le 05/09/2008 à 18h51

Vittek, un buteur à la relance

Son arrivée à Lille en fin de mercato a été un peu éclipsée par celle de Tulio De Melo. Pourtant Robert Vittek débarque au LOSC avec un statut de joueur confirmé de Bundesliga. Mais après une saison au cours de laquelle il n'a pas marqué et qui a vu la relégation de son club, Nuremberg, l'international slovaque a sans doute un esprit de revanche. Tant mieux pour les Nordistes.

Vittek a failli signer au Real Madrid. Pas cet été, mais en 1999. Il a alors 17 ans et est un grand espoir du football européen. Rapide, puissant et adroit devant le but, il cumule toutes les qualités de l'attaquant moderne. Malheureusement pour lui, alors que tout est réglé avec les Merengue, une rupture des ligaments croisés du genou annule l'affaire et a failli gâcher sa carrière. «J'avais alors vraiment songé à tout abandonner» , a-t-il confié. Finalement, c'est un retour à la case départ pour le grand attaquant d'1m87. Il va s'épanouir dans son pays natal, sous les couleurs du Slovan Bratislava. En un peu plus de quatre saisons, il inscrit 47 buts en 101 rencontres. Il est temps pour lui de rejoindre un grand championnat.

En 2003, il arrive à Nuremberg et aide le club à accéder à la Bundesliga. Suivent quatre saisons en dents de scie, marquées par une victoire en coupe en 2007 et un exploit en 2005-06. Cette année là, il dispute 30 matchs de championnat, mais inscrit l'ensemble de ses 16 buts en 17 journées. Le tout lors des matchs retours et avec deux triplés consécutifs face à Duisbourg et à Cologne. Une première en Allemagne. Il est alors élu joueur slovaque de l'année.

Une victoire contre la France

La France l'a découvert un soir de mars 2006. Ce jour-là, les Bleus sont battus par la Slovaquie (2-1) au Stade de France. Vittek ne marque pas mais est certainement le joueur le plus en vue de son équipe, provoquant sans cesse la défense adverse. C'est d'ailleurs lui qui obtient le coup franc de la victoire à 9 minutes du terme de la partie. Aujourd'hui capitaine et fer de lance de sa sélection, il espère participer à sa première grande compétition internationale lors de la Coupe du Monde 2010. Objectif envisageable dans une poule où les deux favoris sont la République tchèque et la Pologne.

Jusque là, Vittek n'avait donc connu que deux équipes en 9 ans. Preuve d'une certaine fidélité dans le football moderne. Pour lui, signer dans un club, c'est s'inscrire sur du long terme. C'est ce qu'il fait cet été en s'engageant pour quatre saisons avec Lille. Technique et adroit devant le but, il se décrit lui-même comme un joueur «polyvalent» et met en avant sa «vitesse» et sa «capacité à conserver le ballon» . Muet la saison passée, il veut très vite retrouver le chemin des filets. «Mon leitmotiv reste le même : marquer le maximum de buts» , clame-t-il. S'il y parvient, Lille pourra remercier le défenseur de Valenciennes Jacques Abardonado. Ancien coéquipier de Vittek à Nuremberg, c'est lui qui lui a conseillé d'accepter la proposition des dirigeants nordistes.

Fiche technique
Nom : Robert Vittek
Age : 26 ans
Taille : 1m87
Poids : 82 kg
Poste : attaquant
Club : Lille, 1 match de Ligue 1 cette saison

Par Yann Riou, le 05/09/2008 à 18h51