le 03/01/2018 à 09h54

OM : la mise au point du clan Mitroglou

Kostas Mitroglou n'a pas encore convaincu à l'OM.
Très décevant depuis son arrivée à l'Olympique de Marseille l'été dernier, Kostas Mitroglou n'envisage pas de partir cet hiver. Son entourage dément un départ malgré les récentes rumeurs.

Trois buts en douze matchs toutes compétitions confondues, voici le maigre bilan de Kostas Mitroglou (29 ans) depuis son arrivée à l'Olympique de Marseille l'été dernier. Recruté 15 millions d'euros dans la précipitation en toute fin de mercato, l'attaquant grec n'a pas convaincu durant la première moitié de saison. Avec la désagréable impression que ce ne sera pas beaucoup mieux lors des prochains mois.

Mitroglou ne veut pas partir

«Alors d'abord, il a marqué, et on relèvera les compteurs à la fin de la saison. Gignac, il a mis combien de temps à éclore ?» , lançait récemment le président de l'OM, Jacques-Henri Eyraud. En public, il n'est pas question pour le patron olympien d'avouer dès à présent que le recrutement de Mitroglou ressemble à un échec. En effet, il serait dommage d'effrayer d'éventuels courtisans, car la donne serait bien différente en coulisses.

Il se murmure depuis plusieurs semaines désormais que Marseille n'écarte pas un départ de son attaquant, notamment en prêt, pour recruter un autre élément offensif. Encore faut-il convaincre Mitroglou de partir si une proposition arrivait sur le bureau des dirigeants marseillais. Et ce n'est visiblement pas gagné. «Il n'y a aucune chance qu'il quitte l'OM cet hiver» , a affirmé un proche de l'attaquant marseillais à La Provence.

Mitroglou «trop sévèrement critiqué»

Son entourage estime d'ailleurs que les critiques sont trop sévères : «Kostas a été trop sévèrement critiqué alors que vous savez qu'il est arrivé blessé dans un nouveau championnat et un nouveau pays. Pour certains, je crois qu'il a été ciblé intentionnellement, mais il a une grande personnalité, est un grand combattant et va faire ses preuves, même si l'équipe reste la plus importante.»

Arrivé blessé à une cuisse et hors de forme, Mitroglou serait bien inspiré de marquer plus régulièrement pour faire taire les sceptiques et ne pas laisser l'image d'un gros flop dans la cité phocéenne lors de son départ. A priori, dans la tête du Grec, ce ne sera pas pour cet hiver.

Croyez-vous encore en Mitroglou ? N'hésitez pas à réagir et à débattre dans l'espace «Ajouter un commentaire» ...

Par Romain Rigaux, le 03/01/2018 à 09h54