le 22/11/2017 à 13h42

Ligue des Champions : pourquoi l'élimination de Monaco est une bonne nouvelle financière pour le PSG

Le PSG peut compter sur la C1 pour augmenter ses revenus
Le Paris Saint-Germain va profiter de l'élimination précoce de l'AS Monaco en Ligue des Champions pour récolter plus d'argent en fin de saison. Le club de la capitale percevra une part plus importante des droits TV.

Giflée par le RB Leipzig (1-4) mardi en Ligue des Champions, l'AS Monaco laissera le Paris Saint-Germain seul représentant français en lice pour la suite de la compétition. Une bien mauvaise nouvelle pour le football français concernant le coefficient UEFA, surtout que l'ASM ne pourra pas non plus être reversée en Ligue Europa avec une 4e place assurée dans son groupe G. En revanche, le PSG peut tout de même se frotter les mains.

Plus de droits TV pour le PSG

Cette élimination précoce de Monaco dès la phase de poules permettra à Paris de toucher plus d'argent en fin de saison. En effet, le club de la capitale va récupérer une plus grosse partie du «market pool», les revenus issus des droits TV de la C1. La raison ? 50% du «market pool» est attribué en fonction du nombre de matchs joués par les clubs français dans la Ligue des Champions à partir de la phase de poules.

Par exemple, si les deux clubs s'arrêtaient au même stade de la compétition, ils partageraient cette somme équitablement, soit environ 17 millions d'euros. Mais le PSG est déjà qualifié pour les 8es de finale, et donc assuré de disputer au minimum deux matchs supplémentaires. Et plus Paris ira loin dans le tournoi, plus la part attribuée sera importante.

Le PSG assuré de gagner plus que la saison passée

Ainsi, le Paris SG touchera un peu moins de 5 millions d'euros supplémentaires sur cette part du «market pool» s'il atteint les quarts de finale. Et un peu moins de 6,5 millions d'euros si les Parisiens se hissent en demi-finales. En ajoutant les autres 50% du «market pool» (distribués en fonction du classement des clubs la saison précédente), les primes de performances et la prime de participation, le PSG est déjà assuré de toucher plus que l'an passé (55,313 M€), même en s'arrêtant en 8es de finale.

Il faudra observer les prochains résultats du Paris Saint-Germain en Ligue des Champions pour se faire une idée plus précise sur le pactole engrangé par le vice-champion de France en titre, mais tout argent supplémentaire grappillé ne peut être qu'une bonne nouvelle pour les dirigeants parisiens, qui ont besoin d'augmenter leurs ressources de 80 millions d'euros pour rentrer dans les clous du fair-play financier.

Que vous inspirent ces recettes supplémentaires pour le PSG ? Pensez-vous qu'il rentrera dans les clous du FPF ? N'hésitez pas à réagir et à débattre dans l'espace «Ajouter un commentaire» ...

Par Romain Rigaux, le 22/11/2017 à 13h42