le 07/03/2018 à 15h23

PSG : Sacchi, Tapie... Les anciennes gloires sortent la sulfateuse

Sacchi a taillé un costume aux dirigeants parisiens.
Battu par le Real Madrid (1-3, 1-2), lors des 8es de finale de la Ligue des Champions, le Paris Saint-Germain est sorti par la toute petite porte. De quoi énerver sérieusement deux figures majeures des années 1990, Arrigo Sacchi et Bernard Tapie.

Pour la deuxième année de rang, le Paris Saint-Germain n'a pas réussi à franchir les 8es de finale de la Ligue des Champions. Battu à plate couture par le Real Madrid (1-3, 1-2), le club de la capitale française va devoir se relever de ce nouvel échec cuisant.

Mais avant cela, les dirigeants parisiens vont devoir entendre les critiques virulentes qui s'abattent sur eux. Deux anciennes gloires du football des années 1990 ont d'ailleurs sorti la sulfateuse pour les dézinguer.

Sacchi envoie le PSG six pieds sous terre

Le premier d'entre eux, c'est Arrigo Sacchi. Considéré comme un des plus grands tacticiens de l'histoire, l'Italien a été affligé par le niveau de jeu de l'actuel leader de Ligue 1. «Le Real a affronté un adversaire très faible. Le PSG est un groupe de joueurs, le mot 'jeu' peut paraître abstrait, difficile à décrire, mais il a fait toute la différence ce soir. Les idées, ça ne s'achète pas» , a fustigé l'ancien coach du Milan AC à la TV italienne.

Le double vainqueur de la Ligue des Champions en 1989 et 1990 estime que l'institution est beaucoup trop faible au PSG. «Le club passe toujours avant tout. Il manque beaucoup de choses à ce PSG. Je pensais voir une équipe le couteau entre les dents. J'ai juste vu le Real jouer une cigarette à la bouche. Je pense qu'au PSG, il manque l'institution. Quand tu vois Verratti et son attitude, ça veut dire qu'il n'y a pas de club derrière» , a poursuivi le Transalpin.

Tapie flingue les dirigeants

Le second, c'est Bernard Tapie. Confiant avant la seconde manche, l'ancien président de l'Olympique de Marseille est très en colère contre le PSG. «Ce n'est pas un sport individuel, or au PSG, c'est un sport individuel qui se joue par équipe. Le Real Madrid a fait des jeunes joueurs qui n'étaient pas les meilleurs mais il y a une culture, les gens adhèrent au même projet. Là, c'est d'un côté Mbappé, de l'autre côté c'est machin, là c'est truc. Il faut être complémentaire. Et là pour l'instant cette règle n'est pas respectée» , a critiqué l'homme d'affaires au micro de CNews.

Avant de porter l'estocade pour enfoncer la direction francilienne. «Les managers du PSG, ce sont des patrons de pétrole. Ça ne marchera jamais de cette façon-là. Il faut que l'intégralité du pouvoir soit confiée à quelqu'un qui sait ce qu'est le football. Qui vibre pour ça et en a les connaissances. Le patron, c'est celui qui paie et au PSG, il n'y a pas de patron. L'émir du Qatar ne va pas faire l'équipe» , a terminé Tapie. Des mots crus mais d'un réalisme implacable.

Que pensez-vous des propos de Sacchi et Tapie ? N'hésitez pas à réagir et à débattre dans l'espace «Ajouter un commentaire» ...

Par Youcef Touaitia, le 07/03/2018 à 15h23

Ça a fait le BUZZ depuis 2 jours