le 23/02/2018 à 10h12

Coefficients UEFA : la Russie revient dangereusement sur la France !

L'OM de Luiz Gustavo jouera les 8es de finale de la C3.
Les résultats des clubs français en Ligue des Champions et en Ligue Europa durant ce mois de février n'ont pas été bénéfiques pour la France au classement des coefficients UEFA. La Russie s'est très nettement rapprochée.

Depuis le début de la saison, la France a toujours eu une avance confortable sur la Russie dans la lutte pour la 5e place au classement des coefficients UEFA. Mais la tendance s'est inversée ces dernières semaines et la menace est bien présente après les résultats des deux nations sur la scène européenne en février.

L'écart passe de 3,066 points à 1,866 point

Si Marseille et Lyon se sont qualifiés pour les huitièmes de finale de la Ligue Europa jeudi, les résultats mitigés des clubs français ce mois-ci ont permis à la Russie (6e, 52,382 pts) de se rapprocher nettement de la France (5e 54,248 pts) sur la période 2013-2018, période de référence pour l'attribution des places européennes. L'écart est donc désormais de 1,866 point. Au terme de la phase de groupes en Ligue des Champions et en Ligue Europa, 3,066 points séparaient les deux nations.

Pourquoi un tel rapproché ? Il y a d'abord eu la défaite du Paris Saint-Germain contre le Real Madrid (1-3) en huitièmes de finale aller de la Ligue des Champions qui n'a pas rapporté de point à la France. Ensuite, si Lyon a fait le carton plein contre Villarreal (3-1, 1-0), Marseille a gagné et perdu face à Braga (3-0, 0-1). De son côté, Nice a chuté deux fois contre la formation russe du Lokomotiv Moscou (2-3, 0-1), un adversaire direct.

Cinq victoires et trois qualifiés pour les clubs russes

Soit un bilan de trois victoires et quatre défaites pour les clubs français en février, contre cinq victoires, un nul et deux défaites pour la Russie, qui possède encore trois qualifiés. Le Lokomotiv Moscou, donc, qui s'est débarrassé de Nice, le CSKA Moscou (0-0, 1-0 contre l'Etoile Rouge de Belgrade) et le Zénith Saint-Pétersbourg (0-1, 3-0 contre le Celtic Glasgow). Seul le Spartak Moscou a échoué contre l'Athletic Bilbao, en décrochant tout de même une victoire au retour (1-3, 2-1).

Autant dire que si le 8e de finale retour au Parc des Princes contre le Real est capital pour la saison du PSG, une qualification est aussi très importante pour le coefficient UEFA de la France, qui comptera également sur Marseille et Lyon pour engranger le maximum de points en Ligue Europa. A noter que le Portugal, 7e, est loin derrière à 8 points. En tête, l'Espagne (101,998 pts) domine toujours très nettement devant l'Angleterre (76,605 pts), l'Italie (73,082 pts) et l'Allemagne (69,284 pts).

Le TOP 15 des coefficients UEFA sur la période 2013-2018 (au 23.02.2018)

Que vous inspire cette forte réduction de l'écart ? N'hésitez pas à réagir et à débattre dans l'espace «Ajouter un commentaire» ...

Par Romain Rigaux, le 23/02/2018 à 10h12