le 09/11/2017 à 12h59

Montpellier : Nicollin épingle Aulas sur le PSG et pointe du doigt les avantages "dégueulasses" de Monaco

Nicollin n'accepte pas les avantages fiscaux octroyés à Monaco.
Président de Montpellier, Laurent Nicollin n'a pas la langue dans sa poche. Grand défenseur de la Ligue 1, le dirigeant héraultais n'hésite jamais à taper où ça fait mal. Ses cibles ? Jean-Michel Aulas, qu'il accuse d'en faire trop avec le Paris Saint-Germain, mais surtout Monaco, qui jouit d'avantages fiscaux non-négligeables.

Louis Nicollin n'est plus là, mais le défunt président de Montpellier a laissé derrière lui un bel héritage à son fils, Laurent. Nouveau visage du MHSC, l'homme d'affaires poursuit le travail de titan entrepris par «Loulou» et n'hésite jamais à se mouiller pour mettre les choses au clair.

Dans les colonnes de So Foot, l'homme de 44 ans est sorti de son silence pour passer un coup de gueule. Ses cibles ? Jean-Michel Aulas et Monaco.

Nicollin répond à Aulas sur le PSG

Concernant son homologue lyonnais, Nicollin l'a exhorté à arrêter de taper gratuitement sur le Paris Saint-Germain, qu'il accuse de concurrence déloyale. Pour le Montpelliérain, le boss de l'OL se trompe de combat. «Aulas, je comprends qu'il défende son club et qu'il se dise qu'il ne peut pas rivaliser avec le PSG, mais comme moi je ne peux pas rivaliser avec Lyon», a d'abord lancé «Lolo» .

«Cet été, on était intéressé par le joueur d'Amiens Tanguy Ndombele, mais l'OL a mis 10M€ sur la table. Et je ne crie pas au loup !», a-t-il poursuivi, avant de jeter un pavé dans la marre. «Quid des avantages fiscaux de Monaco ?», s'est interrogé Nicollin.

Les avantages de Monaco, Nicollin trouve ça «dégueulasse»

Car ce n'est pas un secret, mais l'ASM bénéficie, au contraire des autres formations du championnat de France, d'avantages fiscaux considérables. En effet, les joueurs étrangers du club princier ne paie pas d'impôts, et ça, Nicollin ne l'accepte pas. «Personne n'en parle, mais, personnellement, je trouve ça plus "dégueulasse" que le recrutement du PSG», a critiqué le président pailladin.

«Un joueur étranger qui vient à Monaco ne paie pas d'impôts, alors que quand Neymar touche 3 M€ par mois, l'État français récupère des sous… Si tu tapes sur Paris, tape sur Monaco, c'est tout ce que je dis», a terminé Nicollin. Rappelons qu'en janvier 2014, l'ASM avait accepté de payer 50 M€ sur deux ans à la LFP pour ne pas déménager son siège social en France. Un accord finalement annulé en juillet 2015 par le Conseil d'Etat, qui avait jugé cette transaction illégale. Et ça, Nicollin ne l'a semble-t-il toujours pas digéré...

Que pensez-vous des propos de Laurent Nicollin ? N'hésitez pas à réagir et à débattre dans l'espace «Ajouter un commentaire» ...

Par Youcef Touaitia, le 09/11/2017 à 12h59