le 02/03/2018 à 13h48

Transfert : Nice tape du poing sur la table... Balotelli ne sera pas gratuit !

Balotelli devrait quitter Nice en fin de saison.
Après les propos de Mino Raiola, l'OGC Nice tient à assurer que Mario Balotelli ne partira pas gratuitement l'été prochain. Le club azuréen évoque des clauses pour l'empêcher de partir libre à l'issue de son bail.

«Il vaut 100 millions d'euros, mais en tant que joueur libre, c'est une excellente affaire.» Jeudi, Mino Raiola est sorti de sa boîte pour évoquer la situation de Mario Balotelli (27 ans) et faire un peu de pub à «Super Mario» . Mais si le célèbre agent de joueurs estime que l'attaquant italien sera gratuit à l'issue de son contrat qui expire en juin prochain, on affirme le contraire du côté de l'OGC Nice.

Le Gym s'appuie sur des clauses

Selon les informations de Nice-Matin, l'avant-centre transalpin ne partira pas gratuitement en fin de saison. Le journal régional, qui cite une source interne, assure ce vendredi que le nouveau contrat signé par Balotelli l'été dernier dispose de clauses qui l'empêcheront «de partir gratuit cet été» .

Aucune précision n'est donnée concernant ces clauses. L'hypothèse d'une année en option n'est pas à écarter alors que certaines sources annonçaient une signature jusqu'en 2019 en juin dernier. Quoi qu'il en soit, Balotelli a de grandes chances de quitter la Côte d'Azur en fin de saison, même si ce n'est pas gratuitement.

Raiola veut attirer les grands clubs

La sortie de Raiola en dit long sur les intentions de l'Italien, désireux de retrouver un club d'un standing supérieur après avoir réussi à se relancer chez les Aiglons. «Je suis en train de discuter avec des clubs anglais et italiens. Juventus, Roma, Napoli, Inter» , assure son agent. Une manière aussi de montrer à toute l'Europe que «Super Mario» est désiré par les cadors de la Serie A, et donc d'inviter les autres grands clubs à se pencher sur le dossier.

Pensez-vous que Balotelli peut briller à nouveau dans un grand club ? N'hésitez pas à réagir et à débattre dans l'espace «Ajouter un commentaire» …

Par Romain Rigaux, le 02/03/2018 à 13h48