le 19/02/2008 à 20h46

Kaboré, taille patron

Le directeur sportif José Anigo a une nouvelle fois eu le nez creux en allant soustraire 10 jours avant le début du mercato d'hiver un jeune burkinabé de 20 ans à la barbe des plus grands clubs du vieux continent. Arsenal, Chelsea ou encore le FC Barcelone étaient intéressés par Charles Kaboré. On connait à présent les raisons de cette précipitation.

Chaque saison, un club peut enrôler un seul et unique joueur hors période de transfert. Cette possibilité porte un nom, le " joker" . Pour être engagé comme tel, il faut représenter une réelle plus value pour l'effectif ou être un jeune crack. A 20 ans, Charles Kaboré fait donc partie de cette seconde catégorie de joker. Son parcours n'est pourtant pas commun. Né à Bobo-Dioulasso au Burkina Faso le 9 février 1988, le jeune Charles intègre l'équipe junior de l'Association Sportive de la SONABEL et un an plus tard il rejoint, aussi pour un an, l'Etoile Filante, deux clubs situés à Ouagadougou. A l'instar de certains grands talents africains (Eto'o, Salomon Kalou ou encore Obi Mikel), le Burkinabé n'entre pas en Europe par la plus grande des portes. Il est recruté par la modeste équipe de Ligue 2 pour la saison 06/07, Libourne Saint-Seurin.

Il ne tarde pas à exploser chez les Pingouins. Il fait preuve d'une insolente maturité à son poste malgré son jeune âge et la découverte pour lui d'un nouveau pays. Les meilleures équipes anglaises (Arsenal, Tottenham, Chelsea…) et surtout le Barça, n'hésitent pas à envoyer des observateurs pour superviser le puissant milieu bordelais. Cependant, c'est l'Olympique de Marseille qui a réussi à arracher ce joueur au potentiel exceptionnel pour la modique somme de 2 millions d'euros le 20 décembre dernier. Joker de l'OM, le jeune Charles Kaboré a fait d'emblée forte impression durant le stage de reprise. Une impression tellement forte qu'Eric Gerets l'a retenu pour le déplacement à Beauvais, en Coupe de France (0-2). «Il me surprend, c'est une satisfaction, confie le coach à La Provence. Mais avant de le titulariser, il devra montrer des choses vraiment exceptionnelles.»

Un match, le "classico"

Charles n'était donc pas encore utilisé bien qu'il montrait de belles choses à l'entraînement. La forme de la paire Cana/Cheyrou n'y était pas étrangère. Il déclarait à ce propos : «Lorik est un très bon récupérateur et Benoît joue très vite vers l'avant. Ils sont en forme en ce moment, je suis content pour eux et j'espère apprendre beaucoup à leurs côtés.» Réputé pour sa persévérance au travail, il dit vouloir s'inspirer de "la référence" en terme de réussite, Mathieu Valbuena. Milieu défensif de prédilection, il est très solide et est capable de jouer de l'avant. Il apparaît pour la première fois à Auxerre en quart de finale de la Coupe de la Ligue (défaite 1-0). Pour sa grande première au Vélodrome, contre Valenciennes, Charles remplace Benoît Cheyrou à trois minutes de la fin. «J'ai eu des petits frissons au moment d'entrer car le Vélodrome est immense et ça change de Libourne» racontait l'intéressé.

Ses véritables faits d'armes, il les effectuera contre le Spartak Moscou en Coupe UEFA (3-0). Cana replacé dans l'axe de la défense, Kaboré rentré à la mi-temps prit sa place au milieu. Sa prestation étonnait les journalistes et autres observateurs sauf le coach marseillais : «il ne m'a pas surpris car il montre de belles choses à l'entraînement (...) Il récupère très vite les ballons car il est bon dans les un contre un.» La défense stabilisée avec le repositionnement du capitaine albanais et la belle tenue de Kaboré avait rassuré le Lion de Rekem qui le titularisa pour la première fois au Stade Vélodrome contre le Paris SG (2-1). Le "classico" !! «C'est phénoménal. Jouer devant 60 000 spectateurs, c'est le rêve. C'est un souvenir inoubliable, s'exclamait le jeune burkinabé.» Auteur d'un début poussif, il réalisait une seconde partie de match de haute volée. Interceptions, tacles, dribbles…toute la panoplie du milieu défensif moderne. Il a étouffé tous ses opposants directs et soulagé sa défense. Kaboré rêve d'une carrière à la Essien et ce n'est pas le match face au PSG qui pourrait le ralentir dans ses espérances. Il a à présent 5 ans (durée de son contrat) pour faire ses preuves.

Nom : Kaboré
Prénom : Charles
Age : 20 ans
Taille : 1m81
Poids : 75kg
Poste : Milieu défensif
Club : Olympique de Marseille
5 matchs, une titularisation soit 118 minutes cette saison en Ligue 1

Par Mourad Icher, le 19/02/2008 à 20h46