le 06/11/2017 à 16h50

Equipe de France : alors, Griezmann ou Fekir ?

Deschamps était face à la presse ce lundi
En conférence de presse ce lundi, Didier Deschamps a ouvert le débat sur une concurrence entre Antoine Griezmann et Nabil Fekir en équipe de France. Alors que le Lyonnais est en grande forme et que le Colchonero est à la peine, les rôles seront-ils inversés durant ce rassemblement ?

L'un traverse une période de doute, l'autre est en pleine bourre. A l'heure d'un nouveau rassemblement des Bleus à Clairefontaine, Antoine Griezmann (26 ans) et Nabil Fekir (24 ans) n'affichent pas la même forme avant d'affronter le Pays de Galles (10 novembre) et l'Allemagne (14 novembre) en match amical avec l'équipe de France. Présent en conférence de presse ce lundi, Didier Deschamps a longuement évoqué ses deux joueurs.

Griezmann est «un peu moins décisif»

En Espagne, Griezmann inquiète. Muet depuis sept matchs avec l'Atletico Madrid, l'attaquant français vit un début de saison compliqué. Mais cela n'inquiète pas vraiment Deschamps. «Sa méforme peut être relative. Ça peut être lié aussi à la forme de l'équipe dans laquelle il joue. L'Atletico est peut-être un peu moins convaincant. Il est peut-être un peu moins décisif, pas forcément au meilleur de sa forme, mais je n'ai pas d'inquiétude» , a assuré le technicien tricolore.

Pour Deschamps, ce passage en sélection pourra être une «bouffée d'oxygène» pour Griezmann. «Je vais le gérer, comme je vais gérer les autres» , prévient le sélectionneur. On peut comprendre que «Grizi» ne jouera peut-être pas les deux matchs des Tricolores, ou du moins qu'il ne sera pas titulaire pour les deux rencontres. Un cas de figure qui peut permettre à Fekir de prendre sa place au sein de l'attaque des Bleus.

Fekir est «une option différente»

«Nabil en concurrence avec Antoine ? Oui, même s'ils n'ont pas les mêmes qualités. C'est une option différente. Antoine est capable de jouer sur un côté car il y plus de volume de jeu, mais il est aussi plus performant dans l'axe» , a expliqué Deschamps. Il serait intéressant d'observer si Fekir peut confirmer chez les Bleus, alors que le Lyonnais marche sur l'eau en club ces dernières semaines et reste sur un doublé contre Saint-Etienne (5-0) dimanche.

L'ancien coach de l'OM s'est ensuite attardé sur les qualités des deux éléments : «Nabil a cette qualité d'éliminer l'adversaire dans de petits espaces car il a de l'explosivité. Antoine est plus dans la touche technique, souvent disponible, fait jouer les autres. (...) Antoine a cette capacité à aller vers la profondeur sans ballon. Nabil a cette capacité à éliminer les joueurs face à lui.» Peut-être un indice avant d'affronter une équipe d'Allemagne qui laissera des espaces, tandis que le Pays de Galles prendra sans doute moins de risques. Rendez-vous vendredi pour une première réponse.

Pour vous, Fekir doit-il débuter l'un des deux matchs comme titulaire ? N'hésitez pas à réagir et à débattre dans l'espace «Ajouter un commentaire» ...

Par Romain Rigaux, le 06/11/2017 à 16h50