le 22/11/2017 à 13h25

Séville : pendant ce temps-là, Ben Yedder régale

Ben Yedder s'éclate à Séville.
Double buteur contre Liverpool (3-3) mardi en Ligue des Champions, Wissam Ben Yedder réalise un sacré début de saison avec le FC Séville. Acclamé en Espagne, l'attaquant français ne parvient toujours pas à convaincre Didier Deschamps de le convoquer en équipe de France.

A Séville, Wissam Ben Yedder (27 ans) est rapidement devenu le chouchou des supporters. Après une première saison intéressante, couronnée par 18 buts en 41 rencontres toutes compétitions confondues, l'attaquant passé par Toulouse est parti sur un rythme bien plus soutenu lors de cet exercice.

Déjà 10 buts dont 6 en C1

En effet, le double buteur de l'incroyable remontée contre Liverpool (3-3) mardi en Ligue des Champions, compile déjà 10 réalisations en 15 rencontres toutes compétitions confondues, dont 6 lors de la phase finale de la C1 (+2 lors du tour préliminaire). Après 5 journées, Ben Yedder pointe au deuxième rang des meilleures gâchettes de la compétition à égalité avec Harry Kane (Tottenham) et à deux longueurs de Cristiano Ronaldo (Real Madrid).

Une belle performance pour le natif de Sarcelles. Pas toujours titulaire la saison passée, puisque Luciano Vietto et Stevan Jovetic lui ont souvent été préférés, le Français a tenu le choc pour devenir le numéro un en attaque depuis l'arrivée d'Eduardo Berizzo. Lors des rencontres importantes, l'entraîneur argentin n'hésite jamais à aligner son buteur, qu'il estime le plus à même de faire des différences par rapport à Luis Muriel ou encore Nolito.

Ben Yedder vise le Mondial, mais...

Très apprécié en Espagne, Ben Yedder attend son heure en équipe de France. Souvent présélectionné, le Francilien n'a jamais eu la chance de figurer dans une liste de Didier Deschamps. Une chose dont il rêve ouvertement. «Mon rêve, c'est d'aller en équipe de France, de jouer la Coupe du monde bien sûr» , assurait récemment l'avant-centre sur le site de l'UEFA.

Malheureusement pour lui, cela risque d'être compliqué. A un peu plus de six mois du Mondial russe, il sera difficile de convaincre le sélectionneur national. Car si Olivier Giroud dispose d'un profil unique chez les Bleus, l'entraîneur basque préfère, parmi les attaquants vifs et capables de prendre la profondeur, Alexandre Lacazette. Mais dans le football, rien n'est gravé dans le marbre et s'il poursuit sur sa lancée, Ben Yedder pourra au moins se targuer d'avoir fait le maximum pour y arriver.

Que pensez-vous de la saison de Ben Yedder ? Le Mondial 2018, une utopie pour le Sévillan ? N'hésitez pas à réagir et à débattre dans l'espace «Ajouter un commentaire» ...

Par Youcef Touaitia, le 22/11/2017 à 13h25

Ça a fait le BUZZ depuis 2 jours