le 20/02/2018 à 10h17

Chelsea : son coup de pression, l'option Dortmund, le poids de Deschamps... Giroud livre ses vérités sur son transfert

Giroud soulagé d'avoir rejoint Chelsea.
En manque de temps de jeu à Arsenal, l'attaquant Olivier Giroud a décidé de rebondir à Chelsea cet hiver. Le Tricolore est revenu sur les coulisses de son transfert ce mardi dans une interview accordée à France Football.

Après 5 ans et demi à Arsenal, Olivier Giroud a pris une décision forte cet hiver. La porte s'étant ouverte à la suite de l'arrivée de Pierre-Emerick Aubameyang, l'attaquant de 31 ans a quitté les Gunners pour rejoindre Chelsea en échange de 21,5 millions d'euros. Barré par Alexandre Lacazette, l'international français ressentait le besoin impératif de changer d'air.

«Je ne pouvais me résoudre à passer encore un an à Arsenal et rester doublure, voire "triplure". Le mot n'existe pas, mais c'est l'idée...», a glissé l'ancien Montpelliérain ce mardi dans une interview accordée à France Football. «C'était frustrant, forcément. À part à mes débuts à Grenoble, partout où je suis passé, j'en ai fait, des matchs ! Là, en un an et demi, c'est allé en se dégradant. Ça ne pouvait plus continuer comme ça.» Du coup, le natif de Chambéry a décidé de prendre les choses en main pendant le mercato.

Giroud remercie Wenger

«A un moment, il a fallu que je prenne le taureau par les cornes, que je brusque un peu les choses. Je suis allé voir le coach (Arsène Wenger, ndlr) pour lui demander où il en était avec Aubameyang. Je lui ai un peu mis la pression, comme à mon agent, que j'avais plusieurs fois par jour. (…) Le coach m'a tout de suite dit : "T'inquiète pas, je ferai mon maximum pour que tu sois heureux." (…) Je savais qu'il ne me mettrait pas des bâtons dans les roues, vu la relation qu'on a toujours eue. Il m'a même dit que, quelque part, ça le ferait chier que je n'aille pas en Russie.» Car le champion de France 2012 le confirme, les mises en garde du sélectionneur des Bleus, Didier Deschamps, ont pesé dans sa décision.

O. Giroud - «la solution de facilité, c'était d'aller à Dortmund»

«Le coach Didier Deschamps a toujours dit qu'il me faudrait un temps de jeu suffisant pour rester en forme. Il a toujours été transparent avec moi. Très vite, il m'a dit : "Olive, il ne faut pas trop que ça dure." (…) Il me le glissait à chaque rassemblement ! J'avais le droit à ma petite piqûre de rappel, c'est normal.» Une fois l'idée d'un départ actée, l'avant-centre a très vite fait son choix. Malgré la tentative du Borussia Dortmund de l'inclure dans la transaction pour Aubameyang, Giroud n'avait qu'une idée en tête : rester en Premier League, et à Londres de préférence.

«La solution de facilité, c'était d'aller à Dortmund. Arsenal était content, Dortmund aussi. (…) Sur la destination, je n'ai jamais douté. Le choix était évident. Aussi parce que Chelsea, c'était un transfert, pas un prêt comme à Dortmund. Si j'étais allé là-bas, ça n'aurait rien changé. En revenant à Arsenal l'été prochain, j'aurais retrouvé la même situation. C'était simplement reculer le problème. C'est pour cela que j'étais déterminé à signer à Chelsea.» Après avoir touché au but, le Français tire profit de la méforme actuelle d'Alvaro Morata et il reste sur deux titularisations consécutives avec les Blues (1 but) avant d'affronter le FC Barcelone ce mardi (20h45) en Ligue des Champions.

D'après vous, Giroud a-t-il fait le bon choix en rejoignant Chelsea ? N'hésitez pas à réagir et à débattre dans l'espace «Ajouter un commentaire» …

Par Romain Lantheaume, le 20/02/2018 à 10h17

Ça a fait le BUZZ depuis 2 jours