le 30/12/2017 à 10h17

Manchester United : le PSG, Manchester City... Le nouveau coup de gueule de Mourinho !

José Mourinho se plaint encore de la concurrence...
Quelques jours après avoir déploré son supposé manque de moyens, le manager de Manchester United, José Mourinho, en a remis une couche vendredi en conférence de presse en pointant du doigt les dépenses du Paris Saint-Germain et de Manchester City sur le marché des transferts.

En ce moment, plus que jamais, José Mourinho a des airs de Calimero. Mardi, le manager de Manchester United a estimé ne pas avoir assez de moyens pour lutter sur le marché des transferts, ciblant le voisin, Manchester City, qui «achète des latéraux au prix d'attaquants». A nouveau présent vendredi en conférence de presse, le Portugais a enfoncé le clou en dénonçant les sommes dépensées par les Citizens et le Paris Saint-Germain.

«Si vous appartenez à l'un de ces clubs où il n'y a pas de limite, vous achetez ce que vous voulez et il n'y pas de limite, pas de fair-play financier, il n'y a rien», a fustigé le Special One. «Ce que le Paris Saint-Germain a fait cet été avec Neymar et Mbappé, ils ont probablement deux des quatre meilleurs attaquants du monde. Deux en même temps. Et après des joueurs comme Di Maria, Draxler, Pastore, Lucas Moura qui sont des seconds choix. Donc l'argent fait la différence, mais je vous demande de ne pas mal interpréter mes mots contre mon club ou dire que mon club ne me soutient pas», a souligné le technicien de 54 ans avant de s'en prendre à Manchester City.

Manchester City encore dans le viseur

«Sans enlever aucun mérite à Manchester City, à Pep (Guardiola) et à son staff, évidemment qu'ils méritent beaucoup de crédit pour ce qu'ils sont en train de faire, mais Pep est arrivé et avait le gardien de l'Angleterre (Joe Hart). Il ne l'aimait pas donc il a acheté le gardien de Barcelone (Claudio Bravo). Il ne l'aimait pas non plus, dont il en a acheté un autre (Ederson). Il avait Zabaleta et Kolarov, deux très bons joueurs mais qui ont plus de 30 ans, il a voulu les remplacer. Il ne l'a pas fait avec deux mais avec trois joueurs. Un de Tottenham (Walker), un de Monaco (Mendy) et un du Real Madrid (Danilo), par exemple. Pouvons-nous acheter six ou sept joueurs en même temps ? Non. Donc c'est difficile.»

Mourinho, pas le plus à plaindre

«Je me souviens de mon premier passage à Chelsea où tout le monde disait que l'argent faisait la différence, et je ne pense pas que ça ait changé», a soutenu l'ancien coach des Blues. «Mon club a payé beaucoup pour Paul (Pogba) il y a deux ans. L'an dernier, ils ont payé beaucoup pour Lukaku et je suis sûr que l'an prochain, ils vont aussi payer beaucoup pour un seul joueur. Mais nous faisons ces choses avec un certain équilibre parce que c'est le profil du club. On le fait avec un certain équilibre.»

Tout en critiquant les investissements sans limite de ses concurrents, le Lusitanien réclame la même chose à ses dirigeants en tenant ce discours... Et il tente très clairement de faire diversion alors que MU traverse une période plus compliquée ces dernières semaines (3 matchs sans victoire et 15 points de retard sur le leader Man City en Premier League). Encore une fois pourtant, Mourinho n'est pas le plus à plaindre. Les Red Devils ont dépensé 349 M€ depuis son arrivée en 2016. C'est certes moins que Manchester City (462 M€) et le PSG (373,5 M€ sans compter les 180 M€ à verser à Monaco en fin de saison pour Kylian Mbappé), mais cette somme offre largement de quoi se constituer un effectif compétitif, n'en déplaise au «Mou» …

Comprenez-vous la frustration de Mourinho ? N'hésitez pas à réagir dans la rubrique «commentaires» ci-dessous…

Par Romain Lantheaume, le 30/12/2017 à 10h17