le 28/12/2017 à 14h32

Transfert : la mise au point de l'Atletico sur l'avenir de Griezmann !

Griezmann est annoncé sur le départ l'été prochain.
Courtisé par le FC Barcelone et Manchester United, Antoine Griezmann ne devrait pas quitter l'Atletico Madrid cet hiver. Le club madrilène ferme la porte à un départ et espère aussi le retenir l'été prochain.

L'Atletico Madrid n'a pas apprécié. Ces dernières semaines, l'intérêt du FC Barcelone pour Antoine Griezmann est devenu concret lorsque l'on a appris que les dirigeants catalans avaient discuté avec l'entourage de l'attaquant français concernant une future collaboration. Une approche fustigée par le club madrilène qui a déposé une plainte auprès de la FIFA.

Pas de départ en janvier

Cette plainte ne changera rien à l'intérêt du Barça pour Griezmann, également courtisé par Manchester United. On l'a bien vu avec Virgil van Dijk, recruté 84,5 millions d'euros par Liverpool alors que le club de la Mersey avait été pointé du doigt de la même manière par Southampton l'été dernier. Néanmoins, il ne faut pas s'attendre à du mouvement dès cet hiver dans ce dossier.

«L'été dernier, nous avons fait un effort au-delà de nos possibilités et nous le referons l'été prochain. Un départ ne dépend pas de nous. Jusqu'à l'été prochain, c'est impossible qu'il parte» , a assuré le directeur général des Colchoneros, Miguel Angel Gil Marin, dans des propos rapportés par AS. Cet effort, il s'agit d'une prolongation jusqu'en juin 2022. Avec une clause libératoire désormais à 100 millions d'euros, comme l'ont annoncé plusieurs médias ? Pas encore. «Jusqu'au 1er juillet, sa clause est de 200 M€» , a précisé le dirigeant.

L'Atletico espère le garder l'été prochain...

Le FC Barcelone et Manchester United devraient donc patienter jusqu'en juillet avant de formuler leur offre concrète. Mais l'Atletico prévient, il espère bien conserver son attaquant vedette. «L'Atletico ne veut pas le vendre, ni cet hiver, ni l'été prochain» , prévient Miguel Angel Gil Marin. Une manière de faire comprendre qu'il faudra payer le prix fort. «Pour nous, c'est un joueur très important, qui a grandi avec nous. Notre intention c'est de continuer à grandir ensemble. Ça m'enchanterait qu'il reste» , a-t-il poursuivi.

Problème, les Rojiblancos n'auront pas leur mot à dire si un club accepte de payer les 100 millions d'euros de sa clause libératoire. Un montant qui ne devrait pas effrayer le Barça, et encore moins Manchester United et sa manne financière impressionnante issue en partie des droits TV colossaux de la Premier League. Et s'il était resté l'été dernier suite à l'interdiction de recrutement, Griezmann ne devrait pas hésiter bien longtemps en cas de proposition de l'une des deux formations.

Selon vous, quel sera le futur club de Griezmann ? N'hésitez pas à réagir et à débattre dans l'espace «Ajouter un commentaire» ...

Par Romain Rigaux, le 28/12/2017 à 14h32

Ça a fait le BUZZ depuis 2 jours