le 22/02/2018 à 20h55

Lyon coule le Sous-marin jaune - Débrief et NOTES des joueurs (Villarreal 0-1 OL)

Tousart et les siens ont obtenu leur billet pour les 8es de finale.
Vainqueur 3-1 à l'aller, l'Olympique Lyonnais a pris le dessus sur Villarreal (1-0), ce jeudi, lors du 16e de finale retour de la Ligue Europa. Jamais inquiétés, les Gones n'ont pas eu à forcer leur talent afin de valider leur ticket pour le prochain tour.

Le rêve de disputer la finale de la Ligue Europa à domicile, en mai prochain, reste intact pour Jean-Michel Aulas. Victorieux 3-1 à l'aller, l'Olympique Lyonnais n'a vraiment pas eu à se fouler pour écarter une très décevante équipe de Villarreal en arrachant une courte victoire en fin de partie (1-0), ce jeudi, lors du 16e de finale retour.

Une qualification méritée pour le club français, qui connaîtra son futur adversaire ce vendredi, deux jours avant un bouillant derby face à Saint-Etienne.

Villarreal a côté de la plaque

Agressifs d'entrée, les Espagnols avaient toutes les peines du monde pour contourner une défense lyonnaise bien regroupée. Plus le temps passait, plus l'enfer promis aux Gones s'éloignait tant les locaux, poussés par un public étonnement silencieux, manquaient de créativité. Seul Trigueros, après un bon travail de Gaspar, donnait des frissons à Lopes à l'approche de la demi-heure de jeu.

La soirée aurait pu rapidement mal tourner pour Villarreal suite à une faute d'Alvaro, qui échappait de peu au carton rouge direct après une manchette volontaire sur Fekir. Des coups souvent dangereux, un jeu offensif trop stéréotypé, malgré une belle opportunité pour Ünal, la formation espagnole était complètement hors-sujet.

Lyon gâche… mais finit par plier l'affaire

Après la pause, Lyon était tout proche de plier définitivement les débats mais Fekir puis Depay manquaient leurs opportunités. Des ratés incroyables… Pas assez tueurs devant, les Gones rendaient hystérique Bruno Genesio, remonté comme un coucou sur le bord de la touche.

Mais l'entraineur rhodanien pouvait souffler suite à l'expulsion stupide de Costa, qui écopait de deux cartons jaunes, un pour une faute dangereuse, le second pour contestation, dans le dernier quart d'heure. De quoi enfoncer définitivement le Sous-marin jaune, qui coulait sur une réalisation de Traoré, bien servi par Fekir, en fin de partie (0-1, 86e). Lyon jouera les 8es de finale de la C3 !

La note du match : 4,5/10

On s'attendait à une partie enflammée avec une équipe de Villarreal le couteau entre les dents afin de remonter les deux buts d'écart du match aller. Finalement, on a assisté à une rencontre très décevante. Des Espagnols agressifs et pas du tout inspirés, des Gones certes solides mais d'une inefficacité ahurissante dans les 30 derniers mètres durant 85 minutes… Pas vraiment un grand choc européen.

Le but :

- Dans l'axe, Aouar réalise une grosse percée et lance Fekir à la limite du hors-jeu. Le capitaine lyonnais se présente seul devant Asenjo mais la joue collectif en servant Traoré sur sa droite. Seul, le Burkinabè n'a plus qu'à pousser le ballon au fond des filets (0-1, 86e).

Les NOTES des joueurs

Maxifoot a attribué une note (sur 10) commentée à chaque joueur.

L'homme du match : Jérémy Morel (7/10)

L'ancien Marseillais a réalisé un très, très gros match. Toujours bien placé, il a absolument tout repoussé ce soir, gagnant l'essentiel de ses duels. Il n'a pas du tout tremblé devant les offensives trop peu dangereuses de Villarreal. En mode patron.

VILLARREAL :

Sergio Asenjo (6) : le gardien espagnol n'a pas eu grand-chose à faire en première période. Après la pause, il réalise toutefois plusieurs arrêts décisifs mais ne peut rien sur la réalisation de Traoré. Lâché par sa défense.

Mario Gaspar (5) : le latéral droit s'est montré offensif ce soir. Problème, il est tombé sur un Mendy très solide ce soir, qui ne lui pas laissé beaucoup d'opportunités.

Álvaro González (4) : catastrophique à l'aller, le défenseur central aurait probablement dû écoper d'un carton rouge à la demi-heure de jeu pour une manchette terrible sur Fekir. Ce soir également, il n'a pas été transcendant, se faisant souvent avoir sur les offensives adverses.

Daniele Bonera (5) : le vétéran italien a réalisé un superbe sauvetage sur sa ligne sur une grosse occasion de Fekir peu avant l'heure de jeu. Sa seule véritable action de classe ce soir. Il s'est montré très lourd dans ses déplacements.

Jaume Costa (3) : le latéral gauche a raté son match. Non seulement, il a souvent été pris dans le dos par Traoré, mais en plus, il n'a rien apporté devant. Son expulsion stupide pour deux cartons jaunes consécutifs a définitivement plombé Villarreal.

Javi Fuego (5,5) : l'ancien joueur de Valence a réalisé un match correct. Il s'est montré intéressant dans sa faculté à distiller des passes dans l'intervalle. Remplacé à la 74e minute par Daniel Raba (non noté).

Rodri Hernández (5,5) : très moyen à l'aller, le milieu de terrain s'est repris ce soir en réalisant peu d'erreurs. Dans l'utilisation du ballon, en revanche, il y avait bien mieux à faire.

Trigueros (3,5) : un match complètement raté pour le milieu espagnol. Une petite occasion en première période, c'est tout ce qu'il a réussi à réaliser ce soir. Très décevant. Remplacé à la 57e minute par Denis Cheryshev (non noté).

Pablo Fornals (3,5) : le meneur de jeu de Villarreal a été très décevant. Pas assez inspiré, il n'a jamais trouvé la solution pour mettre à mal le bloc de l'OL. Sa grosse occasion ratée dans les dernières minutes du match aller a finalement été fatale... Remplacé à la 46e minute par Samu Castillejo (5), qui a un peu plus apporté au retour des vestiaires avec des frappes lointaines qui n'ont pas fait mouche.

Enes Ünal (4,5) : remplaçant à Lyon, le Turc a débuté cette rencontre sur le terrain. Ce qui n'a absolument rien changé pour son équipe. En dehors de deux belles actions individuelles en première période, il n'a rien fait pour faire mal à la défense lyonnaise.

Carlos Bacca (2) : le Colombien a une fois de plus été complètement à côté de la plaque. Inexistant à l'aller, l'ancien joueur du Milan AC n'a rien eu à se mettre sous la dent ce soir. Un fantôme.

LYON :

Anthony Lopes (6) : le Portugais a fait son match. Il réalise deux arrêts décisifs en première période. En revanche, le gardien lyonnais va sérieusement devoir travailler ses sorties toujours très dangereuses. Il s'est même blessé sur l'une d'entre elles, pourtant facile, peu après l'heure de jeu.

Rafael (6) : le Brésilien a été sérieux dans tout ce qu'il a réalisé ce soir. Appliqué défensivement, il a réalisé quelques montées intéressantes sur le plan offensif.

Marcelo (6,5) : une partie solide pour le Brésilien. Il a formé avec Morel une charnière défensive imprenable ce soir.

Jérémy Morel (7) : lire commentaire ci-dessus.

Ferland Mendy (6) : titulaire en l'absence de Marçal, suspendu, le jeune latéral gauche a tenu son rang. Certes, il n'a pas été transcendant sur le plan offensif, mais il a fait son match derrière, ne laissant que peu de marge de manoeuvre à ses adversaires.

Tanguy NDombèlé (6) : un match fait pour l'ancien Amiénois, qui a répondu présent pour l'occasion. Sérieux dans son positionnement et dans ses interventions, le milieu de terrain a fait le travail, et bien. On peut toutefois lui reprocher des choix de passes pas assez judicieux sur les phases offensives. Remplacé à la 77e minute par Houssem Aouar (non noté).

Lucas Tousart (6,5) : le milieu défensif a fait le boulot. Il s'est montré intéressant dans sa faculté à subir intelligemment dans les moments faibles. Une prestation remarquée.

Bertrand Traore (5,5) : toujours aussi intermittent; le Burkinabè. Il aurait pu obtenir un penalty en première période suite à une belle percée. Certes, il marque le but de la victoire, mais il rate des opportunités incroyables dans le dernier quart d'heure. A ne pas reproduire face à un adversaire plus coriace.

Nabil Fekir (6,5) : le capitaine lyonnais a pris des coups toute la soirée. Souvent dangereux sur ses percées, le numéro 18 de l'OL n'a jamais pu terminer ses actions en première période en raison du jeu beaucoup trop rugueux de Villarreal. Après la pause, il obtient une énorme occasion sur laquelle il manque de lucidité puis finit par offrir une belle passe décisive pour Traoré. Un bon match de sa part. Remplacé à la 88e minute par Myziane Maolida (non noté).

Memphis Depay (4) : titulaire pour cette partie, le Néerlandais a une nouvelle fois été très frustrant. Pas assez percutant sur son aile, il rate une occasion incroyable au retour des vestiaires, la faute à un égoïsme forcené puisque Mariano avait tout son temps pour pousser le ballon au fond des filets. Une scène assez incroyable.

Mariano Díaz (5) : excellent à l'aller, l'attaquant rhodanien a eu beaucoup moins de réussite ce soir. Il a en revanche, comme à son habitude, réalisé un gros travail au pressing, qui a gêné la première relance adverse. Remplacé à la 82e minute par Jordan Ferri (non noté).

+ Retrouvez les résultats et le classement de Ligue Europa sur Maxifoot

Et pour vous, quels ont été les meilleurs et les moins bons joueurs du match ? Réagissez dans la zone de "commentaires" ci-dessous !

VILLARREAL 0-1 LYON (mi-tps: 0-0) - LIGUE EUROPA - 1/16e de finale
Stade : Estadio de la Cerámica - 17.028 spectateurs - Arbitre : L. Banti

Buts : - B. Traoré (85e) pour LYON
Avertissements : Álvaro González (30e), Javi Fuego (59e), Jaume Costa (78e), Samu Castillejo (89e), Mario Gaspar (90e), pour VILLARREAL - Marcelo (36e), N. Fekir (37e), M. Depay (89e), pour LYON - Expulsions : Jaume Costa (78e) , pour VILLARREAL

VILLARREAL : Sergio Asenjo - Mario Gaspar, Álvaro González, D. Bonera, Jaume Costa - Javi Fuego (Dani Raba, 74e) - Rodri Hernández, Trigueros (D. Cheryshev, 56e) - Pablo Fornals (Samu Castillejo, 46e) - E. Ünal, C. Bacca

LYON : Anthony Lopes - Rafael, Marcelo, J. Morel, F. Mendy - T. NDombèlé (H. Aouar, 77e), L. Tousart - B. Traoré, N. Fekir (M. Maolida, 87e), M. Depay - Mariano Díaz (J. Ferri, 82e)

Infranchissable, Morel a réalisé un gros match

Bacca a une nouvelle fois été fantomatique

Traoré a beaucoup gâché avant de trouver la faille

VIDEO : le but de la victoire signé Traoré (86e)

 

Par Youcef Touaitia, le 22/02/2018 à 20h55