le 09/11/2017 à 22h30

Allemagne : Wagner et Khedira l'avouent, l'arbitrage vidéo est une catastrophe

Khedira ne veut plus de l'arbitrage vidéo.
Expérimenté depuis peu, l'arbitrage vidéo divise énormément. Si certains estiment que c'est une avancée pour le football, les plus farouches détracteurs y voient un outil qui ne rend pas service au spectacle. Les internationaux allemands Sandro Wagner et Sami Khedira ont eux une idée bien précise sur cette technologie.

Quelques mois seulement après sa mise en place dans les grands championnats, l'arbitrage vidéo a connu plusieurs couacs. Notamment en Allemagne, où le chef de l'assistance vidéo, Hellmut Krug, a été licencié en raison d'un favoritisme présumé en faveur de Schalke 04, son club de coeur.

La vidéo au service de l'humain ou l'humain au service de la vidéo, certains ne savent plus quoi penser. Car si pour uns, cet outil technologique représente une avancée, pour d'autres, c'est un cauchemar.

L'arbitrage vidéo, Wagner n'y croit pas

C'est le cas de Sandro Wagner (29 ans). L'attaquant d'Hoffenheim l'avoue, la mise en place de ce système n'est pas aussi rose que prévu. «En soi c'est une bonne chose, si ça évite des erreurs, je suis pour. Mais sa mise en application n'est pas bonne, c'est une catastrophe» , a indiqué l'international allemand en conférence de presse.

S'il croit que cela peut s'améliorer, le buteur germanique estime toutefois qu'il faudra faire un choix et vite à court terme concernant ce problème. «Il est difficile d'évaluer après quelques mois seulement. Il faut encore donner du temps aux arbitres et en fin de saison nous ferons un bilan, mais si ça continue comme ça, il faudra abandonner. Malgré la vidéo il y a encore trop de décisions erronées» , a assuré Wagner.

S. Khedira – «ça tue le football»

Sami Khedira (30 ans), lui, s'est montré un peu plus radical. Pour le milieu de terrain, la vidéo dénature complètement le jeu. «De la façon dont c'est utilisé en ce moment, ce n'est pas bien. Ce sera bien si on arrive à mieux réglementer. Mais là, c'est une catastrophe. Le foot c'est l'émotion, l'erreur fait partie du jeu. Si on peut éviter les erreurs, ok, mais là, les arbitres n'ont plus l'air de savoir: je siffle, je ne siffle pas, j'attends la vidéo, je ne l'attends pas ?» , s'est interrogé le joueur de la Juventus.

«Les joueurs ne savent plus s'ils doivent célébrer leurs buts ou non. On perd beaucoup de passion et d'émotion, qui sont le sel du football. Si on régule clairement, alors oui, mais là, des arrêts de trois minutes pour décider, nous-mêmes joueurs nous nous demandons en interne comment gérer ces situations. On reste là, sans rien faire, ça tue le jeu» , a terminé le champion du monde 2014. Des arguments qui se tiennent venant d'acteurs qui vivent l'action au plus près.

Que pensez-vous de l'arbitrage vidéo ? Partagez-vous les propos de Wagner et Khedira ? N'hésitez pas à réagir et à débattre dans l'espace «Ajouter un commentaire» ...

Par Youcef Touaitia, le 09/11/2017 à 22h30