur un terrain de foot ?

Franchement, c'est le maintien (en 2016, ndlr) ! C'était très fort, on était pratiquement mort. Et derrière, toute la ferveur qu'il y a eu avec les déplacements des supporters. Ce match (à Angers, ndlr), je vais m'en souvenir longtemps car c'était beaucoup de responsabilités. Si on perdait, on pouvait mettre des gens au chômage. C'était fort, en plus avec mon club formateur, c'était vraiment multiplié.

Et le pire ?

Je ne sais pas... Je vais dire quand je me suis blessé. Pas forcément en match, mais les blessures c'est vraiment dur à vivre en général.

Quel est le joueur le plus chiant que tu aies croisé sur un terrain ?

Le plus chiant ? (il hésite) Cavani ! Pour un défenseur, il est très dur à marquer, on ne sait jamais où il est, il se déplace bien. C'est un grand attaquant, un grand buteur donc on sait que si on le lâche, il y a de grandes chances qu'il y ait but.

Quel est le meilleur joueur avec qui tu aies joué jusqu'à présent ?

Oh, il y en a trois ! En sélection, c'est Ousmane Dembélé et Kylian Mbappé. En club, c'est Wissam Ben Yedder sans hésiter.

Quel joueur t'impressionne le plus en Ligue 1 ?

Bon, bien sûr il y a Neymar. Mais après sinon, Verratti m'a toujours impressionné par sa façon de jouer quand j'ai affronté le PSG.

Quel est le stade qui te fait vibrer ?

Il n'y en a pas un en particulier. J'aime bien les ambiances chaudes en général durant les Classicos ou les derbys.

Quels sont les meilleurs supporters ?

En France, je pense que c'est Marseille. Les supporters là-bas, ils sont fous ! En Europe sinon, je vais dire Besiktas, c'est toujours chaud en Turquie.

Qui est le joueur le plus technique à Toulouse ?

(rires) Je dois répondre sincèrement ? Le plus technique, en vrai, c'est Jimmy Durmaz !

Et qui a les "pieds carrés" ?

Les pieds carrés ? (rires) Issiaga Sylla !

Quel est le meilleur défenseur du monde pour toi ?

Sergio Ramos.

Qui va gagner la Ligue des Champions cette saison ?

Cette année, ça sera soit le Real Madrid ou Manchester City. Le Paris Saint-Germain ? Oui c'est vrai, ils sont bien aussi... On va dire que ça va se jouer entre ces trois équipes là pour moi.

Si tu étais le président de ton club, quelle recrue ferais-tu venir à Toulouse ?

Seulement un joueur ? Neymar ! Au niveau du football, il est très fort. Commercialement, c'est la même chose. Donc c'est un double avantage. En plus, il est jeune donc c'est la recrue idéale !

A seulement 20 ans, tu es déjà capitaine du TFC c'est un beau signe de confiance ?

C'est un très beau signe de confiance ! Je suis jeune, c'est mon club formateur et on ne met pas n'importe qui dans ce rôle de capitaine. Donc c'est une grande marque de confiance du coach et j'en suis très fier.

Qu'est-ce que tu as pensé du geste de Fekir pendant le derby ?

Je ne sais pas, je peux pas trop... Ça fait partie du football. Il est Lyonnais, c'est un match très particulier le derby, une rencontre à part. C'est un score historique, il a voulu un petit peu célébrer ce but comme il en avait envie, comme il le ressentait sur le moment. C'est comme ça...

Issa Diop, le capitaine du TFC à seulement 20 ans

A bientôt pour la seconde partie du 36 de Maxifoot côté «vie privée» !

Par Damien Da Silva, le 06/11/2017 à 21h07