le 23/12/2017 Ă  09h00

Top Déclarations : Mbappé harcelé par Neymar, Ibra chambre les Français, Ribéry dérape...

Kylian Mbappé et Neymar, une relation forte.
Au menu du Top Déclarations cette semaine, Mbappé harcelé par Neymar, Ibra chambre les Français, Ribéry dérape, Hoeness pas fan de Neymar, Lafont fou de rage et Gnagnon sous le choc… Découvrez les phrases choc de la semaine.

Chaque samedi, Maxifoot vous propose de faire le tour des dix déclarations de la semaine qu'il ne fallait pas manquer. Du sérieux et du moins sérieux pour connaître le meilleur des petites phrases des acteurs du ballon rond. Découvrez le classement de toutes les déclarations qui ont fait les choux gras de la presse cette semaine.

1. Kylian Mbappé - «Avec Neymar, c'est différent. Il m'a tout de suite pris sous son aile et m'a intégré. Il m'attendait, en fait. Avant mon arrivée en fin de mercato, il n'arrêtait pas de m'envoyer des messages : 'tu arrives quand ?'. Je lui répondais : 'attends, j'arrive'. Mais comme ça a traîné un peu, il a dû se dire : 'il m'a menti, il ne viendra pas'. Dès que je suis arrivé, il a tout fait pour me mettre à l'aise. Sur le terrain, il me cherchait beaucoup, me faisait pas mal de passes. Quand un joueur comme ça t'accueille de cette manière, forcément ça aide d'entrée à t'intégrer dans le vestiaire» (France Football, le 18/12/2017)

Harcelé par Neymar avant son arrivée au PSG, l'international français forme un duo impressionnant avec son partenaire brésilien sur les terrains.

2. Zlatan Ibrahimovic - «Vous dites que je suis arrogant. Mais les Français sont réputés pour leur arrogance. Je suis exactement comme vous, vous devriez m'adorer» (Canal +, le 18/12/2017)

Du Ibra dans le texte ! Avec son sens de la punchline, le Suédois, parti à Manchester United depuis deux ans, s'est rappelé aux bons souvenirs des Français.

3. Franck Ribéry - «Espèce d'abruti va ! Solidarité avec Karim, clique et regarde avant de commenter. Va manger le ... de ta grand-mère» (Twitter, le 21/12/2017)

Solidaire envers un nourrisson (nommé Karim) touché lors d'une frappe aérienne en Syrie, l'ailier du Bayern Munich n'a pas du tout aimé une réponse des internautes qui a lui demandé d'arrêter «de manger le ... de Benzema» .

4. Uli Hoeness - «Nous sommes incapables de mettre 220 millions sur Neymar, que je ne trouve pas si bon, ou 180 sur Mbappé qui est un joueur que j'apprécie beaucoup» (Réunion, le 18/12/2017)

Comme à son habitude, le dirigeant du Bayern Munich ne rate jamais une occasion de s'attaquer au Paris Saint-Germain. Neymar «pas si bon» , on aura tout entendu...

5. Alban Lafont - «L'arbitre était déjà en vacances je pense, il ne nous a pas du tout aidés avec plusieurs erreurs qui nous ont coûtés très cher. (Sur le penalty) Non, je ne pense pas toucher Mariano. Peut-être que lui vient me toucher mais il tombe 20 ans après, donc je ne pense pas qu'il y ait penalty. Après, l'arbitre voulait être du côté de Lyon, c'est son problème» (Canal +, le 20/12/2017)

Furieux après le penalty accordé à Lyon contre Toulouse (1-2) sur une simulation ridicule de Mariano, le portier du TFC s'est lâché en s'en prenant à l'arbitre.

6. Adil Rami - «Ce qui me rassure, c'est qu'on sera dans la bataille jusqu'à la fin, et cette équipe de Lyon va avoir des difficultés. Pourquoi ? Sur ce que j'ai vu… On leur a offert le premier but. Après ils ont été plus en confiance, la physionomie du match était différente. Si ça avait été différent, ils auraient joué avec plus de feu au cul» (Canal +, le 17/12/2017)

Malgré la défaite de Marseille face à Lyon (0-2) dimanche dernier, le défenseur central phocéen s'est permis d'être pessimiste sur la suite de la saison des Gones. C'est très osé tout de même.

7. Thierry Laurey, à Pascal Dupraz - «Oui je me plains pourquoi ? Je ne parle pas du match, me casse pas les couilles, ferme ta gueule» (beIN Sports, le 16/12/2017)

Conseil pour les autres entraîneurs de Ligue 1 : il ne faut pas chercher le coach de Strasbourg !

8. Bruno Génésio - «Qu'est-ce que Rudi Garcia reproche à l'arbitrage lors du match ? Une faute sur le second but ? On aurait quand même gagné 1-0. On a gagné un match qu'on aurait dû gagner pour reprendre une expression» (Conférence de presse, le 20/12/2017)

Après le succès de Lyon contre Marseille (2-0) dimanche dernier, le coach lyonnais n'a pas hésité à piquer son homologue marseillais en modifiant la formule «on est éliminé d'un match qu'on a gagné» utilisée par Rudi Garcia après l'élimination en Coupe de la Ligue contre Rennes.

9. Steve Mandanda - «J'ai eu un accident de la route avec ma Ferrari. Un aquaplaning. Je traverse l'autoroute vers la droite, j'évite la rambarde de sécurité et je retraverse l'autoroute dans l'autre sens, en me prenant plein fer la barrière centrale de sécurité. La chance que j'aie, c'est que non seulement je ne percute personne mais, en plus, comme la Ferrari est assez basse, elle passe sous la rambarde» (L'Equipe, le 17/12/2017)

En 2014, le portier de l'Olympique de Marseille a été proche de perdre la vie. Un accident qui lui a permis d'avancer dans sa vie de footballeur.

10. Joris Gnagnon - «C'est vraiment quelque chose, Neymar, il est exceptionnel. Je ne sais pas si on lui a facilité la tâche, mais on n'a pas fait ce qu'il fallait pour l'arrêter. En plus, si on se met à le regarder, il devient trois fois plus fort» (Le Parisien, le 16/12/2017)

Le jeune talent de Rennes n'est pas facilement impressionnable et pourtant il est resté sans voix devant la performance de Neymar contre son club. Le Brésilien donne des cauchemars aux défenseurs de Ligue 1...

C'est sur cette déclaration que se termine le Top Déclarations de la semaine. Rendez-vous dès samedi prochain pour un nouveau numéro !

Par Damien Da Silva, le 23/12/2017 Ă  09h00