le 23/11/2017 à 14h43

Coupe du monde : quand un projet de loi menace la participation du Pérou...

Les supporters péruviens croisent les doigts
Suite à un projet de loi déposé par un membre du Congrès, la participation du Pérou à la prochaine Coupe du monde est menacée. Une telle loi ne serait pas en accord avec le règlement de la FIFA.

Il y a une semaine, le Pérou était en fête. Tout un peuple célébrait la première qualification de sa sélection pour une Coupe du monde depuis 36 ans. Mais la liesse a laissé place à la crainte. En effet, le média Libero nous apprend que la participation des Péruviens au prochain Mondial est menacée par un projet de loi.

Une loi qui enfreint les règles de la FIFA

Le média local informe qu'un membre du Congrès a proposé une loi visant à la prise de contrôle de la Fédération péruvienne par le gouvernement. Or, un tel cas de figure enfreindrait les règles de la FIFA. L'instance internationale exige d'une fédération nationale qu'elle soit autonome et non soumise à une entité gouvernementale.

Si la loi était votée, la FIFA serait alors en droit d'exclure le Pérou de ses compétitions, et donc de la prochaine Coupe du monde en Russie. Voici ce que dit l'article 7 du règlement : «Si une association se retire ou est exclue de la compétition, la commission d'organisation de la FIFA évaluera l'affaire et prendra les mesures qu'elle estimera nécessaires. La commission d'organisation de la FIFA peut notamment décider de remplacer l'association en question par une autre association.»

L'Italie se prend déjà à rêver...

En Italie, certains médias se prennent déjà à rêver d'un repêchage de la Nazionale... Que la Nouvelle-Zélande, éliminée par le Pérou en barrage (0-0, 0-2), puisse avoir un petit espoir, pourquoi pas, mais il ne faut peut-être pas trop rêver pour les Italiens. Et puis le Pérou est loin d'une exclusion malgré cette menace, qui ne planera peut-être pas bien longtemps.

Pour le moment, il ne s'agit que d'un projet de loi et le Pérou est bien qualifié pour la Coupe du monde 2018. Et il y a fort à parier qu'il sera bien en Russie dans un peu plus de six mois. «Il y a des préoccupations sur ce que décidera la FIFA mais nous devons agir pour le bien du sport péruvien» , a confié un membre du Congrès. Le bien du sport péruvien passera par une présence au Mondial. Et face à la pression populaire, ce projet de loi sera sans doute abandonné.

Que vous inspire cette menace pour le Pérou ? N'hésitez pas à réagir et à débattre dans l'espace «Ajouter un commentaire» ...

Par Romain Rigaux, le 23/11/2017 à 14h43