le 11/09/2018 à 14h49

Irlande : Keane perd ses nerfs, sa démission réclamée !

Keane a un sacré caractère...
Roy Keane est dans la tourmente en Irlande. L'adjoint du sélectionneur Martin O'Neill est fortement critiqué après s'en être pris, dans un langage fleuri, à deux joueurs de la sélection irlandaise.

Ceux qui ont regardé Manchester United dans les années 90 et au début des années 2000 savent très bien que Roy Keane n'est pas un modèle de diplomatie. Dans la vie de tous les jours, l'ancien milieu est comme sur le terrain : avec un caractère bien trempé. Et cela lui pose aujourd'hui des problèmes en Irlande, où il occupe le poste d'adjoint du sélectionneur Martin O'Neill.

La presse irlandaise a mis la main sur un message vocal enregistré en mai dernier par le latéral gauche Stephen Ward sur WhatsApp. Le joueur de Burnley raconte comment Keane s'est emporté contre Harry Arter (Cardiff City) et Jonathan Walters (Ipswich Town). L'adjoint leur reprochait de ne pas être à l'entraînement, alors que les deux joueurs étaient exemptés de séance par le staff médical.

Keane a «perdu la tête»

«Vous êtes quoi ? Des joueurs professionnels ? J'en ai marre des gens qui s'en tirent avec des blessures ! Qu'est-ce qui ne va pas chez vous ?» , aurait lancé Keane dans des propos retranscrits par le Daily Mail. Derrière, les esprits s'échauffent et plusieurs insultes fusent. Walters et Keane ont même dû être séparés.

Après plusieurs jours de tension, Walters a tenté de discuter avec Keane pour ramener un peu de calme dans la sélection, sans succès. Et l'histoire s'est répétée après le match France-Irlande (2-0), le 28 mai, lorsque Keane a insulté Arter qui était encore en séance de soins. «Roy, je ne te parle pas comme ça. Je ne t'écoute pas. Tu n'es pas le manager» , lui a répondu le joueur de 28 ans, qui refuse depuis de retourner en sélection. «Roy a perdu la tête» , lâche Ward dans son message.

O'Neill soutient Keane

«Je pense qu'il y a des différences entre ce qui a été dit à Jonathan (Walters) et Harry (Arter). Jon va bien, Harry peut-être pas. Roy a des attentes élevées et c'est ce que je veux, peu importe la manière dont c'est formulé aux gens» , a déclaré O'Neill en conférence de presse. Le sélectionneur soutient donc son adjoint, mais la presse locale ainsi que les légendes irlandaises Liam Brady et John Giles réclament sa démission.

«Les joueurs doivent se bouger et prouver aux entraîneurs qu'ils ont tort .Vous me parlez des critiques de Roy Keane, mais c'est ma responsabilité. J'assumerai toutes les conséquences de ce qui pourrait se passer» , a insisté O'Neill. «Il faut qu'ils se réconcilient. Roy est d'accord à ce sujet» , a-t-il ajouté. Si Walters continue de jouer pour la sélection, Arter sera plus difficile à convaincre. A moins que cette polémique ne soit fatale à Keane...

Que vous inspire cette affaire ? N'hésitez pas à réagir et à débattre dans la zone «Ajouter un commentaire» …

Par Romain Rigaux, le 11/09/2018 à 14h49

Ça a fait le BUZZ depuis 2 jours