le 06/02/2018 à 23h05

Sans Neymar, Paris évite le coup de froid - Débrief et NOTES des joueurs (Sochaux 1-4 PSG)

Premier triplé parisien pour Di Maria !
Chahuté pendant une demi-heure par un adversaire coriace, le Paris Saint-Germain a finalement déroulé pour s'imposer 4-1 face à Sochaux ce mardi en 8e de finale de la Coupe de France. Di Maria s'est offert un triplé !

A 8 jours du 8e de finale aller de la Ligue des Champions face au Real Madrid, le Paris Saint-Germain a tranquillement géré son 8e de finale de la Coupe de France en s'imposant 4-1 à Sochaux ce mardi.

Di Maria après 55 secondes !

Piqués au vif par la grande fête d'anniversaire de Neymar, ménagé ce soir, dimanche, les Doubistes ont tenu tête à l'ogre francilien pendant près d'une demi-heure, avant de plier.

Malgré l'ambiance de fête du stade Bonal, il ne fallait que 55 secondes à Di Maria pour glacer l'atmosphère. A la conclusion d'un contre, El Fideo ouvrait le score de la tête après un centre de Mbappé (0-1, 1ère). Les Parisiens se rapprochaient du but adverse beaucoup trop facilement et l'Argentin, d'une frappe trop croisée, puis Cavani, dont la talonnade était repoussée par Ati-Zigi, frôlaient le 2-0.

Sochaux a du répondant

Malgré cette entame compliquée, les Lionceaux ne baissaient pas les bras et réagissaient. Après deux alertes, dont une frappe de Berenguer claquée par Trapp, Martin profitait d'un cafouillage dans la surface pour égaliser en force (1-1, 13e) ! Décomplexés, les pensionnaires de Ligue 2 n'hésitaient pas à presser haut, ce qui donnait lieu à un match plaisant.

Paris avait à nouveau une énorme occasion mais Ati-Zigi détournait la frappe de Mbappé vers un Di Maria seul au second poteau mais surpris. Les locaux répliquaient sur une tête d'Alphonse, pas passée loin, mais c'est bien le triple tenant du titre qui reprenait les devants grâce à Cavani qui marquait en se jetant pour reprendre un centre de Kurzawa (1-2, 27e). Au cours d'une fin de première période plus hachée, le PSG avait l'occasion de faire le break mais Mbappé butait encore sur Ati-Zigi puis Thiago Silva trouvait la barre sur corner.

Trapp exclu, Paris finit à dix

Entre des Sochaliens pas parvenus à retrouver un second souffle et des Parisiens trop brouillons, la seconde période débutait timidement. Pourtant, sur une bonne inspiration de Verratti, Di Maria signait le break après avoir remporté son duel face à Ati-Zigi (1-3, 59e). Le PSG déroulait ensuite et l'Argentin s'offrait un triplé à bout portant (1-4, 62e). Sans deux nouveaux arrêts du portier sochalien face à Pastore et une reprise du genou non cadrée de Di Maria, l'addition aurait même pu être plus lourde. Malgré l'expulsion de Trapp (90e), considéré comme en position de dernier défenseur, Paris poursuit sa bonne préparation du rendez-vous face aux Merengue.

La note du match : 6/10

Dans un stade Bonal à guichets fermés et enthousiaste, les deux équipes ont livré une première demi-heure très plaisante. Sochaux n'a pas fermé le jeu et les occasions se sont multipliées. Mais la sortie sur blessure de Martin a désorganisé les Lionceaux et la suite du match s'est résumée à un cavalier seul des Franciliens.

Les buts :

- Draxler récupère un ballon au milieu de terrain et lance Mbappé côté droit. Le Tricolore centre au second poteau pour Di Maria, seul, qui ajuste Ati-Zigi de la tête (0-1, 1ère).

- Après un bon travail de Touzghar côté droit, Alphonse et Kurzawa se disputent le ballon dans la surface parisienne mais sans parvenir à s'en saisir. Martin s'empare du cuir et se lève le ballon pour battre Trapp d'une reprise puissante en bas sur sa gauche (1-1, 13e).

- Côté gauche, Di Maria décale Kurzawa qui pénètre dans la surface. Le centre du Tricolore file jusqu'au second poteau où Cavani redonne l'avantage en taclant le ballon à bout portant (1-2, 27e).

- Verratti perfore la défense sochalienne et sert Di Maria. Seul, l'Argentin pénètre dans la surface et ajuste Ati-Zigi du gauche (1-3, 59e).

- Après une combinaison Di Maria-Cavani, El Matador déborde et décoche une frappe. Ati-Zigi repousse au second poteau où le ballon revient sur l'Argentin qui s'emmène le cuir pour marquer dans le but vide (1-4, 62e).

Les NOTES des joueurs

Maxifoot a attribué une note (sur 10) commentée à chaque joueur.

L'homme du match : Ángel Di María (8,5/10)

Dans la lignée de son très bon début d'année 2018, l'Argentin a encore profité de l'absence de Neymar, ménagé, pour marquer des points. Buteur après seulement 55 secondes, El Fideo s'est offert un triplé grâce à deux buts inscrits coup sur coup à l'heure de jeu. Et dire qu'il a disposé de deux autres grosses occasions… Beaucoup de disponibilité et de bonnes combinaisons par ailleurs. De quoi maintenir le -faible- débat sur une éventuelle titularisation face au Real.

SOCHAUX :

Lawrence Ati-Zigi (6) : malgré les 4 buts encaissés, le gardien de Sochaux aura été le meilleur élément de son équipe ce soir. Sans le Ghanéen, l'addition aurait pu être bien plus lourde. Décisif trois fois devant Mbappé, à deux reprises face à Pastore et deux fois aussi face à Cavani.

Mickaël Alphonse (5,5) : match intéressant pour le latéral droit, très disponible offensivement, comme en atteste son rôle sur l'égalisation sochalienne, et pas passé loin de marquer de la tête. Défensivement, il a réalisé des interventions salvatrices mais il a plusieurs fois laissé un boulevard à Di Maria dans son couloir.

Florent Ogier (4) : soirée pas évidente pour le défenseur central sochalien qui a beaucoup souffert face aux attaquants parisiens.

Jean Ruiz (4,5) : à part une bonne intervention devant Mbappé en début de partie, lui aussi aura été dépassé en charnière centrale.

Zakarya Bergdich (4,5) : en difficulté face à Mbappé en début de partie, le latéral gauche a un peu resserré les vis ensuite et il a tenté quelques contres.

Florin Berenguer (4,5) : sa frappe puissante oblige Trapp à une belle claquette en début de match. Une activité intéressante dans l'entrejeu, mais il a progressivement faibli.

Florian Tardieu (4) : sa perte de balle permet à Paris d'ouvrir le score. Dommage car le milieu de terrain a réalisé un match intéressant, tenant tête à l'entrejeu adverse en début de match.

El-Hadji Ba (4) : l'ancien Bastiais aura tenté pas mal de choses au milieu de terrain, mais ses longues passes n'ont pas toujours trouvé preneur et il s'est progressivement éteint.

Florian Martin (6) : soirée contrastée pour le milieu offensif. Tout avait bien commencé pour le Sochalien, qui a signé un bon début de match. Disponible près de la surface adverse, précis sur coups de pied arrêtés, il a pris les choses en main pour égaliser. Mais, derrière, il sort sur blessure et souffre probablement d'une rupture des croisés… Un coup dur tant sa sortie a désorganisé le jeu sochalien. Remplacé à la 34e minute par Axel Mohamed Bakayoko (4), entré au mauvais moment et nettement moins en vue.

Yoann Touzghar (5,5) : un match pas facile pour l'attaquant qui ne sera parvenu à exister que par intermittence. Sa ténacité permet à Sochaux d'égaliser et il aura percuté sur quelques incursions. Quelques fois trouvé en profondeur, il a moins brillé face au but et Trapp le met en échec au retour des vestiaires. Remplacé à la 60e minute par Thomas Robinet (non noté), qui provoque l'expulsion de Trapp.

Yakou Meïté (5) : face à son club formateur, l'attaquant ne s'est pas trop montré dans la moitié de terrain adverse mais il a posé des soucis à Diarra au milieu de terrain et le Tricolore a multiplié les fautes sur lui. Remplacé à la 73e minute par Jeando Fuchs (non noté).

PARIS SG :

Kevin Trapp (5,5) : difficile de blâmer le gardien parisien sur le but encaissé et l'Allemand a plutôt fait son match avec deux arrêts sur les deux grosses frappes sochaliennes de chaque période. Exclu un peu sévèrement à la 90e minute pour une faute sur Robinet.

Layvin Kurzawa (5,5) : de plus en plus mis sous pression par Berchiche, le latéral gauche a affiché le visage qu'on lui connaît. Défensivement, sa rigueur a parfois laissé à désirer, comme sur l'égalisation sochalienne où il manque d'agressivité. Mais c'est lui qui signe le centre décisif pour Cavani sur le 2-1.

Presnel Kimpembe (6,5) : une partie sans histoire pour le défenseur central du PSG qui a bien muselé les défenseurs adverses, à l'image de ce tacle devant Touzghar au retour des vestiaires.

Thiago Silva (7) : un match de patron pour le capitaine francilien qui a multiplié les bonnes interventions en début de partie lorsque Sochaux poussait. La transversale l'empêche de marquer.

Thomas Meunier (5,5) : une prestation globalement solide défensivement pour le latéral droit malgré quelques erreurs. Le Belge couvre les Sochaliens sur l'action qui amène l'égalisation et il a parfois manqué de justesse dans ses passes. Pour le reste, il a bien participé au jeu de son équipe.

Marco Verratti (6) : un match sérieux de la part de l'Italien, qui a fait parler sa justesse dans les transmissions avant de se saisir du ballon pour servir Di Maria sur un plateau pour le 3-1. Remplacé à la 68e minute par Javier Pastore (non noté), mis en échec à deux reprises par le gardien adverse.

Lassana Diarra (6) : titulaire pour la première fois depuis son arrivée au PSG, le milieu de terrain passait un vrai test dans le Doubs à 8 jours du match face au Real. Verdict, un bilan correct mais sans plus. D'un côté, l'ancien Marseillais a affiché un gros volume de jeu et joué simple. Mais la recrue a aussi clairement manqué d'explosivité et peu percuté. Pour éventuellement retrouver le niveau qu'on lui connaissait, Diarra a encore besoin de temps de jeu et Meité lui a souvent donné du fil à retordre. Remplacé à la 73e minute par Thiago Motta (non noté).

Julian Draxler (6,5) : de retour de blessure, l'Allemand s'est montré à son avantage. Volontaire, le milieu de terrain a mis beaucoup de générosité dans son pressing, comme le prouve son interception sur l'ouverture du score. Un peu moins en vue en seconde période.

Kylian Mbappe (6,5) : de retour après son expulsion face à Rennes, l'attaquant a affiché une évidente envie de bien faire. Passeur décisif pour Di Maria après 55 secondes, le Tricolore aura fait mal à la défense adverse grâce à sa vitesse sur ses appels en profondeur. Malheureusement pour lui, il lui aura manqué un but ce soir, la faute à un Ati-Zigi des grands soirs qui l'a mis en échec à trois reprises. Très actif en première période, on l'a un peu moins vu après la pause.

Edinson Cavani (6,5) : un match encourageant pour El Matador après un début d'année mitigé. Buteur sur le 2-1, l'avant-centre francilien est toutefois mis en échec à deux reprises par Ati-Zigi. Malgré quelques bonnes combinaisons, comme sur le dernier but, sa participation au jeu reste encore en dessous de ses standards habituels. Remplacé à la 68e minute par Dani Alves (non noté), qui a fini gardien le temps de quelques secondes après l'exclusion de Trapp.

Ángel Di María (8,5) : lire le commentaire ci-dessus.

+ Retrouvez les résultats et le classement de Coupe de France sur Maxifoot

Et pour vous, quels ont été les meilleurs et les moins bons joueurs du match ? Réagissez dans la zone de "commentaires" ci-dessous !

SOCHAUX 1-4 PARIS SG (mi-tps: 1-2) - FRANCE - Coupe de France / 8e
Stade : Stade Auguste-Bonal - 20.000 spectateurs - Arbitre : Jérôme Brisard

Buts : F. Martin (13e) pour SOCHAUX - Á. Di María (1e) E. Cavani (27e) Á. Di María (58e) Á. Di María (62e) pour PARIS SG
Avertissements : - M. Verratti (35e), pour PARIS SG - Expulsions : K. Trapp (90e) , pour PARIS SG

SOCHAUX : M. Alphonse, L. Ati-Zigi, E. Ba, F. Berenguer, Z. Bergdich, (A. Bakayoko, 34e)F. Martin, (J. Fuchs, 73e)Y. Meïté, F. Ogier, J. Ruiz, F. Tardieu, (T. Robinet, 59e)Y. Touzghar,

PARIS SG : E. Cavani (Dani Alves, 68e), Á. Di María, L. Diarra (T. Motta, 73e), J. Draxler, P. Kimpembe, L. Kurzawa, K. Mbappé, T. Meunier, K. Trapp, M. Verratti (J. Pastore, 68e), Thiago Silva,

Cavani donne un avantage définitif au PSG (1-2, 27e).

Auteur d'un triplé, Di Maria aura été le grand bonhomme de ce match.

Les supporters sochaliens remontés contre leurs dirigeants.

Mbappé actif mais pas récompensé par un but.

Dani Alves a terminé gardien le temps de quelques secondes !

Vidéo : l'ouverture du score express de Di Maria (0-1, 1ère)

Vidéo : Dani Alves en gardien !

 

Par Romain Lantheaume, le 06/02/2018 à 23h05