le 11/09/2018 à 12h24

Italie : quel chantier...

Mancini est déjà critiqué en Italie.
L'Italie n'est pas encore sortie de la crise. Après une défaite contre le Portugal (0-1) lundi en Ligue des Nations, Roberto Mancini doit composer avec les critiques. Mais le sélectionneur italien demande encore du temps pour ses joueurs.

En acceptant le poste de sélectionneur de l'Italie, absente de la dernière Coupe du monde, Roberto Mancini était bien conscient que la mission était ardue. Mais c'est peut-être encore plus dur que prévu... Trois jours après un nul décevant contre la Pologne (1-1), la Squadra Azzurra s'est inclinée contre le Portugal (0-1), lundi soir. Et il y a de quoi être inquiet.

Une prestation très pauvre

Une défaite sur la pelouse des champions d'Europe 2016, même privés de Cristiano Ronaldo, n'est pas catastrophique en soi, mais le contenu l'est plus. Malgré les neuf changements opérés dans son onze de départ par rapport au match précédent, seuls Gianluigi Donnarumma et Jorginho étaient conservés, la Nazionale n'a pas été plus rassurante. La mise à l'écart de Mario Balotelli, très critiqué après la Pologne et envoyé en tribune, n'a pas résolu les problèmes.

Hormis deux occasions de Chiesa et Zaza, l'Italie n'a pas proposé grand-chose et aurait pu s'incliner plus lourdement sans trois arrêts de Donnaruma, également sauvé par sa transversale, et un penalty oublié par l'arbitre pour une faute sur Pizzi. L'addition aurait donc pu être bien plus salée pour la sélection italienne, dernière de son groupe en Ligue des Nations avec un point.

Mancini refuse de s'alarmer

Forcément, Mancini n'échappe pas aux critiques de l'autre côté des Alpes avec zéro victoire en quatre matchs depuis son arrivée sur le banc. Mais l'ancien entraîneur de l'Inter Milan refuse de tirer la sonnette d'alarme. «De notre côté, nous savons qu'il faut travailler notamment pour concrétiser nos opportunités mais je tire tout de même du positif de ce match, les joueurs sont restés concentrés et n'ont pas baissé les bras» , a déclaré le technicien italien dans des propos relayés par RMC.

Mancini explique les difficultés de son équipe par le manque d'expérience des joueurs. «Les jeunes doivent gagner de l'expérience avec ce genre de rencontres, je ne suis pas préoccupé par les critiques me concernant, mais mon groupe est jeune et il lui faut du soutien» , a-t-il ajouté. Pour le soutien, il faudra attendre puisque la presse italienne n'est pas tendre. «L'Italie ne s'est pas réveillée» , titre La Gazzetta dello Sport, qui estime que l'Italie de Mancini n'a «pas de jeu, pas d'idées, pas de personnalité». De son côté, le Corriere dello Sport lâche un «Mais !» en Une, tandis que Tuttosport évoque «un cauchemar infini» . Il faudra rapidement faire mieux pour rassurer les tifosi.

Que pensez-vous du niveau actuel de l'Italie ? N'hésitez pas à réagir et à débattre dans la zone «Ajouter un commentaire» …

Par Romain Rigaux, le 11/09/2018 à 12h24

Ça a fait le BUZZ depuis 2 jours