le 11/11/2017 à 08h58

Top Déclarations : Griezmann joue 6 à l'Atletico, l'OM et son Champions Machin, le Barça remballe Aurier...

Griezmann vit une période difficile à l'Atletico Madrid.
Au menu du Top Déclarations cette semaine, Griezmann joue 6 à l'Atletico, l'OM et son Champions Machin, le Barça remballe Aurier, Fekir tantôt stupide tantôt magnifique, Douchez livre sa version des faits, Monaco plus dégueulasse que le PSG… Découvrez les phrases choc de la semaine.

Chaque samedi, Maxifoot vous propose de faire le tour des dix déclarations de la semaine qu'il ne fallait pas manquer. Du sérieux et du moins sérieux pour connaître le meilleur des petites phrases des acteurs du ballon rond. Découvrez le classement de toutes les déclarations qui ont fait les choux gras de la presse cette semaine.

1. Théo Griezmann – «On avance de 40 mètres, on recule de 80 ! Une habitude, je ne comprends pas ! Antoine joue 6. J'ai l'impression de revivre le même match à chaque fois, c'est fou. Griezmann ne peut pas se créer d'occasion s'il n'a pas le ballon» (Twitter, le 05/11/2017)

Dans une période difficile, l'Atletico Madrid s'est arraché pour dominer La Corogne (1-0) samedi dernier en Liga avec un but dans les derniers instants de la partie de Thomas. Suivant ce match sur le réseau social Twitter, le frère d'Antoine Griezmann, Théo, n'a pas hésité à critiquer l'entraîneur des Colchoneros Diego Simeone...

2. José Anigo – «L' OM mérite une équipe à dimension européenne, pas de blabla comme j'entends là ou j'ai lu, Champions Machin... c'est de la com' tout ça» (Canal+, le 09/11/2017)

Ancien joueur, entraîneur et dirigeant de l'Olympique de Marseille, José Anigo se trouve actuellement à la tête de Levadiakos en Grèce. A l'occasion d'un entretien accordé à Canal+, le Marseillais a sévèrement taclé le projet de Frank McCourt à l'OM.

3. Serge Aurier – «J'étais en discussions avec le Barça, c'était bien avancé, et il y a ma réputation qui a péché, car ils ne savaient pas si ça allait être différent si je venais» (Canal+, le 05/11/2017)

Affecté par les critiques en France, Serge Aurier a quitté le Paris Saint-Germain pour Tottenham l'été dernier. Mais le latéral droit aurait pu, selon lui, rejoindre un club encore plus huppé sans sa mauvaise image. Le Barça notamment. Sauf que du côté de Barcelone, on a vite rétabli la vérité. «Nous n'avons jamais rencontré ce joueur ni son représentant. Ils voulaient nous rencontrer, mais il ne s'est jamais rien passé» , a ainsi confié un dirigeant catalan au Mundo Deportivo dans la semaine...

4. Dominique Rocheteau – «Ce geste, quelque part, c'est un manque d'intelligence. (...) C'est un geste provocateur, presque humiliant dans la mesure où il y a 5-0» (RMC, le 06/11/2017)

Auteur du cinquième but de Lyon à Saint-Etienne (5-0) dimanche dernier en championnat, Nabil Fekir a célébré sa joie en ôtant son maillot pour le brandir face au public stéphanois. Un geste stupide pour le directeur sportif de l'ASSE Dominique Rocheteau.

5. Corentin Tolisso – «Pour moi, la célébration de Nabil Fekir n'est pas une mauvaise chose, Messi, Ronaldo, Icardi l'ont tous fait en terre hostile, à l'extérieur, il ne s'est jamais rien passé. (...) Pour moi, Nabil a laissé exploser sa joie, sa célébration ne m'a pas choqué, c'était beau» (L'Equipe, le 07/11/2017)

A l'inverse d côté lyonnais, on a évidemment aimé la célébration de Nabil Fekir. Corentin Tolisso, ancien Lyonnais aujourd'hui au Bayern Munich, en était presque ému devant sa télévision.

6. Emmanuel Adebayor – «Combien de fois j'ai eu l'idée de me suicider.... (...) Ils n'appellent pas pour prendre des nouvelles, mais pour me demander de l'argent. C'était le cas après que je me sois pété les ischios à Tottenham : ils m'ont appelé pendant mon scan en me demandant si je pouvais payer l'école du petit. Demandez-moi des nouvelles de ma santé, d'abord !» (So Foot, le 08/11/2017)

Désormais en Turquie sous les couleurs de l'Istanbul Basaksehir, Emmanuel Adebayor retrouve le moral. L'attaquant togolais a vécu une très mauvaise période en Angleterre avec une pression familiale qui l'a parfois fait penser au suicide.

7. Robert Herbin – «Le résultat contre Lyon est une humiliation. Mais je condamne ce comportement stupide de ceux qui allument des fumigènes alors que le match a commencé. De tels agissements sont révoltants. Le match a été arrêté plusieurs minutes, c'est dingue. Ceux qui s'amusent à ça sont vraiment des cons» (Poteaux Carrés, le 07/11/2017)

Outre l'humiliation subie à domicile dimanche dernier face à l'Olympique Lyonnais (0-5), Robert Herbin n'a pas non plus aimé le comportement des supporters stéphanois à cette occasion. Et l'ex-entraîneur des Verts n'a pas mâché ses mots.

8. Nicolas Douchez – «C'est simple : il s'agit d'une soirée entre amis, dans un cadre privé, qui s'est prolongée et s'est mal finie. Elle s'est terminée par une dispute qui a un peu dégénéré, mais pas au point de ce qui a été balancé dans les médias. C'est surtout le terme 'massacrée' qui m'a hanté durant plusieurs heures. (...) Il n'y a pas eu de violences physiques» (L'Equipe, le 10/11/2017)

Deux semaines après avoir été placé en garde à vue suite à une violente dispute avec une femme, Nicolas Douchez (37 ans) s'est exprimé pour la première fois. Poursuivi pour «des violences en état d'ivresse sans ITT» , le gardien de Lens a donné sa version des faits.

9. Gilles Sunu – «Quand j'étais sur le terrain, c'est vraiment lui qui replaçait tout le monde, c'est le patron tout simplement. Il criait sur Thiago Silva, qui est le capitaine, et à l'inverse, je n'ai pas entendu ce dernier lui donner beaucoup de consignes, c'est vraiment ce qui m'a surpris» (L'Equipe, le 06/11/2017)

Balayé par le Paris Saint-Germain (0-5) samedi dernier, l'attaquant d'Angers Gilles Sunu a pu observer de près les défenseurs parisiens durant la rencontre. Et pour l'Angevin, Dani Alves est désormais le véritable patron de l'arrière-garde parisienne.

10. Laurent Nicollin – «Quid des avantages fiscaux de Monaco ? Personne n'en parle, mais, personnellement, je trouve ça plus dégueulasse que le recrutement du PSG. Un joueur étranger qui vient à Monaco ne paie pas d'impôts, alors que quand Neymar touche 3 M€ par mois, l'État français récupère des sous... Si tu tapes sur Paris, tape sur Monaco, c'est tout ce que je dis» (So Foot, le 08/11/2017)

Ces derniers mois, le président de l'Olympique Lyonnais Jean-Michel Aulas n'a cessé de critiquer le Paris Saint-Germain, qu'il accuse de concurrence déloyale. Un avis que ne partage pas son homologue de Montpellier Laurent Nicollin, qui défend le club de la capitale. En revanche, ce dernier se montre particulièrement critique à l'encontre de Monaco, qui bénéficie d'avantages fiscaux non-négligeables.

C'est sur cette mise au point du dirigeant héraultais que se termine le Top Déclarations de la semaine. Rendez-vous dès samedi prochain pour un nouveau numéro !

Par Pierre-Damien Lacourte, le 11/11/2017 à 08h58