le 30/04/2008 à 19h00

Aulas doit-il se séparer de Perrin la saison prochaine ?

OUI ! Vous êtes une grande majorité (87%) à estimer que Jean-Michel Aulas doit se séparer d'Alain Perrin. Un temps surnommé PPH (Passera Pas l'Hiver), Perrin ne devra en tout cas pas passer l'été… Vos réactions pour le Débat du Jeudi !

Quel paradoxe ! On peut se demander comment la place d'un entraîneur peut-elle être menacée lorsque celui-ci est en passe d'obtenir un titre de champion et une coupe nationale ? Et bien c'est la situation actuelle d'Alain Perrin à l'Olympique Lyonnais. En passe de décrocher un septième titre et une Coupe de France synonymes de doublé historique pour l'OL, l'ancien entraîneur de Sochaux et de l'OM voit sa position de plus en plus menacée.

Une très grande majorité d'entre vous estime que le Président de l'OL doit changer d'entraîneur à la fin de la saison. Si Lyon veut franchir un cap sur la scène européenne, il se doit de recruter un entraîneur à la renommée internationale. De plus, Perrin semble avoir de grosses difficultés à gérer son vestiaire et à imposer et justifier ses choix. Le nom de Didier Deschamps revient de plus en plus et l'ancien coach de l'AS Monaco est selon vous l'homme de la situation. Toutes vos réactions pour le Débat du Jeudi !

OUI (87%) – «il faut un entraîneur de renom»

Jean-Michel Aulas ne doit pas hésiter. S'il veut voir son équipe franchir un cap, comme il l'attend depuis plusieurs saisons, le président doit mettre la main à la poche et décrocher un «nom» . De plus, Perrin n'est apparemment plus en odeur de sainteté à Lyon. Ses choix sont de plus en plus contestés et les relations avec le reste du staff semblent plus que tendues. Aulas doit franchir le pas et mettre fin à sa collaboration avec Perrin.

«Supporter de l'OL depuis plus de 20 ans, je pense que c'est le pire entraineur que l'on ai eu ! Aucune communication avec les joueurs, comment expliquer ses pic envers Coupet pendant l'avant saison en Corée ? Comment expliquer qu'il ne fasse pas jouer de temps en temps Ben Arfa qui peut faire la différence à tout moment ? Pourquoi n'a t'il pas fait jouer Bodmer plus souvent au milieu qui est son poste ? Pourquoi s'obstine t'il a mette Benzema dans le couloir ? Et pourquoi n'a t'il pas donné sa chance à Belhadj ? Quel manque d'ambition contre Manchester ! Je n'ai pas vu un OL aussi triste que cette saison depuis très longtemps. » (L.petreschi)

«Cette saison, ce n'est pas Perrin qui a gagné le championnat, c'est son effectif. Tactiquement, l'OL a considérablement régressé depuis l'année dernière. Et l'OL ne gagne cette année que grâce à ses individualités ! Les seuls challenges tactiques que Perrin a du relever, il les a ratés (Marseille, Barcelone et Manchester). De plus, on voit une réelle cassure entre l'effectif et l'entraîneur. Alors qu'un Gerets a une aura et de l'autorité sur son effectif, Perrin fait figure de pantin sans aucune influence sur le fond de jeu de l'OL» (Cece69)

«Aulas l'a dit lui-même, Perrin est un entraîneur pour gagner le championnat et une coupe nationale. Lyon se doit de franchir un cap à l'échelon européen et Perrin n'est alors plus l'homme de la situation, la faute à des choix tactiques trop prudents et attentistes. Pour la première fois Aulas semble accepter de perdre un peu de son pouvoir au profit d'un nouvel organigramme avec un véritable manager à l'anglaise. Deschamps entre évidemment dans ce cadre» (Manolo)

«Il est en train de ruiner toutes les bases de l'OL. N'oublions pas qu'au début de saison il voulait changer de tactique pour mettre le 4-4-2 qui a fait perdre un peu de points a l'OL. Je pense qu'il est en train de pourrir le groupe du fait de sa mauvaise entente avec le staff technique qu'il voulait changer au début de saison» (Akram OL)

«Malgré un bilan largement positif qui se profile cette année, avec un possible doublé, Perrin ne devrait plus être l'entraineur de l'OL l'année prochaine. Un entraineur de renom doit piloter l'équipe afin de lui faire passer un cap dans le concert européen des grandes équipes de foot anglaises, allemandes et italiennes. Le recrutement que l'on pressent bon pour l'année prochaine devrait en imposer avec un entraineur ad hoc» (Patrick)

«Aulas doit s'en séparer à cause d'un coaching et d'une tactique de jeu discutable et des tensions entre lui et certains joueurs. La cohésion Président/entraîneur est de mise pour la prochaine saison. Pour cela, Lyon se doit de passer à un entraîneur de dimension internationale qui amènera l'expérience du haut niveau et construira une équipe solide, capable de rivaliser au-delà des quarts de finale de la Ligue des Champions» (Loic)

«Perrin n'a absolument rien apporté au club ! À mon avis, il peut dire merci à l'explosion de Benzema cette saison sans quoi je pense que l'OL ne serait pas aux commandes du championnat. Alain Perrin est surement un très bon formateur mais n'a pas la dimension nécessaire à gérer des joueurs internationaux ! C'est un grand entraineur... de petits clubs !» (Paul)

«Il est clair que le jeu de l'OL est nettement inférieur aux années précédentes mais le plus inquiétant c'est cette ambiance qui règne entre les joueurs et le duo Galtier-Perrin. Si Aulas veut voir grand, il faut absolument changer cette paire» (Gone84)

«Alain Perrin est un excellent entraîneur mais il a confirmé son expérience marseillaise d'il y a cinq ans, c'est-à-dire qu'il n'a pas les épaules assez larges pour diriger un club qui vise la Ligue des Champions» (Souf)

«Si Lyon veut un jour pouvoir jouer vraiment dans la cour des grands, il doit prendre un entraîneur avec l'expérience du très haut niveau ce qui n'est pas le cas de Perrin malgré que se soit un très bon entraineur !» (Santusrouge)

NON (13%) – «s'inscrire dans la durée»

Vous n'êtes pas d'accord avec l'idée de se séparer d'Alain Perrin. Ce dernier réussi un parcours honorable avec un effectif de qualité moindre que les années précédentes. Il s'agirait donc d'une grosse erreur que de changer d'entraîneur si l'OL veut continuer à construire pour de plus grands objectifs. Le club a besoin de stabilité. L'ancien technicien de Sochaux doit retrouver de la tranquillité pour continuer à bien travailler. Les dirigeants lyonnais doivent se poser d'autres questions comme celle de son organigramme.

«Avec un effectif inférieur à celui des saisons passées, l'entraineur des Gones semble pouvoir réaliser un doublé historique pour Lyon. Perrin a souvent était un très bon entraîneur pour ses clubs successifs. La seule ombre au tableau est la Ligue des Champions, mais cette difficulté ne vient pas de Perrin, Lyon n'a jamais passé les quarts de finale. » (Fred)

«Jean Michel Aulas veut réussir en Europe. Manchester, Arsenal, AC Milan gardent leurs entraîneurs et parient sur la stabilité et réussissent. Le Président de Lyon devrait s'inspirer de ces équipes et s'inscrire dans la durée. S'il a fait venir Perrin en début de saison, c'est qu'il pense que Perrin est un bon entraîneur. Il devrait lui donner le temps pour réussir» (Pat_charp)

«PPH a résisté... Il faut maintenant sauver le soldat Perrin ! En effet, il fait un excellent parcours en championnat et il est toujours en course en Coupe de France et tout cela avec un groupe de moins bonne qualité que les saisons précédentes. C'est un bilan meilleur que ceux de ces prédécesseurs» (Miossec 29)

«Je trouve que ce n'est pas la peine de changer l'entraineur. Il faut que Mr Aulas le laisse faire sont travail car il lui met trop de pression en ce moment» (Alain)

«À chaque fin de saison c est le même dilemme à l'OL. Pour le bien-être et la grandeur ce sont Aulas et Lacombe qu'il faut changer» (Umberto 35)

Jean-Michel Aulas doit-il se séparer d'Alain Perrin ? Le président lyonnais y verra sans doute un peu plus clair dans une quinzaine de jours. Aujourd'hui, vous êtes majoritairement pour son départ mais une contre-performance en championnat et en Coupe de France pourraient faciliter le choix du patron de l'OL.

Merci pour vos nombreuses réactions. Tout le monde ne peut pas être diffusé mais vos commentaires ont été enregistrés, et les argumentaires lus et pris en compte dans l'ensemble.

Par Julien Plazanet, le 30/04/2008 à 19h00