le 14/11/2017 à 12h19

Italie : ciao Gigi !

Buffon ne jouera plus pour l'équipe d'Italie.
Légende du football, Gianluigi Buffon ne participera pas à une sixième Coupe du monde. Eliminé par la Suède (0-1, 0-0) lors des barrages, le gardien de l'équipe d'Italie quitte la scène internationale par la petite porte après 20 années riches en émotions.

Le 13 novembre 2017 restera une des dates les plus douloureuses de l'histoire du football italien. Quadruple championne du monde, la Squadra Azzurra n'a pas réussi à se qualifier pour la plus prestigieuse compétition internationale en chutant face à la Suède (0-1, 0-0) lors des barrages. Une désillusion pour tout un peuple mais aussi pour tous les amoureux du ballon rond, qui n'auront plus l'occasion de voir Gianluigi Buffon (39 ans) avec l'équipe nationale.

20 ans après, Buffon s'en va

Car le légendaire gardien transalpin a joué à San Siro son 175e et dernier match avec sa sélection. Lui qui espérait disputer une dernière Coupe du monde, la sixième de sa carrière, ce qui aurait constitué un record absolu, a vu son rêve se briser à Milan. Une fin terrible pour celui qui est considéré par beaucoup comme le meilleur joueur de l'histoire à son poste.

Ironie du sort, Buffon dit adieu à la Squadra Azzurra vingt ans après ses premiers pas en sélection lors des barrages de la Coupe du monde en France. En effet, le portier de la Juventus Turin s'est fait connaître le 29 octobre 1997 face à la Russie (1-1). Ce jour-là, l'ancien joueur de Parme avait remplacé Gianluca Pagliuca, blessé peu avant la pause. Le début d'une carrière internationale riche en émotions.

L'apothéose 2006… et beaucoup de désillusions

Pour beaucoup, Buffon, c'est la Coupe du monde 2006 en Allemagne. Irrésistible, presque infranchissable, le Piémontais a été un des grands artisans de la victoire finale des Italiens contre la France (1-1, 5-3 tab). Une consécration pour le natif de Carrara, qui a terminé sur la deuxième marche du Ballon d'Or cette année-là, juste derrière son partenaire Fabio Cannavaro.

Mais Buffon, c'est également beaucoup de rendez-vous douloureux avec la sélection. Du 8e de finale houleux contre la Corée du Sud (1-2 ap) en 2002 à la terrible finale de l'Euro perdue en 2012 contre l'Espagne (0-4), le Turinois a vécu des moments difficiles. Parmi eux, les éliminations dès le premier tour de l'Euro 2004, des Coupes du monde 2010, durant laquelle il ne joue qu'un match en raison d'une hernie discale, et 2014.

Casillas et Ribéry rendent hommage à Buffon

Qu'importe, finalement. Buffon aura réussi à faire l'unanimité auprès de tout le monde. Partenaires, adversaires, fans, dirigeants, arbitres... Tous ont aimé et aiment toujours le Transalpin, parti en larmes. Son meilleur "ennemi", Iker Casillas, lui a rendu hommage dès lundi soir. «Je n'aime pas te voir comme ça. Je veux te voir comme avant, comme ce que tu continues à être pour beaucoup : une légende. Fier de te connaître et de t'avoir affronté plusieurs fois» , a lancé l'Espagnol sur Twitter.

Franck Ribéry, qui l'avait croisé lors de la finale à Berlin en 2006, a également transmis un petit mot à l'icône du football italien. «Adversaire redoutable, super caractère et une idole pour tous les joueurs. Respect pour ta carrière internationale» , a indiqué le Français sur le réseau social. Comme Zinedine Zidane onze ans plus tôt ou même Arjen Robben le mois dernier, Buffon quitte la scène internationale sur une fausse note. Peut-être la marque des grands... Ciao l'artiste !

Quel est votre sentiment après la fin douloureuse de Gianluigi Buffon ? N'hésitez pas à réagir dans la rubrique «commentaires» ci-dessous.

Buffon lors de sa première sélection en 1997

L'arrêt devant Zidane qui a fait la légende de Buffon

Buffon, vainqueur de la Coupe du monde 2006

La gifle lors de la finale de l'Euro 2012 a été un des pires moments de la carrière de Buffon

Jusqu'au bout, Buffon a fait preuve de classe en applaudissant l'hymne suédois, sifflé par le public de San Siro

Par Youcef Touaitia, le 14/11/2017 à 12h19